lundi 6 décembre 2010

House

Photo promotionnelle de l'ensemble des acteurs réguliers de la première saison de House

Aujourd'hui je vous parle de House, une série dont le nom ne devrait jamais être traduit en français et heureusement c'est un nom propre, celui du personnage principal, alors aucun risque. Encore une autre série médicale, en plus à sa septième saison, alors pourquoi je vous en parle? Eh bien parce que je peux, duh.

Mais si vous écoutez déjà la série, vous savez que ce n'est pas juste "une autre série médicale" et si vous ne l'écoutez pas, il serait peut-être temps de le faire, car c'est probablement la série la plus audacieuse et libérale qui puisse passer sur Fox, un canal fameux pour la position conservatrice extrémiste de son émission de nouvelles. De plus, House lui-même est très marginal en tant que docteur et être humain.

Hugh Laurie joue le rôle de House. Vous l'avez peut-être déjà vu dans Blackadder, mais c'est quand même une série anglaise britannique, alors j'en doute. Dans House, il imite un accent américain (au cas où vous ne savez pas, c'est très différent, comparable au français de France et au français du Québec je dirais) si vous écoutez la version anglaise, car au casting on cherchait un américain pur pour jouer le rôle et Hugh Laurie a réussi à parfaitement duper les producteurs de la série. En finale il a été choisi car il comprenait parfaitement l'essentiel du personnage.

House est souvent comparé à Sherlock Holmes, le classique détective, et les références sont voulues par le créateur de la série, David Shore. Les deux personnages utilisent la logique pour éliminer les pièces d'un puzzle qui ne collent pas, ils ont de nombreuses inductions et dans le cas de House il y a toujours un moment précis qui le fait allumer, ils sont accros de la drogue (dans le cas de House ce n'est pas la cocaïne, mais la Vicodin, un opiacé souvent prescrit comme analgésique, l'ayant moi-même déjà eu, et auquel il est facile de s'habituer). House a commencé son habitude de drogué à cause de sa condition, ayant une jambe qui le fait constamment souffrir et marchant à l'aide d'une canne.

Les deux personnages se moquent complètement des cas réguliers, facilement explicables et inintéressants, ce qui était pas mal chez Holmes en tant que détective, mais très particulier chez House qui est médecin et qui a donc prêté serment de soigner et préserver la santé de ses patients. House se fout complètement de ses patients, il n'aime que le cas derrière eux s'il est intéressant. Il n'ira les voir que dans l'obligation absolue, étant misanthrope et tenant pour principe que tout le monde ment. Une fois le cas résolu, il abandonne le patient et sa vie poursuit son cours.


L'équipe de House, qui est la seule batch de personnages qui change au cours des saisons, remplace le Watson de Holmes. C'est-à-dire qu'ils fournissent des idées à House qui font travailler son esprit jusqu'à ce qu'il trouve la bonne solution. Wilson, le seul véritable ami de House dont le nom ressemble intentionnellement à Watson, est celui qui donne le support moral à House quand celui-ci en a besoin.

Les épisodes sont souvent structurés de la même manière ou je dirais presque tout le temps, c'est quand même une série médicale avec "le cas de la semaine". On voit des personnages que l'on ne connaît pas participer à une activité quelconque pendant environ 1 à 2 minutes et il arrive quelque chose à l'un de ces personnages. House, chef d'une équipe spéciale qui pose des diagnostique sur des cas difficiles à expliquer, reçoit le cas (il faut parfois difficilement le convaincre que le cas est spécial). Il demande à son équipe de lui envoyer quelques scénarios plausibles, il les démolit et parfois il se fout même d'eux, discutant plutôt de faits embarrassants à leur sujet.

Finalement il accepte un diagnostic et oublie tous les codes moraux. C'est-à-dire qu'il peut dire à son équipe de directement donner le traitement à son patient sans confirmer la maladie (histoire de ne pas perdre de temps). Il peut aussi leur dire de mentir en évitant de mentionner des effets secondaires ou d'autres traitements possibles moins sévères, mais moins larges dans leur traitement de certaines maladies. En général, une ou plusieurs idées ne fonctionnent pas ou empirent le cas du patient avant de tomber sur le bon cas. Il y a aussi un moment dans l'émission où il demande à son équipe de s'infiltrer par effraction chez le patient pour fouiller les lieux qu'il habite et découvrir un élément toxique ou une cause environnementale possible à sa condition, suivant l'idée que le patient lui mentira s'il lui pose des questions et demandera à un ami ou membre de sa famille de cacher certains éléments de son habitation s'il est averti d'une visite.

Je peux m'identifier à plusieurs facettes du personnage de House même s'il est supposé être différent de la norme, ce qui explique peut-être pourquoi j'aime tant la série (quoique si vous êtes complètement différent de lui, j'imagine qu'il est intéressant aussi). Je ne suis pas aussi misanthrope que lui, mais je serais d'accord sur son évaluation sombre de l'humanité et sur le fait que tout le monde ment.

De plus il est athée et dans quelques épisodes il lui arrive de critiquer fortement la religion d'un patient (dont un épisode récent), n'y allant pas de main morte et mentionnant les mêmes points que certains des plus grands critiques de la religion feraient. Je vous le rappelle, tout cela sur le canal conservateur Fox dans un pays fortement Chrétien, même parfois dans sa politique et ses lieux publics, malgré la séparation entre l'Église et l'état promise dans sa constitution. Pour un peu compenser ceci, il n'est pas toujours le meilleur sceptique et ils ont tout de même donné à l'athée la personnalité d'un misanthrope, ne l'oubliez pas (mais je ne sens pas ça comme une insulte, le personnage est bien).


L'équipe de House est un personnage plus secondaire que l'on pourrait penser. Ils sont en général trois, ils changent de temps à autre (quoique souvent stables plusieurs saisons de suite) et ils ont leurs forces et faiblesses propres à chacun. Mais ils servent plutôt à obéir aux ordres de House, alimenter le personnage, faire progresser l'émission et fournir un élément comique à la série quand House va les démolir (ils sont tellement mous et il a tellement la parole facile). Ils servent aussi à nous rappeler à quel point House est différent de l'humain typique et du médecin typique aussi.

Lisa Cuddy est l'administratrice de l'hôpital et elle doit faire beaucoup pour permettre à House de continuer sa pratique. Il y a un fort élément amour haine entre les deux. Une certaine tension sexuelle, mais les deux personnages sont si opposés dans leurs idées qu'il serait inconcevable qu'ils finissent ensemble, n'est-ce pas? Cuddy n'est jamais d'accord avec les comportements immoraux de House, mais elle ne peut se passer de son expertise. House ne suit presque jamais ses ordres, mais il a besoin de quelqu'un qui le limite un peu sinon il ferait vraiment n'importe quoi.

James Wilson, l'ami dont je vous ai parlé plus tôt, n'est pas non plus d'accord avec House et il est très philanthrope en tant que docteur qui s'occupe de patients cancéreux et souvent à l'agonie. C'est presque comme si House réussit à complètement le manipuler pour qu'il demeure son ami. Il le force à être son support moral en quelque sorte, c'est une amitié assez étrange, mais qui fonctionne à l'écran. Il y a quand même les quelques moments ou Wilson n'en peut plus, mais où il finit toujours par revenir à House. Cela peut nous rappeler le syndrome de la femme battue.

Alors en résumé House c'est une série médicale à la base, mais qui tente de plaire aussi à ceux qui n'aiment pas nécessairement ce genre d'émission. Son but est de vous mettre au défi, repousser les limites de la moralité et de l'éthique professionnelle. Faire la différence entre ce qui est bien et ce qui est nécessaire, ce qui est moral et ce qui est pratique. Vous serez aussi bombardé d'une série de lignes humoristiques rapides de la part de House lui-même. Et plus les saisons avancent, plus la série commence à mettre au défi House lui-même, nous montrant les torts de ses choix et l'humain sous la carapace solide du misanthrope.

Si vous décidez de l'écouter, je vous dis de persévérer passé un certain point. L'émission a souffert avec une saison 4 où le format avait complètement changé et une saison 5 avec des personnages auxquels on n'était pas habitués. Elle revient à la normale et même mieux. Dans les saisons plus récentes on tente d'établir un peu plus les faiblesses de House et faire évoluer le personnage au-delà de ses limites initiales, sans pour autant briser ce qu'il est.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.