mercredi 29 décembre 2010

Friday the 13th (NES)

Devant de la boîte de Friday the 13th (NES)En ce temps des fêtes, quoi de mieux que de vous parler d'un jeu de Nintendo pour enfants, basé sur un film violent, basé sur une date qui est supposé vous porter malheur. OK, en fait pratiquement n'importe quoi serait mieux, mais c'est pour cela que cet article sur un jeu que vous ne donneriez sûrement pas en cadeau de Noël (surtout que c'est vieux comme la lune) sort après Noël. Qui dit que je n'ai aucune logique?

Histoire très rapide si vous ne connaissez pas la série Friday the 13th : un gars nommé Jason Voorhees s'est noyé dans un camp de vacance alors qu'il était un enfant, car il était déformé et les méchants garnements l'ont poussé dans l'eau pour se moquer de lui. Depuis il prend sa revanche (étant maintenant un adulte vivant?), sauf dans le premier film où sa mère était la tueuse (car il était mort dans ce temps-là?)

Le but du jeu est de tuer Jason et vous avez aussi la quête optionnelle de tuer la tête de sa mère (dans le premier film, la mère de Jason se fait trancher la tête et celui-ci la transporte avec lui dans le second film, même si elle est en état de décomposition. À noter que ceci est dans le deuxième film uniquement et que la tête ne bouge pas, aussi à noter que l'apparence de Jason dans le jeu est basée sur celle qu'il a à partir du troisième film.)


Je vais le dire tout de suite, le jeu est mauvais. Cependant il n'est pas ultra horrible, il n'est juste vraiment pas bon. Sa musique est ennuyante, répétitive, sans rythme et elle n'a rien à voir avec ce que l'on entend dans les films, même s'ils ne sont pas reconnus pour leur trame sonore grandiose non plus. Il n'y a même pas l'équivalent du fameux son quand Jason est dans les parages.

Les graphiques sont, tout comme la musique, ennuyants, répétitifs et pas colorés de la bonne façon (même que Jason est en mauve). Remarquez par contre qu'ils font le travail minimum au moins de bien représenter les ennemis et l'environnement, il n'y a pas de moment où vous regarder le jeu et vous faites : «OK, sérieusement c'est supposé être quoi ça?» Je dis ça car il y a quand même des jeux de NES dans lesquels on ne peut distinguer les objets, leur forme et ce qu'ils sont supposés être.

Mais de mauvais graphiques et une trame sonore qui laisse à désirer, ce n'est pas ce qui brise un jeu lorsque celui-ci se joue bien (quoique ça part définitivement mal). Eh bien le gameplay est comme la musique et les graphiques : ennuyant, répétitif et mal fait (de toute façon, c'est difficile de faire un jeu avec un seul ennemi, n'est-ce pas?) Par conséquent, j'ai bien peur que cette critique soit ennuyante et répétitive (et mal faite?)

Pour contrer le fait qu'il n'y a que Jason (et sa mère disons) dans le film comme méchant et qu'un jeu vidéo avec un seul ennemi, ça ne se fait pas (sauf dans un jeu de puzzle), on a donc ajouté des monstres génériques : zombies, loups et oiseaux. Mais rien de cela n'aide à ajouter quoi que ce soit au jeu. OK, tout ce que vous faites, c'est vous promener de gauche à droite, d'écran en écran, à la recherche de diverses choses. Votre seul véritable but est de tuer Jason évidemment, mais il n'apparaît qu'à certains moments au hasard et vous préféreriez être bien équipé avant d'affronter l'homme invincible (non je ne plaisante pas, dans les films il est tout ce qu'il y a de plus près de la définition d'invincible à travers la série).

En tuant les monstres vous trouverez de meilleures armes, c'est-à-dire qui frappent plus fort, mais qui sont utilisées de la pire façon possible (en angle, en lancer arrondi). Vous trouverez aussi du matériel pour allumer des foyers. Le jeu est très obscur (pas dans la définition où allumer un foyer serait en fait utile tandis qu'on est dans le sujet, mais plutôt dans le sens WTF) et il se trouve qu'il y a une quête avec les foyers pour obtenir une arme plus forte; pas que vous seriez au courant sans consulter un walkthrough ou quelque chose de similaire.

La carte du jeu est difficile à comprendre, en tout cas elle n'est pas du tout intuitive, ce qui est très dommage quand il y a une alarme indiquant que Jason est en train de tuer quelqu'un. Il faut que vous alliez les sauver au plus sacrant comme on dit par chez nous. Il y a 15 enfants et 6 conseillers de camp (votre personnage est inclus dans les conseillers et vous pouvez changer de personnage en allant trouver un conseiller dans une cabine au hasard). Les conseillers sont vos vies en quelque sorte, mais les enfants, quoiqu'ils ne servent à rien (suis-je en train de faire un commentaire social en ce moment?), il doit en rester au moins un ou vous perdez la partie.

Comme si la carte n'était pas assez mal faite comme ça, le timer de l'alarme n'est pas un indicateur exact du temps qu'il vous reste avant que les choses tournent au pire, étant donné que vous avez 60 secondes, mais qu'à partir de 30 secondes Jason commence tranquillement à affaiblir un conseiller ou tuer instantanément un enfant.

Les conseillers ont des capacités de vitesse et de saut légèrement différentes (que vous devez remarquer en jouant); en gros il y en a 2 sur 6 qui valent la peine et les autres moins. Les ennemis réguliers sont très faciles à tuer et plus énervants qu'autre chose, mais la mère de Jason et Jason lui-même sont très difficiles, surtout que vous devez obligatoirement les tuer 3 fois (Jason en tout cas obligatoirement) et que les conseillers ne se partagent pas les armes qu'ils ont trouvées. C'est un peu similaire aux autres survival horror où les objets sont limités et parfois entreposés dans des boîtes temporairement (donc les autres personnages n'ont pas accès à un inventaire partagé), mais il s'agit d'un jeu répétitif et difficile, alors retrouver la bonne arme en passant par les mêmes chemins pénibles tandis que vous risquez de mourir à tout moment uniquement pour qu'un second conseiller soit aussi bon que celui que vous utilisiez jusqu'à temps qu'il se fasse mettre une machette à travers la tête, c'est vraiment chiant.

Et c'est tout ce que vous faites : vous vous promenez, parfois vous tombez sur un power-up et parfois Jason apparaît pour vous casser la gueule. Ces batailles contre Jason sont parfois de gauche à droite avec un Jason qui semble drogué et extrêmement rapide plus les jours avancent (chaque fois que vous le tuez "définitivement", un jour passe, jusqu'au troisième jour), même trop rapide pour que ça fasse du sens sur le plan physique et du gameplay; sans parler du fait que Jason est imposant et lent dans les films. L'autre phase de combat est dans un style Punch-Out!! où vous faites fasse à votre adversaire. Vous pouvez esquiver ou attaquer et lui aussi attaquera, avec sa machette géante super puissante. Il est littéralement imprévisible et surtout ultra difficile à tuer la dernière journée (heureusement que les dommages que vous lui apportez restent en compte à travers les différentes rencontres de gauche à droite ou style Punch-Out!!).

Ce n'est pas un jeu plaisant, quoique moins de la merde que ce que l'Angry Video Game Nerd dit dans sa critique si vous savez comment jouer. C'est quelque peu fidèle aux films quand même. Ayant parlé du AVGN, écoutez donc sa critique hilarante si vous comprenez l'anglais. Non seulement vous n'avez pas besoin d'avoir joué au jeu pour comprendre, mais c'est très drôle et un bon spécial d'Halloween (que je vous propose le 29 décembre, je suis comme ça que voulez-vous).

Et si vous voulez-voir le jeu au complet (très court) et comment il est supposé se dérouler, écouter mon walkthrough sur YouTube (dont la première vidéo de trois est incluse plus haut dans l'article).

1,5 étoiles sur 5

1 commentaire :

Tinky a dit...

Juste pour une bonne année 2011 et de passionnantes geekeries, les gars !
Bises !
Tinky :-D

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.