vendredi 29 octobre 2010

The Human Centipede (First Sequence)

Affiche de The Human Centipede (First Sequence)Je m'excuse, si vous n'avez pas encore entendu parler de ce film, il est encore temps de rester dans l'ignorance. Je suis sérieux, vous n'êtes pas obligé d'entendre son concept des plus provocateurs et ignobles, vous pourriez vivre votre vie normale et tout irait bien. Mais la cruauté de la chose est que j'ai maintenant piqué votre curiosité et vous n'avez plus le choix de poursuivre...










Premièrement la bande-annonce :

Pour ceux qui n'ont donc pas encore compris, le seul et unique but du film est de vous dégoûter et il le fait avec un unique concept, créer littéralement un centipède humanoïde ou le plus près de ce qui pourrait y ressembler. Si vous vous imaginez dans votre tête, un centipède est à l'horizontale, allongé avec plus pattes. Pour faire la même chose avec un humain, vous avez besoin de mettre plusieurs humains à quatre pattes et de les coller ensemble. Alors l'humain derrière un autre a sa bouche collée sur... OK, vous avez compris avec la bande-annonce et le concept j'imagine, ai-je besoin d'en dire plus?

La procédure a apparemment été inventée par un véritable chirurgien spécialement pour le film, c'est ce que plusieurs citent comme plus effrayant : tout ce que vous voyez dans le film est médicalement réalisable (bien qu'évidemment les acteurs n'ont subi aucune chirurgie de la sorte). Le médecin a dit que dans des conditions optimales vous pourriez même survivre des années dans la condition vue dans le film, assumant que vous recevez une dose essentielle de vitamines et nutriments par injection intraveineuse ou quelque chose comme ça régulièrement.

J'ai le droit d'être sceptique face à certaines de ces suppositions, après tout je ne crois pas que la chose est confirmée par d'autres médecins et ce n'est pas comme s'ils avaient un cas réel pour prouver cela. Déjà que j'ai mes doutes, ce qui enlève une partie de la peur (mais théoriquement laisse une possibilité qui devrait être effrayante même à un état minimal), j'ai encore moins peur que quelqu'un le fasse pour vrai. Si vous y pensez deux secondes, il faut un chirurgien fou qui vous kidnappe ou quelqu'un d'autre qui vous kidnappe et qui engage un chirurgien complètement débile, pas nécessairement facile à trouver (il peut aussi kidnapper un chirurgien j'imagine et le forcer à faire la procédure). Assumant que quelqu'un réussit à faire cela, il lui faut quand même les bons outils et une pièce stérile, sinon le centipède ne survivra pas longtemps risquant d'être infecté durant sa création je crois, j'avoue ne pas être un spécialiste.

Mais je parle de tout ça sautant l'étape où il faut réussir à kidnapper et conserver quelques personnes chez soi pendant un moment et même des années étant donné que vous ne pouvez les laisser partir après ça. Mais malgré tous ces points, ce qui est le plus invraisemblable est que quelqu'un penserait à ça et songerait vraiment à le faire, je veux dire même pour des kidnappeurs ce n'est pas pratique, ils préféreront vous tuer, peut-être vous torturer monstrueusement, mais pas ça.

L'histoire du film est extrêmement simple, en fait presqu'absente si on enlève ce seul élément. Deux femmes américaines, touristes en Allemagne, ont des problèmes de voiture et tombent sur l'aide d'un inconnu qui s'avère être le Dr. Heiter, un chirurgien qui est un spécialiste de la séparation des jumeaux siamois. Il a un rêve personnel, créer une créature qui partage un seul long système digestif. Et c'est ça qu'il fait, aussi avec un touriste japonais qu'il capture par la suite.

La majeure partie du film est passée avec notre créature qui se promène dans la maison et cherche un moyen de s'enfuir ou d'attaquer le docteur au bon moment. Est-ce qu'ils réussissent, je vous laisse le découvrir.

Maintenant parlons des problèmes, autre que de l'histoire absente. Premièrement les performances des femmes sont médiocres (surtout l'une des deux). Heureusement, étant donné la composition de la créature, vous ne les entendrez plus parler à partir d'un certain point. Le japonais est un peu excentrique par moments et c'est spécial quand il doit passer la ligne dans laquelle il dit qu'il ne peut plus se retenir, si vous voyez ce que je veux dire (il est à l'avant complètement dans la composition du centipède et donc la seule victime qui peut parler après l'opération). Il parle uniquement en japonais, mais on peut voir qu'il joue bien son rôle et ça ajoute au réalisme, car il est plus plausible que le docteur aurait kidnappé des touristes de n'importe quelle origine qui ne connaissent pas nécessairement sa langue.

Ayant vu quelques films gore japonais, je peux dire que The Human Centipede s'en inspire, même s'il n'atteint jamais un niveau de gore similaire.

Le docteur est un personnage intéressant, qui est distant des relations humains et qui déteste même l'humanité au complet. Il n'est intéressé que par son rêve personnel, obsédé je dirais. Dieter Laser qui joue le rôle est très crédible je trouve (et un allemand joue le rôle d'un allemand cette fois, important à pointer étant donné que ce n'est pas toujours le cas, même chose pour les asiatiques qui sont souvent interchangeables dans les productions hollywoodiennes, ce film étant indépendant).

Ses comportements sont exactement ceux auxquels je m'attendrais du genre de gars qui pourrait faire ça, mais là où le scénario échoue un peu selon moi, c'est qu'il révèle détester les humains devant les deux femmes avant de les droguer. Elles ont le temps de partir et je pense que même des idiotes se seraient enfuies au lieu de boire ce qu'il leur a donné.

Deuxième point sur lequel le film échoue (encore une fois troisième point si on parle de son histoire peu développées, mais je considère cela normal pour son genre), c'est que le film n'est pas si dégoûtant que ça dans ses visuels et sa réalisation. Quand vous entendez l'idée pour la première fois, c'est ce qui est le pire et le demeure, mais même si vous voyez les humains collés l'un derrière l'autre, jamais vous ne verrez directement les bouts de peau collés ensemble et vous savez de quoi je parle. Certains verront ça comme une bénédiction venue du ciel de ne pas avoir à voir ça, mais moi je dis que si ton film ne contient rien, que son seul but est de me choquer, il est mieux de me montrer quelque chose pour que je le sois, sinon ça ne fonctionne pas.

Au risque d'avoir l'air de... Je ne sais vraiment pas de quoi je pourrais avoir l'air en fait (ATTENTION SAUTER AU PROCHAIN PARAGRAPHE SI VOUS NE VOULEZ PAS VOIR DE MOTS EXPLICITES), mais à ce risque je dis que oui, je voulais voir la bouche de la femme derrière le japonais clairement chirurgicalement rattachée à son anus et si possible voir un espèce de gonflement quand celui-ci défèque dans sa bouche.

Je viens d'écrire la chose la plus répugnante de ma vie et en le relisant je me demande sérieusement ce qui ne va pas avec moi. Je ne suis même pas certain que je voudrais vraiment voir ce que je viens de décrire, mais mon point tient, si vous faites un film qui n'a pas de personnages complexes, pas de message, pas d'histoire à dire, qui n'est basé que sur ce simple point, montrez-moi ce point. Si vous jugez qu'il ne serait pas correct de me le montrer, eh bien NE FAITES PAS CE FILM LÀ!

Maintenant le mot de la fin pour tout contredire ce que je viens de dire, The Human Centipede peut être une écoute intéressante assumant que vous êtes le bon public (si vous êtes le bon public vous trouverez probablement comme moi que le film n'est pas assez graphique). C'est aussi une exploration des limites de ce que l'on peut imaginer dans un film de la sorte. Les visuels ne sont pas très explicites, mais le film est bien filmé et tout. Je dirais qu'en général il m'a relativement plu, j'en demandais seulement plus, mais peut-être que je ne sais pas que je devrais remercier le réalisateur de ne pas m'avoir donné ce que je demandais à 100%.

Selon le titre du film, une suite est possible, mais je ne vois pas comment elle serait nécessaire avec la fin du premier, quoique je voie comment elle serait possible étant donné que Saw, un film du même genre, vient de recevoir une autre suite, SPOILER ALERT, 4 films après la mort de Jigsaw!

3 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.