samedi 25 septembre 2010

Red Faction: Guerilla

Devant de la boîte de Red Faction: GuerillaRed Faction: Guerilla est pour moi une surprise sortie de nulle part. À la base, c'est un jeu de démolition avec une physique impeccable. Si on regarde plus loin, c'est un jeu de tir à la troisième personne plutôt différent des autres et d'une qualité remarquable.

Vous êtes un travailleur minier sur Mars. (Mars colonisé, exactement comme dans Total Recall ou d'autres nouvelles de Philip K. Dick!) Malheureusement, l'EDF (la compagnie/gouvernement qui gère le tout) abuse de son contrôle. Vous devez donc créer une petite révolution avec l'aide de vos compagnons de travail. Vous vous servez des outils de démolition utilisés pour le travail minier, mais contre la compagnie.

La démolition est une grosse partie du jeu et la physique est impressionnante. De voir les édifices réduits en pièces est un véritable plaisir. Ils ne sont pas seulement composés de blocs : on voit réellement chaque tige de métal, bout de mur, poutres, etc.. Pour faire tomber une tour, placez des décharges à la base... et regarder-la tomber! Un plaisir fou, je vous dis. Vous pourriez passer des heures à détruire des édifices seulement pour le plaisir!


Certains débris sont récupérables : ils sont la monnaie du jeu. C'est en les collectionnant que vous pourrez acheter de nouvelles armes ou des améliorations. Vos armes : masse, décharge explosive, lance-missiles, mine, mitrailleuse, etc.. Vous n'avez le droit qu'à trois armes différentes à part de la masse (qui est toujours là), donc choisissez stratégiquement. Mention spéciale au fusil qui lance des nanites qui désintègrent toute matière solide...

Le fonctionnement des missions est un mélange entre GTA et Crackdown. Comme dans GTA, il y a des points sur la carte où démarreront certains types de missions. Elles sont :

-"Transport" : reconduire un véhicule jusqu'à la safehouse dans un temps défini.
-"Demolition Master" : avec les armes données, vous devez détruire un ou des bâtiments dans un temps donné.
-Aider les rebelles à défendre une base.
-Aider les rebelles à démolir une base ennemie.

Bien sûr, il y a de plus grosses missions avec un scénario, mais celles-ci ne font pas parties de la majorité. Comme les boss dans Crackdown, il y a des points sur la carte à détruire en tout temps. Ce sont ici des édifices à démolir. Ceux-ci sont fortement gardés par l'EDF, il y a donc un peu de stratégie en jeu. C'est personnellement les missions que j'ai trouvées le plus amusantes, puisqu'elles sont tellement libres qu'elles seront différentes à chaque fois.

Un objet est déblocable plus tard dans le scénario : un Jetpack!

Les petits détails

La façon de reconnaître un jeu de qualité, c'est dans les petits détails. Certains jeux ont de bonnes idées, mais les exécutent mal. Red Faction part plutôt d'une idée simple, mais la fait parfaitement. Voici quelques petits détails qui rendent l'expérience magique.

La carte
Les jeux avec de grands environnements ont souvent plein de problèmes : missions trop éloignées les unes des autres (Fuel, GTA, inFAMOUS, Prototype, la série de jeux Spider-Man). Il y a quelques solutions présentes dans ce jeu.

Dans Red Faction, vous allez sur la carte et vous sélectionnez le point de mission où vous voulez vous diriger. Premier détail, le curseur "snap" automatiquement sur les points d'intérêt, ce qui vous évite de vous faire mal diriger si le point d'intérêt est par exemple sur le bord d'une falaise ou derrière un mur. Deuxième détail : la mini-map a une image du terrain en arrière-plan, vous indiquant facilement les obstacles en route. Ensuite, un chemin se crée sur votre carte. Celui-ci est précis et vous indique à l'aide d'une ligne composée de flèches exactement quelles routes emprunter. Encore mieux, le même chemin apparaît AUSSI sur le sol de l'environnement, jusqu'à la destination. C'est extrêmement efficace. Ça vous évite d'être obligé de quitter la route des yeux pour savoir où aller (GTA IV). Génial. Et surtout, elle ne disparaît pas comme dans Fable II.

Les véhicules
Un autre détail : les véhicules sont rapides. C'est peut-être un minuscule détail, mais dans un jeu où vous avez à parcourir la carte constamment, la rapidité du véhicule peut vous faire sauver plusieurs minutes. Celles-ci s'accumulent et à la fin du jeu, vous avez peut-être sauvé une heure ou plus. Autre point, les véhicules sont variés et très agréables à conduire.

Des secteurs
La carte est immense, mais les "niveaux" se passent chacun dans des zones séparées. Vous libérer zone après zone. Vous souvenez-vous de GTA IV qui vous obligeait à faire des allers retours sur les 3 îles même à la fin du jeu? Red Faction fonctionne par secteur. Quand vous passez au prochain secteur, toutes les missions se passent dans celui-ci. Il y a toujours plusieurs safehouses à votre disposition, ce qui vous évite le long chemin pour refaire le plein de munitions.

Téléportation
Plus tard dans le jeu (une fois que vous avez conquis plusieurs régions), une option s'offre à vous : celle de vous téléporter à une safehouse. Pour se faire, votre niveau d'alerte doit être à vert (pas d'ennemi proche).

Avec la carte hyper efficace, les véhicules rapides, les missions par secteur, tout est en place pour être capable d'enchaîner les missions sans trop perdre de temps à se rendre au bon endroit, contrairement à presque tous les jeux avec de grands environnements (Oblivion, GTA, Red Dead Redemption, Fuel, Fallout 3, etc.).

Un Jetpack
Est-ce que j'ai besoin d'en rajouter? C'est vraiment super. La barre de recharge du Jetpack est directement dans votre dos et visible (à la Dead Space), l'interface n'est donc pas surchargée.

Conclusion
Red Faction: Guerilla est amusant, complet, visuellement intéressant, avec beaucoup de missions et des modes de jeu en ligne très complets (avec une tonne de power-ups hyper cools). Il est très facile à conseiller, car il risque de plaire à une majorité de gens. Il est sorti il y a maintenant plus d'un an : il est donc 20$ dans tous les magasins. Il n'y a donc aucune raison de passer à côté. Si vous hésitez encore, sachez qu'il y a une démo disponible sur Xbox 360 et PS3 et que le jeu est aussi disponible pour PC.

1 commentaire :

Anonyme a dit...

super, Solo the CyberpunK c'etait genial tres detailler... domage que tu na pas parler du mode multi qui est aussi un mode de destruction pas comme gta qui faut tuer,tuer et retuer ce qui est barbant a la fin.peut-etre que saint row 3 va etre aussi destructeur allors pour red factions:guerilla je donerait haut la main un 20 sur 20 esperont tous que saint row 3 sera au moins comme sa et peut-etre mieux encore ps:gamertag xbox:x cobra2000 x(sans majuscule) signer:l'Anonyme

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.