vendredi 3 septembre 2010

Cannon Fodder

Devant de la boîte de Cannon Fodder (Amiga)Pour rapidement parler de ce jeu, je pourrais dire que c'est le jeu le plus frustrant que j'ai pu apprécier. OK, j'avoue avoir joué à Battletoads et Ghosts 'n Goblins, mais ces jeux sont clairement faits pour être difficiles et ils ont une réputation pour être possiblement les jeux les plus difficiles de tous les temps, alors que c'est à peine si Cannon Fodder a une réputation parmi le grand public. Ceci est l'une des raisons pour lesquelles je veux en parler, j'aimerais que plus de personnes l'essaient, car il y a clairement du plaisir à en tirer, ainsi qu'une certaine valeur humoristique croyez-le ou non.






Sorti en premier sur les ordinateurs Amiga, plusieurs versions du jeu existent de nos jours, dont une sur DOS et des versions sur consoles comme SNES et Genesis. J'ai joué à la version Genesis, pour le contrôle une version sur ordi ne peut qu'aller mieux, mais ce n'est pas dire que c'est impossible à contrôler sur une console, juste moins précis. Voyez-vous, il s'agit d'un jeu de stratégie en temps réel centré sur l'action de quelques unités soldats qui doivent naviguer à travers un terrain ennemi. En gros, c'est un jeu de guerre.

Mais ce n'est pas un autre jeu de guerre, car celui-ci prend la tactique inhabituelle de se moquer de l'idéologie de guerre, contrairement à d'autres titres qui la glorifient ou qui nous montrent des personnages profondément touchés par la guerre, mais qui s'y voient contraints. Cannon Fodder prend un ton plus léger, sans diminuer la violence. Les graphiques sont petits, étant donné que vous avez une vue de dessus du terrain, mais vous pouvez clairement distinguer les corps massacrés et sanglants des personnages ennemis quand vous les tuez. Le ton plus léger vient dans la présentation, les soldats qui se réunissent en une queue de plus en plus longue (lol) devant une porte les menant à la prochaine mission, avec la seule motivation de pouvoir participer à une mission alors que leurs camarades qui sont décédés au combat sont enterrés juste à côté du terrain où ils se réunissent. Ce terrain devient de plus en plus peuplé de pierres tombales alors que vous perdez des hommes. C'est toute la blague du jeu, avec le titre qui est littéralement un terme dérisoire qui parle du personnel militaire peu entraîné que l'on envoie au front sachant qu'ils se feront tuer les premiers. Une blague et une critique en même temps.

Les missions sont un peu variées, allant du simple "tuer tous les ennemis" ou sauver le/les hôtages ou encore détruire les bâtiments ennemis. Une mission peut d'ailleurs être divisée en plusieurs phases contenant ces différents objectifs, vous laissant au contrôle d'un à huit soldats, qui peuvent être divisés en sous-groupes. Vous ne pouvez évidemment contrôler qu'un de ces sous-groupes à la fois (ou l'ensemble des soldats), ce qui veut dire que si des troupes ennemies vont attaquer ceux que vous ne contrôlez pas, ils sont contrôlés par l'intelligence artificielle du jeu (qui sait se défendre, mais ne posera pas les meilleures décisions si elle est attaquée de tous les sens).


C'est ainsi que le jeu peut devenir difficile, surtout que vous ne pouvez pas sauvegarder durant une mission, seulement entre les missions. Si un terrain est très grand à explorer, que vous n'avez plus qu'un soldat survivant, et que vous cherchez le dernier soldat sur la carte qu'il reste à tuer, mais qu'il s'avère être camouflé et vous prend par surprise, c'est extrêmement frustrant de devoir recommencer du début. Le jeu devient extrêmement difficile extrêmement vite, avec la première mission qui est probablement l'un des niveaux les plus faciles dans l'histoire du jeu vidéo et la septième mission qui est dangereuse sur un niveau de glace (glissant) avec de la nage (vous ne pouvez tirer) et des troupes sur un terrain qui vous attendent pendant que vous nager (et qui tirent!) La dernière mission est stratégique, vous devrez séparer vos groupes, en mettre un à un endroit pour activer une switch qui permet à un autre groupe de passer ailleurs qui permet à un autre groupe de se rendre à l'objectif.

En plus d'être un jeu de stratégie, il est plus action que Age of Empires, par exemple, car vous ne faites pas que cliquer sur un ennemi pour que vos soldats attaquent. Vous contrôlez vous-même le tir et la visée (vous avez des balles à l'infini) ainsi que l'arme (il y a des grenades et lance-roquettes à trouver, en quantités limitées). Il y a aussi des véhicules à piloter dans quelques missions et ça c'est une critique que j'ai à faire du jeu, ça ne fonctionne pas très bien, vous allez fort probablement avoir à recommencer ces mission très souvent et perdre des troupes. Si vous perdez un soldat, vous pouvez vous dire ce n'est pas si grave que ça si vous arrivez à terminer la mission, mais autre que de rendre le tout plus difficile (surtout que certains bâtiments font sortir des soldats ennemis à l'infini tant que vous ne les détruisez pas et il y a toujours le danger qu'un débris se lance sur vous quand vous faites exploser le bâtiment, vous tuant), les soldats qui survivent se voient promus et leur rapidité de feu augmente, entres autres bonus. Tout de même, vous aurez toujours le nombre requis de soldats pour la prochaine mission, puisque le soldat mort se fera remplacer par quelqu'un dans la queue.

Autre chose que j'ai à critiquer, c'est l'ambiance sonore du jeu. Il n'y a pas de musique durant les missions, ce qui peut rendre tout ennuyant, que ce soit un film ou un jeu. Cependant, l'espoir n'est pas perdu quand les effets sonores nous font croire à la présence des soldats sur le terrain. Le problème vient dans les ports du jeu, qui ne contiennent souvent que des sons pour les tirs et explosions (aussi cris). Ceci peut sembler assez, et ce n'est pas comme si on s'attendait à autre chose si on était ces soldats sur le terrain, mais je dois vous référer à la version Amiga et possiblement d'autres version sur ordi qui contiennent une ambiance avec des bruits de la jungle, bruits d'oiseaux, ce qui est très approprié étant donné que certains environnements du jeu se situent dans ces endroits (jungle, désert, arctique, intérieur d'une base).

La chose la plus importante que j'aurais à critiquer, qui découle sûrement du fait que c'est un vieux jeu pour son genre, c'est qu'il y a des bugs. Des vrais bugs, dans le sens que j'ai participé à des missions qui étaient impossibles à finir. Par exemple, il y a eu une fois (plus d'une fois en fait) ou le dernier soldat que j'avais à tuer n'existait pas. J'ai eu beau chercher toute la carte pendant près d'une heure (écoutez, on ne veut pas avoir à recommencer une mission difficile si possible), mais il demeurait introuvable. En rechargeant la mission, j'ai remarqué qu'un soldat supplémentaire se situait à un endroit où il n'y avait rien précédemment. Il y a aussi au moins une mission avec un civil qui vous attaque si vous vous approchez trop de lui, mais qui doit aussi avoir peur de vous pour se diriger au bon endroit, mais que vous pouvez tuer par accident en tirant dans le vide pour lui faire, mais qui peut ne pas décider quand même de se rendre au bon endroit, ça fait beaucoup de mais. Encore une fois, en rechargeant la mission, j'ai remarqué que ce même civil avait beaucoup plus tendance à se diriger rapidement dans la bonne direction.

Si l'on veut considérer cela comme un bug, j'ai l'impression valide que dans certaines missions, la difficulté n'est pas voulue, c'est le jeu qui est mal calibré, peut-être pas assez bien testé. Par exemple, vous pouvez commencer directement devant un lance-missiles qui tire plus vite que vous et que vous ne pouvez détruire. Vous devez éviter en allant nager dans la rivière assez près, mais qui laisse assez de temps à ce lance-missile pour vous tuer. En plus que le moment où vous nager vers un sol ferme assez loin du lance-missiles, il est possible que vous soyez assez longtemps assez près de celui-ci pour qu'il vous tue. C'est ce que je veux dire par mal calibré, ça ne fait juste aucun sens. Vous ne pouvez même pas devenir bon à ce genre de mission, vous n'aurez que l'avantage en rechargeant de savoir immédiatement qu'il y a un danger et que vous devez diriger votre soldat au bon endroit, mais la survie est quand même largement dû à la chance, la fois où le lance-missiles vous rate.

Ce n'est pas un jeu parfait, c'est un jeu un peu trop difficile pour certains, il est de plus un peu long (considérant ses 18 missions divisées en plusieurs phases difficiles) ce qui pourrait tester la patience de plusieurs joueurs, mais c'est quand même un bon jeu. Et ne vous inquiétez pas, en termes de difficulté il n'est pas près de Battletoads, que j'ai référencé plus tôt dans la critique. À essayer au moins à coup sûr, l'évaluation suivante est basée sur les défauts et sur une opinion plus générale du jeu (et plus le point de vue d'un public général qui risque d'être mitigé), bien que personnellement je le trouve plus 4/5 au moins. Il y a aussi une suite assez similaire à ce que j'ai pu voir, mais je n'ai pas encore trouvé le courage d'y jouer, craignant sa difficulté (j'ai entendu dire qu'elle était beaucoup plus élevée).

3,5 étoiles sur 5

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.