dimanche 25 juillet 2010

Young Frankenstein

Affiche de Young Frankenstein

Young Frankenstein, sorti en 1974 et en noir et blanc, est honnêtement l'une de mes comédies préférées de tous les temps et c'est une parodie; de plus l'affiche est invitante même si elle date d'il y a plusieurs années. Je vais dire immédiatement que les parodies sont souvent trop cheaps et de basse qualité, allant pour les gags faciles qui ne font rire que parce que vous connaissez le matériel source (ou qui ne font pas rire du tout). Pensez aux films du genre "Something" Movie (comme Scary Movie, Date Movie, Epic Movie, etc.). Le film dont je vous parle est évidemment majoritairement une parodie de tout ce qui a trait à la créature de Frankenstein, le célèbre monstre formé à partir de corps humains et ressuscité par le pouvoir de la foudre par un savant fou.

C'est probablement la combinaison du génie de Mel Brooks et Gene Wilder qui fait ce film. J'ai hésité un peu à dire ceci, car Mel Brooks est tout de même responsable de quelques films pas si bons que ça, comme Life Stinks et Dracula: Dead and Loving It. Mais si le grand John Hughes, maître des années 80 et 90, a terminé sa carrière sur plusieurs flops avant de mourir, Mel Brooks a aussi le droit d'avoir sa part. J'apprécie plusieurs de ses parodie personnellement, d'ailleurs son film sur Robin Hood était très plaisant à écouter quand j'étais plus jeune (je ne l'ai pas réécouté depuis longtemps, alors je ne sais pas quoi en dire). De sa part, Gene Wilder est un acteur qui peut tout simplement laisser sortir son fou comme nul autre; vous le reconnaîtrez peut-être de son rôle de Willy Wonka dans le Charlie and the Chocolate Factory original.

L'histoire de base est pas mal similaire à celle que vous connaissez de Frankenstein, du moins celle que tout le monde devrait connaître. Le docteur Frederick Frankenstein, en fait le petit fils du Frankenstein original, hérite du laboratoire de son grand-père. Il s'y rend et découvre le personnel là-bas, sa nouvelle assistante Inga et les serviteurs Frau Blücher ainsi qu'Igor. Mon préféré est Igor, personnage complètement ridicule parodiant cette fois le traditionnel assistant bossu que nous avons vu dans des films de Dracula. L'acteur qui l'interprète est Marty Feldman, un homme qui a déjà une apparence particulière à la base (ce sont ses yeux). Il a ajouté à la comédie du personnage en changeant de place volontairement l'accessoire simulant sa bosse dans le dos entre certaines scènes, chose que le docteur remarque et qu'il nie.

La créature est créée pas mal de la même façon, avec l'incompétence d'Igor à remercier pour la stupidité de la brute. Igor, à la recherche d'un cerveau, prend celui d'un attardé mental par accident. C'était ainsi dans l'original et franchement, en faisant une parodie, je n'aurais pas vu raison de changer ce détail non plus, c'est déjà comique. La créature (Peter Boyle) est donc une puissante brute géante que l'on ne peut pas comprendre et qui ne peut probablement pas trop nous comprendre d'ailleurs.

Autre chose parmi tant d'autres prises des œuvres originales : il y a un policier avec un bras en bois. Ce bras ne bouge pas tout seul, il est dur et on joue le tout pour la comédie. Dans Son of Frankenstein, il y avait un policier avec la même condition, mais évidemment qu'il n'y arrivait pas de scène où la façon dont son bras bouge était supposée nous faire rire.

Le style de comédie est pas mal dans le genre qui ne se prend pas au sérieux, en fait pas l'ombre d'un moment sérieux, malgré l'ambition réelle du docteur. Il y a quelques blagues qui brisent un peu quatrième mur, comme la bosse d'Igor. Les dialogues sont aussi drôles par moment, mais ce sont surtout les éléments slapsticks qui fonctionnent. C'est peut-être pour ça que je ne serais pas près à dire que c'est un film super intelligent avec un deuxième niveau, comme Life of Brian par exemple, mais parfois un film juste drôle et facile à suivre est tout ce qu'il nous faut. De ce côté-là, Young Frankenstein ne déçoit pas.

L'une de mes scènes préférées est assez simpliste, mais tellement drôle. C'est une parodie directe d'une scène de l'œuvre originale (on peut la voir dans la suite The Bride of Frankenstein), dans laquelle la créature rencontre un aveugle qui lui offre son hospitalité, ne pouvant voir la chose hideuse. L'aveugle lui verse un liquide chaud (désolé, j'ai oublié si c'était de la soupe, du thé ou du café) et il le fait tout croche, ce qui frustre la créature. En texte, ça ne veut pas dire grand-chose, mais quand vous suivez le film et que vous êtes dans la bonne forme, c'est extrêmement hilarant.

En gros, après plus de 35 ans, je ne trouve pas l'humour dépassée du tout et c'est bien meilleur que les films de comédie actuels typiques qui ont toujours tendance à se ressembler; au moins c'est différent. (Je ne veux pas dire qu'il n'y existe plus de bonnes comédies, seulement que parmi les quelques bonnes, Hollywood nous sort une pelletée de matériel recyclé.)

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.