mercredi 7 juillet 2010

Plants vs. Zombies

Capture d'écran de l'écran titre de Plants vs. ZombiesQuel concept étrange et pourtant si bien réussi! Alors que la mode est aux zombies, nous nous attendions à un jeu plutôt moche qui profite de la popularité des morts-vivants pour s'en sortir. Eh non, Plants vs. Zombies est un petit chef-d'œuvre.

Le but du jeu est de protéger votre maison de l'invasion de zombies en semant des plantes qui les combattront pour vous. C'est un tower defense, mais contrairement à presque tous les autres, les ennemis ne traversent pas un chemin où vous avez la possibilité de construire des armes de chaque côté de la route. Plants vs. Zombies est uniquement horizontale. Les ennemis viennent uniquement de la droite, sur 6 rangées différentes, tandis que votre maison est à gauche. Le terrain est à la base toujours identique, sauf pour quelques variations : le jeu est divisé en "mondes" (exemple : 3-2). Chaque monde est une section différente de la maison : devant, derrière avec deux rangées qui sont une piscine et le toit. Il y a aussi les mêmes niveaux, mais la nuit, avec un tout autre ensemble de plantes et de zombies qui sont uniquement nocturnes.

Capture d'écran de Plants vs. Zombies durant une partieLes ressources dans le jeu ne sont pas de l'argent (il y en a, mais uniquement pour le magasin), mais du soleil. Des mini soleils tombent du ciel de temps à autre, mais ce ne sera pas assez pour subvenir à vos besoins. Dans ce cas, vous devez planter des tournesols qui en produiront plus fréquemment.

Malgré la nombreuse variété de plantes disponibles dans le jeu (49!), vous n'avez le droit qu'à 6 sortes de plantes différentes par niveau, ce qui vous oblige à user d'un peu de stratégie en voyant les types de zombies que contiendra le niveau. Rassurez-vous, ce chiffre augmente avec la progression du jeu.

Les plantes les plus fréquentes sont les lanceurs de pois, avec leurs différentes variations. Il y a aussi les plantes carnivores qui ne font qu'une bouchée d'un zombie, mais qui sont vulnérables pendant qu'elles mastiquent. Les bombes cerises à usage unique, les patates qui occupent vos zombies pendant que les autres plantes les éliminent, les mines, etc..

Si les zombies réussissent à se rendre jusqu'à une plante, ils commencent à la manger. Ce qui est bien, c'est qu'il n'y a pas de dommage : si le zombie ne réussit pas à la manger complètement avant de mourir, elle reste comme neuve. Même chose quand vous les plantez : il n'y a pas de délai. Les plantes sont là ou pas du tout. (Fini les canons avec une moitié d'énergie que l'on doit réparer sans cesse.)



Qu'on le veuille ou non, PopCap font maintenant partie des gros joueurs dans le monde des jeux vidéo. Ils sont en quelques sortes le Pixar du jeu vidéo : ils réussissent à créer un produit qui sera bon pour tout le monde sans pour autant diminuer sa qualité à un niveau moyen juste pour plaire à tous. Et quand je dis tout le monde, ce sont les enfants autant que les adultes, et les gamers autant que ceux qui ne jouent pas du tout.

La recette est simple :
-Une difficulté à progression lente, mais qui continue toujours de monter. Pas de tutoriel. Elle donnera à quiconque un sentiment d'accomplissement, sans toutefois être toujours facile. La progression est sans douleur, jamais abrupte.
-Des récompenses à CHAQUE niveau. Effectivement, à la fin de chacun une nouvelle plante est débloquée. Il y a quelques exceptions, mais ce sont les rares fois ou vous débloquez une nouvelle fonction dans le jeu, par exemple l'almanach ou le magasin.
-De l'humour. Les zombies ne sont pas du tout terrifiants, même que certaines variétés (32 en tout) sont vraiment hilarantes. Quand j'ai vu le zombie Michael Jackson, qui entraîne tous les autres dans une danse, j'ai ri, suivi d'un énorme malaise... Zombie Michael Jackson...

Visuellement, c'est aussi beau qu'un tower defense 2D peut l'être. Très coloré et très fluide. On ne peut pas vraiment demander mieux.

La musique. Elle est géniale. C'est une vraie musique de jeu vidéo. Elle vous jouera en boucle dans la tête toute la journée, c'est certain. C'est plus qu'une musique d'arrière-plan, elle prend sa place et est bien présente dans le jeu. L'une d'elles me rappelle vaguement l'ère du Sega Master System, celle ci-dessous...


Vous pouvez jouer à ce jeu sur PC, mais c'est hautement plus appréciable sur écran tactile, particulièrement sur iPad, puisque vous pouvez tout simplement appuyer sur les soleils au lieu de bouger la souris comme un fou. C'est beaucoup plus intuitif et agréable. Dans les deux cas, le jeu est 10 dollars. Ça peut avoir l'air dispendieux pour un jeu d'iPad, car c'est le même prix qu'ailleurs, mais il est splendide sur cette machine et c'est la plate-forme parfaite pour un jeu de ce type.

En résumé, c'est le jeu de tower defense le mieux ficelée possible. Il a tout. Visuels, musique, gameplay, variation, longévité, humour. La structure "tower defense" vous permet de faire quelques niveaux par-ci, par-là dans vos temps libres, sans jamais que vous perdiez le fil. Un must pour votre iPad et un bon achat pour PC.

1 commentaire :

DarkEvil a dit...

Haha, j'ai reconnu le rickroll dans la musique que tu as incluse. Never gonna give you up, never gonna let you down... En tout cas, tu as piqué mon intérêt.

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.