jeudi 28 juillet 2011

Maniac Mansion

Devant de la boîte de Maniac Mansion

On a déjà un article sur l'excellente et selon moi supérieure suite à ce jeu, Day of the Tentacle, mais aussi il faut savoir que les deux jeux ne se ressemblent pas vraiment au niveau du gameplay et chacun a ses avantages, alors il est possible que vous aimiez plus celui-ci que sa suite et vice versa dépendant de vos goûts personnels. Puis peu importe celui que vous aimez mieux en bout de ligne, je ne pense pas que vous regretteriez de jouer à cette merveille des jeux d'aventure point-and-click de 1987.

Un autre jeu d'aventure signé LucasArts et le jeu pour lequel le système SCUMM a été inventé (un système fonctionnant avec la souris, on sélectionne une série prédéterminée de mots à associer avec un endroit ou objet à l'écran, point-and-click, comparé au vieux système d'entrée de texte manuelle pour tout indiquer). Il est d'abord sorti sur Commodore 64 et Apple II, la version sur Commodore 64 est celle que j'avais quand j'étais jeune. Il est par la suite sorti sur DOS, Amiga, Atari ST et une version NES censurée par Nintendo d'Amérique (petite parenthèse, vivant dans un Canada moins prude que les États-Unis et certains de vous vivant dans une Europe encore moins prude et pour le mieux, notez que le système de pression et de censure des États-Unis a un effet global indirect sur plusieurs formes d'art et de culture, de même la version européenne du jeu de NES est aussi censurée, étant tirée de la version américaine).

Si vous êtes familier avec Day of the Tentacle, eh bien les deux jeux n'ont tout simplement pas l'air d'être liés. En passant, Maniac Mansion peut être joué dans une pièce avec un ordinateur dans Day of the Tentacle. Le lien entre les deux, en dehors du système SCUMM, est que le personnage principal de Day of the Tentacle, Bernard, est jouable dans Maniac Mansion (mais vous n'êtes pas obligé de le prendre). Le docteur et sa famille sont aussi présents dans Maniac Mansion, sauf que là où ils sont des personnages à qui parler pour faire progresser le jeu dans Day of the Tentacle, ils sont les méchants de Maniac Mansion. Il y a aussi les tentacules dans Maniac Mansion et l'humour est un point similaire entre les deux jeux.

Dans Maniac Mansion, vous incarnez le rôle de Dave et deux de ses amis que vous avez à choisir avant de commencer le jeu, parmi six personnages en excluant Dave qui est forcé sur vous. La copine de Dave a été soi-disant enlevée par le docteur Fred et transportée dans son manoir pour faire on ne sait quoi. Le docteur et sa famille sont des personnages étranges déconnectés de la réalité. Le docteur fait des expériences étranges dans le sous-sol de son manoir à PLUSIEURS étages (un peu comme le manoir dans Resident Evil est fucking gros). Son fils n'est intéressé que par son hamster et il ne semble pas avoir de vie sociale. Il est secrètement en rébellion contre son père et ses expériences secrètes. La femme du docteur est une vieille obsédée sexuelle, car son mari ne la satisfait plus depuis qu'il est occupé à ses expériences, après qu'une météorite a tombé dans leur cour.

Bien sûr, on ne vous les introduit pas ainsi, mais c'est ce que vous verrez dans leur comportement dans des cutscenes (eh oui, un vieux jeu avec des cutscenes) qui apparaissent de temps à autre alors que le temps passe. Les cutscenes sont toujours à caractère humoristique, normalement de l'humour pour faire rire les plus petits, mais avec des sous-entendus comme dans le cas de la femme du docteur dont vous pouvez trouver le numéro écrit au crayon feutre dans la salle de bain. Vous ferez plus tard un appel... spécial. Les dialogues et situations du jeu devraient vous tenir intéressé à percer le mystère du manoir et vous tenir en bonne humeur avec peut-être un léger sourire, notez que c'était avant Monkey Island et les nombreux dialogues et interactions entre les personnages de Day of the Tentacle, vous ne devriez pas être mort de rire.

Vous commencez à l'extérieur du manoir avec votre groupe de personnages. Le premier but est d'entrer dans le manoir. Je vais vous donner le premier indice pour vous donner une idée de comment le jeu fonctionne. Ouvrir la porte ne fonctionne pas, puisqu'elle est barrée. Vous pouvez utiliser les textes au bas de l'écran pour presser la sonnette de la porte, mais on ne vous acceptera pas à l'intérieur. Vous pouvez pousser un buisson et découvrir une grille, mais vous n'êtes pas assez fort pour la déplacer (ce qui ne veut pas dire que vous ne pourrez jamais la déplacer). Il y a un tapis devant l'entrée. Peut-être que le tirer pourrait révéler une clé, mais c'est juste moi, qu'est-ce que je sais vraiment? Une fois à l'intérieur, vous aurez à naviguer à travers le manoir, avec les cutscenes occasionnelles. Prenez les objets que vous trouvez, il y en a une multitude et il y en a aussi une quantité considérable qui ne sert à rien, juste là pour vous faire penser qu'ils sont utiles. Je ne sais pas si c'est qu'ils ont manqué de temps ou si c'est intentionnel, mais je trouve ça parfait pour ajouter un obstacle au genre du jeu d'aventure, pas la maudite mort instantanée fréquente dans les jeux Sierra.


Ceci dit, autre que cet obstacle, parfois vous pouvez tomber sur un membre de la famille dérangée dans une pièce de la maison (surtout si vous ouvrez sa chambre) et vous pouvez soit immédiatement vous sauver et vous cacher ailleurs ou vous faire prendre et jeter en prison au sous-sol, tout juste à côté du laboratoire secret verrouillé à clé où vous devez aller. Se faire jeter en prison n'est pas la fin, car vous pouvez contrôler d'autres personnages. Il y a deux façons de sortir de la prison, je vous laisse les découvrir, il y a beaucoup d'expérimentation et de découverte dans ce jeu qui vous laisse vraiment seul pour découvrir quoi faire, c'est ce qui est intéressant par-dessus tout. Et ne vous inquiétez pas, même si certaines cutscenes vous font croire qu'il y a du temps, il n'y en a pas, c'est un jeu bien fait et un jeu d'aventure ou de puzzle avec une limite de temps, c'est généralement frustrant. Cependant, il y a une situation où pour obtenir quelque chose, il faut déclencher une alarme de destruction du manoir, aller chercher la chose en question et désactiver l'alarme avant que tout n'explose. Utiliser plusieurs personnages dans différentes parties du manoir est parfois essentiel et ce peut être utile ici. C'est la seule chose qui a du temps sans quoi vous mourrez, il y a aussi une façon étrange de mourir qui ne devrait pas vous arriver. Ce que je veux dire, c'est que la mort n'est pas supposée être un obstacle fréquent comme dans les vieux jeux Sierra et vous pouvez sauvegarder n'importe quand (comme dans les jeux Sierra pour être fair, mon on y meurt constamment).

Dépendant de votre choix de personnage, compléter le jeu sera plus facile ou plus difficile et vous aurez accès à une fin plutôt qu'à une autre. Par exemple, il y a un manuscrit à un endroit. À moins d'avoir un personnage qui est doué pour bien écrire, vous ne pourrez rien faire avec, mais ce n'est pas un objet inutile dans une partie avec le bon personnage. Il y a quelques autres objets comme ceci, mais vraiment vous ne le savez pas et le véritable plaisir du jeu est vraiment d'être laissé à soi et découvrir comment finir le jeu à votre rythme. Utiliser un guide serait plutôt idiot, puisque c'est le plaisir du jeu de tout découvrir. Ayez de la patience, prenez le temps requis pour tout découvrir et essayer des choses que vous n'avez pas essayé. Notez les chiffres, ce pourrait être des numéros de téléphone ou combinaisons. Toutes les choses à faire ne sont pas si ridicules que ça et font du sens en bout de ligne et certaines sont complètement normales, comme réparer quelque chose avec un outil, et même si c'est vieux, il y a de la logique (ne réparez pas des fils électriques pendant qu'il y a du courant). Mais vous savez ce qui serait plus idiot? Ne pas utiliser de guide, par principe, même si vous n'êtes vraiment, vraiment pas capable de progresser. Ce serait idiot d'avoir à se passer de ce jeu pour cette raison ou n'importe quelle raison en fait.

C'est vraiment une mécanique unique et intéressante qui a été laissée de côté pour un jeu un peu plus conventionnel dans sa suite, mais un peu plus agréable à jouer selon moi (et certainement plus drôle). Comme je le dis, chaque chose a son avantage et son désavantage.

Pour parler de l'art du jeu, les graphiques étaient bien détaillés pour l'époque. Je sais que sur l'une des versions sur DOS, le docteur et sa famille sont étrangement colorés (et je ne veux pas dire par là qu'ils sont des gens de couleur et que c'est ça que je trouve étrange, ne me pensez pas pour un raciste), mais ça ne fait que les rendre plus excentriques. Je me rappelle que sur Commodore 64, il y avait certains jeux où il était difficile de distinguer quoi est quoi, alors que Maniac Mansion était bien fait. J'adore la musique des vieux ordis comme le Commodore 64 qui rendait la trame sonore d'ouverture de ce jeu autrement sans musique très rythmée et j'ai juste un sentiment nostalgique pour celle-ci. Sur DOS, c'était des beeps d'ordinateur qui sonnaient moins bien et très monotones, ou c'est peut-être la nostalgie pour la version sur Commodore 64 qui me donne cette illusion.

Mais c'est un vieux jeu et il est encore potable visuellement. Il serait dommage, pour la nouvelle génération, de manquer je ne dis pas tout ce qui provient du passé, mais je parle des bonnes choses du passé comme il y en a toujours eu et comme il y en a encore. Je dirais même que le ratio bon contre mauvais est tout simplement similaire aujourd'hui à ce qu'il était avant si vous n'avez pas de préjugés qui sont, je l'admets, parfois difficiles à contourner, surtout à cause des graphiques. Je dis seulement de ne pas vous empêcher d'essayer quelque chose d'unique et divertissant, uniquement parce que ce n'est pas en 3D, en belle 3D, ou avec un nombre illimité de couleurs.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.