mardi 29 juin 2010

The Number 23

Affiche de The Number 23Je peux blaguer en parlant de ce film en disant qu'il contient Jim Carrey à son plus drôle alors que c'est un film de suspense, voir drame, mais ça a un fond de vérité. Après tout il s'agit d'un suspense réalisé par Joel Schumacher dont la plupart des films reçoivent des critiques négatives et rappelons-nous qu'il est responsable de Batman Forever et Batman & Robin. Jim Carrey, bien qu'il ait joué dans quelques drames, a vécu une belle période en tant que comédien faisant toutes sortes de grimaces exagérées et a déjà fait duo avec Schumacher dans Batman Forever malheureusement. Alors préparons-nous pour un voyage dans la folie pure.

Comme le titre l'indique, ce film a rapport avec le nombre 23. La plupart des gens, rationnels ou pas, se demanderont comment on peut faire un film de 1H30 avec simplement le nombre 23 comme prémisse. La réponse est simple : il ne faut pas le faire! Par un élan de folie habituel, Schumacher a décidé quand même de procéder.


L'histoire est donc la suivante : un homme vivant une vie normale avec sa famille découvre un livre par hasard traînant chez un libraire. Sa femme lui achète comme cadeau de fête, parce que le script l'a décidé. Ensuite, l'homme (Jim Carrey) se met à lire le livre qui parle d'un détective qui mène son enquête et rencontre une blonde obsédée par le nombre 23, jusqu'au point de se suicider. Apparemment que le nombre 23 est partout si on fait des calculs bizarres ayant pour objectif d'arriver à ce résultat-là (sérieusement, je peux arriver à presque n'importe quel résultat si c'est ce que je vise). En tout cas, le détective "attrape" cette maladie mentale et se met lui aussi à obséder sur le nombre en question. Jim Carrey se rend compte que plus éléments-clés du livre correspondent à des souvenirs de sa jeunesse et de sa vie d'autrefois, comme des noms de personnages et des personnages qui meurent. Par le fait même, lui aussi se met à obséder sur le nombre 23. La prochaine chose qu'il cherchera à faire sera de trouver l'auteur du livre, qui a utilisé un pseudonyme, mais beaucoup d'obstacles se mettront en travers de sa route, allant nous faire croire jusqu'à une grande conspiration. Pourquoi se rappelle-t-il de certaines choses similaires dans sa vie?

Je ne vous révèlerai pas le punch final, mais il est facile de le deviner si vous y pensez rien qu'un peu, peut-être même en étant juste au courant de la prémisse. N'est-ce pas là une histoire ridicule? La première fois que j'ai écouté le film, j'ai laissé passer le scénario. Je me suis abaissé à son niveau, car j'étais vraiment près à écouter un film ce jour là, il s'avère que c'était celui-là que j'avais sous la main. Maintenant que j'y pense, ça ne fait juste aucun sens. Le film est basé sur une véritable obsession obscure que certains gens ont que le nombre 23 peut être trouvé dans plusieurs incidents historiques, mais ce n'est pas une raison pour en faire un film, surtout un film qui semble prendre l'obsession au sérieux durant une majeure partie de sa durée. Le résultat fait juste mal à la tête si on essaie de s'y conformer et c'est très inconfortable de toute manière. La prémisse est tout simplement minable.

Est-ce que je suggère une écoute? Non, car malgré tout ce que j'ai dit, ce n'est pas un film si mauvais qu'il en est bon, c'est l'un de ces films si mauvais qu'il en est encore plus mauvais. Vous aurez simplement l'impression d'avoir perdu plus d'une heure de votre vie à la fin et le résultat est loin d'être satisfaisant. Ceci dit, je sais que certains seront trop curieux, voulant juste voir c'est quoi exactement. J'avoue avoir été un peu curieux quand j'ai décidé d'écouter le film pour vrai, car en cherchant un peu plus autour de moi j'aurais pu prendre un autre DVD. À ces gens-là, je dis : «Je vous ai bien averti!»

1 commentaire :

Michaël Groulx a dit...

J'ai vu le film il y a quelques années et je dois dire que, même si il n'était pas un grand film, je ne l'avais pas trouvé médiocre comme peut l'indiquer ton opinion. Oui, le scénario est un peu poussé, mais comme un peu tous les films à caractère fictif. TK, j'aimerais mieux avoir ce genre d'histoire fictive de temps en temps que d'avoir les mêmes suites et les nombreux films de super héros qui ont une histoire aussi ridicule.

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.