samedi 12 juin 2010

FlashForward - impressions finales sur la série

Affiche promotionnelle de FlashForwardCette série avait du potentiel, un énorme potentiel. Elle aurait pu être un remplacement légèrement moins mystérieux, mais tout aussi intéressant à Lost. Malheureusement, non. Vraiment pas. Solo avait fait son impression sur le premier épisode, que je respecte et que je partageais, en tout cas pour le premier épisode elle tient toujours : «Wow. Vraiment cool.» Je suis ici pour mettre à jour nos commentaires histoire d'expliquer ce qui n'a pas fonctionné pour cette série qui aura finalement été annulée après une seule et unique saison, avec une fin non ajustée qui finit sur un cliffhanger.

Le concept de FlashForward? Pendant 2 minutes et 17 secondes, tout le monde sur la terre entière perd conscience. Durant ce court laps de temps, ils ont une vision. Ils réalisent qu'ils ont vu le futur. À cause de cette perte de conscience en plein milieu de leurs activités, la planète est sans dessus dessous : des accidents de voiture, des avions qui s'écrasent, ce cours événement fit des milliers de morts. Le personnage principal, Mark Benford, un agent du FBI, est troublé par son flashforward : lui en train de se ruiner la vie à élucider le mystère de cet événement.

Voilà, vous savez tout ce que vous avez à savoir sur la série. C'est ça la série et pendant au moins la moitié des épisodes, on joue au yo-yo avec une multitude de personnages qui se disent : «Est-ce que ça va vraiment arriver? Bien sûr que ça va arriver! Je ne suis pas sûr que ça va arriver. Ça ne peut pas arriver, voyons donc. Maintenant je suis sûr que ça va arriver. Mais est-ce que ça va vraiment arriver?» Bienvenue à ce loop infini amicalement surnommé "Enfer".

Mais la série n'aurait pas pu être que cela, il y a des personnages après tout. Je dirais que malgré quelques moments de faiblesse dans Lost, comme la fameuse troisième saison, ce sont les personnages qui ont captivé notre attention. Cependant, les acteurs étaient bons et les personnages avaient, vous savez, une personnalité. Par exemple, Jack suivait normalement sa raison, il était un leader. Locke suivait plus son instinct, son sentiment d'avoir la bonne réponse pouvait aller jusqu'à l'aveugler, c'était aussi quelqu'un qui aimait appartenir à un groupe qui défend sa cause. Sawyer était plus solitaire, antisocial, triste à l'intérieur, il ne s'aimait pas vraiment lui-même.

Dans FlashForward, on dit que Mark est un ancien alcoolique. On ne voit pas qu'il agit comme un ancien alcoolique avec de multiples tentations, rechutant et devant appeler un ami ou quelque chose du genre, on cite le fait qu'il en était un. Ses tentations ne sont pas plus extrêmes que quelqu'un comme moi qui à certaines fêtes spéciales ou peut-être au 3 mois il y a une journée où je me dis : «Bon, ok aujourd'hui je bois pour m'amuser!» Suis-je alcoolique? J'en doute. Autrement il est vide comme personnage. Vous avez déjà vu un agent du FBI qui ne veut pas laisser tomber son enquête à tout prix? Si vous avez déjà vu une émission de télé américaine la réponse est oui, alors voilà Mark Benford.

Sa femme est supposée le tromper avec un autre homme dans son flashforward. Ils ont de la misère à dealer avec ça en tant que couple marié ayant un enfant ce qui crée des chicanes non fondées (l'acte n'a pas encore été fait). Mais sa femme justement, elle ne démontre pas d'intérêt particulier pour lui. Elle n'a presque pas d'émotions, j'oserais dire qu'elle semble même souvent de mauvaise humeur, peut-être pour son travail surchargé (à l'hôpital), mais quand même.

Le patron de Mark, c'est un patron du FBI tel que vu à la télévision, le gars qui essaie de conserver le calme et qui s'énerve rarement, mais surtout quand Mark dépasse les bornes.

Le coéquipier de Mark n'a pas eu de flashforward, alors il passe chaque épisode à croire qu'il va donc être mort le jour venu. Il n'a plus vraiment le goût de vivre et son personnage n'est pas vraiment autre chose que ça. Ce sont tous des personnages à une dimension en fait. Solo avait prédit un peu ce qui pourrait aller mal avec la série et il avait aussi mentionné que quelques personnages étaient un peu vides dans ce premier épisode, ce qui ne semblait pas grave à l'époque comme introduction, de plus le premier épisode était phénoménal sur les autres plans. Mais il avait raison. Il y a le gars impulsif, le gars calme, le gars qui a peur, voilà comment nous pouvons les décrire entièrement en une ligne.

L'une des agentes du FBI est lesbienne, mais pour aucune raison. Je m'explique. Dans une série comme Six Feet Under, il y a un couple homosexuel que nous voyons souvent. Ils sont utilisés pour nous montrer qu'il n'y a rien de mal à ce qu'ils font et qu'ils sont des êtres humains comme d'autres, mais surtout un couple comme d'autres à quelques détails près. Un couple tout à fait normal entre deux hommes qui s'aiment profondément. Malheureusement la société ne les accepte pas et leur pose problème pour aucune raison rationnelle. Dans FlashForward, c'est un personnage comme les autres, un agent ordinaire (vraiment, je ne pourrais pas dire qu'elle a une personnalité) et c'est comme : «Oh, aussi je suis homosexuelle.» Ce qui me dérange, c'est que c'est son seul trait de caractère distinct en quelque sorte. Probablement qu'ils n'ont pas senti le besoin d'en parler plus à cause du double standard de notre société qui n'accepte pas les hommes homosexuels, mais qui se rince l'œil sur 2 filles qui s'embrassent et se touchent. Si vous ne voulez pas parler spécifiquement d'un débat sur l'homosexualité, mais que vous avez un personnage homosexuel dans votre histoire juste pour montrer un peu de diversité et l'inclure parmi les autres personnes comme si ce n'était rien, faites que ce ne soit pas ça son personnage, que ce soit juste l'une de ses nombreuses caractéristiques pour en faire un humain complet justement.

Par le fait même que nous n'avons aucun intérêt pour les personnages, même si leur flashforward leur révèle qu'ils auront un enfant ou qu'ils mourront noyés, on s'en fout. C'est juste la gimmick de la série pour créer des mystères. D'ailleurs, il y a trop de focus mis sur des personnages secondaires, comme un gars qui doit sortir avec une japonaise qu'il ne connaît pas encore. Non seulement il est stupide de la chercher juste parce qu'il l'a vue durant son blackout (ce n'est pas de l'amour), mais il y a une fille parfaite pour lui juste sous ses yeux (bien qu'il ne sorte pas avec, chose qu'elle semble secrètement désirer). Aussi, pourquoi justement je devrais passer 10 minutes dans un épisode à m'occuper de lui, je m'en fous et il ne contribue à rien à l'histoire principale. Son seul lien est qu'il travaille avec la femme de Mark, mais son personnage est tellement mineur, sans impact sur la vie de Mark ou sur la vie de presque n'importe quel autre personnage. C'est sans intérêt et n'oublions pas que son flashforward est tout simplement qu'il va trouver l'amour.

L'épisode en entier après que la série soit revenu d'une pause de mi-saison était un épisode inutile avec un gars introduit pour la première et la dernière fois qui avait eu une vision qu'il allait mener une foule de gens sur la voie de Dieu. Ce n'est pas juste parce que je pense que la religion c'est de la foutaise que l'épisode ne m'a pas intéressé, mais parce qu'il n'y avait justement aucun intérêt autre que de prêcher apparemment et c'était du plus ennuyant. Oh oui, la fille qui aimerait bien sortir avec le gars qui cherche une japonaise est une croyante et elle assiste à une conférence du prêcheur. Whatever, on s'en fout.

Après ça, la série devient vraiment stupide quand on commence à savoir ce qui a causé les flashforwards, c'est-à-dire du technobabble ou du moins des termes scientifiques que la plupart d'entre nous ne comprendront pas. Sachant que la personne moyenne n'a pas un doctorat en physique nucléaire, pourquoi mettre tant d'importance à nous l'expliquer ainsi, à quelques reprises, maudit tachyon de merde!? Je m'en fous, ce n'est pas intéressant quand j'écoute une série. Je veux plutôt de l'action, du suspense, du mystère, du drame, pas des mots qui ne font aucun sens. Le mystère principal un moment donné devient de trouver une formule mathématique, comme je suis excité! Et ici, je ne critique pas le fait qu'ils tentent de tout expliquer, ça c'est bien, mais c'est qu'ils essaient trop. Un coup qu'ils me sortent la raison quelconque, je n'ai pas besoin de plus, maintenant il est temps de régler la chose.

Alors nous avons rayé l'aspect mystère avec l'explication scientifique assez vite. Nous avons rayé le drame, car nous ne tenons pas aux personnages. Il reste le suspense et l'action. Comment les événements mèneront-ils jusqu'aux flashforwards? Eh bien, vers le milieu de la série vous les voyez venir à 100 kilomètres à la ronde. Il n'est pas si difficile que ça de savoir que la femme de Mark sera tentée de le tromper si justement ils se chicanent parce qu'elle est supposée le tromper. Duh...

L'action? Ouais, pas si pire de temps à autre, mais le premier épisode était surtout là pour nous tromper. En fait, je pense qu'elle est plutôt bonne quand il y a des échanges de feu et des poursuites en auto ou trucs du genre, vous savez comme dans une série policière. Malheureusement, la série tente quand même ses moments dramatiques alors que le focus aurait dû être entièrement sur l'action. Résultat, il manque d'action pour compenser le fait qu'on se fout des personnages. Pas que la série aurait été fantastique, car il faut que nous tenions aux personnages pour que l'action ait du sens, mais une partie plus primitive de notre cerveau serait satisfaite.

Maintenant on arrive à la partie intéressante, la partie où je dis que le concept était stupide depuis le départ. C'est vrai. Ça aurait été amplement pardonnable s'ils avaient employé une route philosophique sur le tout en tentant de nous faire réfléchir sur des points comme : «Est-ce que je veux vraiment voir mon avenir? Est-ce que d'observer un événement peut le changer? Le destin existe-t-il vraiment? Et le libre arbitre?» Encore une fois, certains des ces points sont mentionnés, mais pas développés. Un épisode traite du changement de l'avenir, quelqu'un se tue alors qu'il aurait été supposé survivre. Mais c'est tout, on ne le mentionne plus vraiment et plus tard on nous dit la raison faible que le flashforward n'était qu'une de plusieurs routes possibles... Alors, c'était plus ou moins un flashforward, plus une prédiction au hasard comme : ça se peut que tu meurs dans quelques mois ou que tu quittes ta femme. Tout le monde sait que toutes ces choses sont possibles éventuellement. De plus, cette révélation de ce que sont vraiment ces soi-disants flashforwards, c'est fait par l'entremise d'un gars qui a expérimenté de multiples flashforwards, ce qui me semble inutile rendu à un certain point. Je ne serais pas surpris qu'il se soit vu expérimenter un flashforward à l'intérieur d'un de ses flashforwards s'il fait juste ça tout le temps.) Dans un autre épisode, je me rappelle avoir vu une note sur le questionnement de l'existence du libre arbitre, puis c'est tout. Aucun développement. Il n'y a aucune réflexion dans cette série. Dans Lost, la philosophie était mieux traitée, les personnages nous y guidaient un peu, sans compter les nombreux choix moraux qu'ils avaient à prendre. Dans Flashforward, s'il y a une toute petite exploration, c'est pas mal le maximum.

Mais je réalise que je n'ai toujours pas dit pourquoi le concept était vraiment stupide. Eh bien c'est évident dès le premier épisode. Si je vois que le 29 avril 2010 à 22:00 je serai attaqué à mon bureau sous l'effet de l'alcool, vous pouvez être certain que je déciderai de ne pas aller au bureau et de ne pas boire ce jour-là. (En fait j'y irais, parce que dans la vraie vie ce ne serait qu'un rêve auquel je ne porterais pas attention, mais dans la série il est évident que ce n'est pas un simple rêve et qu'il faut y porter attention.) Si je suis la femme qui aime son mari, vous pouvez être certain que je ne chercherai même pas à adresser la parole au gars avec qui je suis supposé le tromper. Ce n'est pas comme si je partais par défaut avec une attirance pour lui juste à cause du flashforward en question. Ils nous la jouent comme si c'était impossible à éviter, car le gars a un fils qui est le patient de la femme, mais c'est quand même facile à éviter volontairement.

OK, je ne suis moi-même pas complètement convaincu du libre arbitre moi-même, mais ça c'est un autre débat. Si nous ne sommes vraiment que des machines qui fonctionnent sous un programme biologique fixe, je peux dire que ce programme me semblerait assez logique pour éviter des situations indésirables dont il est au courant. Dans FlashForward, c'est comme si les humains n'avaient ni le libre arbitre et qu'ils n'étaient pas programmés avec la logique. C'est comme si les personnages étaient pliés aux désirs des écrivains du scénario dans le cas actuel, signe d'un très mauvais script.

Le pire, c'est la fille qui est pas mal certaine qu'elle meurt noyée dans son flashforward. Elle en fait part à son meilleur ami qui doit retrouver la japonaise au même moment. Qu'est-ce qu'il fait selon vous? Il reste auprès d'elle pour s'assurer de sauver une vie humaine plutôt que d'aller vers un amour inconnu? Bien sûr que non, il lui dit qu'il n'a pas le choix, qu'il doit faire ça et il s'en va. En plus, c'est hors des limites de son personnage puisqu'il adore son amie et qu'il est toujours gentil et prêt à aider. En plus, la série ne nous la joue pas vraiment comme s'il était devenu "evil" ou s'il avait pris la mauvaise décision. C'est plus comme : «OK, je comprends ton choix! Va retrouver ton âme sœur et bonne chance! Ça se peut que je me noie, mais je serais égoïste de te retenir.» Bravo! Brillant! And our douchebag of the year award goes to...

Sérieusement, avec une série d'une saison, annulée, sans fin "finale", avec des personnages dont on se fout, sans réelle qualité (comme de l'action spectaculaire) pour compenser le tout, je ne vois pas pourquoi vous l'écouteriez. L'épisode final était intéressant et remplit d'action, en plus il ouvrait une voie vers une deuxième saison beaucoup plus ambitieuse avec beaucoup de suspense, mais autant arrêter là quand il n'y a pas d'intérêt au commencement. Ils auraient peut-être dû y aller plus vite justement pour qu'on ait plus d'action régulière comme ça au lieu d'étirer la sauce sur 22 épisodes qui nous montrent 6 mois de répétition. Le concept était intéressant même si défectueux. S'il nous avait poussé à réfléchir, ça aurait été super, mais justement ça prend un peu d'effort du côté de la série pour nous pousser à ça, ce qui n'a pas été fait. C'est dommage, parce que pour les quelques premiers épisodes, je pensais vraiment que j'allais aimer cette série plus que plusieurs autres, que tout allait s'arranger (il faut surtout comprendre que le premier épisode m'avait accroché). Elle aurait pu se retrouver potentiellement dans mes meilleures. Mon verdict final : Wow. C'était nul.

p.s. : ce n'est pas un point négatif, mais non la série n'avait rien à voir avec Lost malgré quelques cross-overs publicitaires et même des acteurs ou situations similaires.

4 comments :

Anonyme a dit...

flashforward est une très bonnes série, j'attends la suite avec impatience. the black out begin

Anonyme a dit...

becose i'm mamoucho gh sur facebook

Anonyme a dit...

Mon verdict final après avoir lu cet article: wow. c'était nul.

Anonyme a dit...

+1

Mon verdict final après avoir lu cet article: wow. c'était nul.

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.