mardi 13 avril 2010

World Trade Center

Affiche de World Trade CenterJe ne sais vraiment pas si j'ai aimé ce film ni à quel point. Non, n'allez pas penser que j'écris présentement une critique sur un film que je n'ai pas vu, mais au moment même où je l'écoutais je l'oubliais. Il y a quelque chose ou plutôt rien qui ne m'a accroché tout au long. L'autre problème, c'est que je ne suis pas certain pourquoi rien ne m'a accroché, après tout on parle bien d'un événement tragique récent et ayant eu un impact significatif sur nos vies. Après tout, j'ai vu les tours tomber en direct à la télévision, mais je n'ai aucun souvenir de la deuxième guerre mondiale, je n'étais pas né.

Essayons donc de trouver ce qui manquait au film, car je l'aurais vraiment aimé sinon. Si je l'avais vraiment détesté, je serais capable facilement de dire ce qui manque au film ou quels éléments auraient dû être enlevés. Alors peu importe ce que je dirai, le mieux que je puisse vous conseiller est de l'écouter pour vous faire votre propre opinion, car n'étant pas certain de la mienne, il se peut que vous le trouviez excellent (ou pourri), sait-on jamais.

J'imagine que je n'ai pas besoin de rappeler à quiconque les événements du 11 septembre 2001, car nous sommes supposés les connaître par cœur depuis, étant donné que c'était la seule nouvelle pendant les mois qui suivirent l'incident. Le film parle principalement de trois officiers de police qui se sont rendus sur les lieux ce jour-là, alors que les tours ne s'étaient pas encore écroulées. Bien sûr, durant leur visite pour courageusement tenter de sauver des gens, tout s'écroule sur eux, mais malgré leurs blessures, ils sont encore en vie.

En fait, tout comme dans la véritable histoire sur laquelle le film est basé, l'un de ces officiers meurt lors d'un second écroulement, après avoir signalé leur présence d'un coup de feu. Puis le reste du film consiste des deux officiers survivants des les ruines de tours, attendant les secours pendant qu'ils se racontent des détails de leur vie personnelle et qu'ils tentent de rester éveillés. Il y a aussi des passages avec leurs femmes, qui sont très inquiètes et avec raison, puisque la chose la plus probable est que leurs maris sont décédés.

Les officiers John McLoughlin et Will Jimeno, interprétés par Nicolas Cage et Michael Peña, sont sans conteste des héros, non pas pour avoir survécu, mais pour avoir pris autant de risque pour en sauver d'autres. Peut-être était-ce une décision irrationnelle si j'ai quelque chose à leur reprocher, mais qui suis-je pour critiquer leur décision, ils ignoraient aussi l'ampleur des dégâts avant d'entrer. Je l'avoue tout de suite, JAMAIS je n'aurais fait ça pour sauver quiconque, je n'ai pas ça en moi et malgré que ma vie est plutôt insignifiante au niveau planétaire, rien ne compte plus à mes yeux.

Première chose qui me dérange, le casting. Nicolas Cage est un acteur bien spécial, car je déteste plusieurs de ses rôles, mais je trouve que c'est un bon acteur dans la bonne situation. Il était bien dans certains de ses rôles dramatiques plus tôt dans sa carrière et je l'aimerai toujours dans des rôles plus étranges comme dans Vampire's Kiss. Dans ce film-ci, je ne sais pas, il m'a semblé vraiment standard, rien de plus. Pas un point négatif nécessairement, mais dans un film comme ça, il faut un acteur dramatique exceptionnel.

Le deuxième détail qui n'a pas collé avec moi, c'est le but du film. Je n'en suis vraiment pas sûr. Il est clair qu'on veut souligner l'héroïsme des gens qui ont porté secours ce jour-là, mais c'est à si petite envergure avec seulement deux officiers de police en train de mourir pendant 2 heures.

C'est aussi peu excitant, car dites-moi que j'ai peu de morale (je m'en fous), mais je veux voir des choses qui bougent et qui explosent dans un film avec ce titre. Prenez un drame comme le Titanic, qui commence peut-être lentement, mais avec plus de 30 minutes palpitantes d'effets spéciaux et de suspense à la fin. Ça a pour effet de satisfaire notre côté plus à la recherche de sensations fortes, mais pourtant de la façon que le film est fait, les personnages sont en premier plan et on se soucie de leur sort. Prenez un autre type de drame comme The Curious Case of Benjamin Button, où il y a définitivement moins d'action que la seconde partie de Titanic, par exemple, mais qui comporte aussi une histoire intéressante, des circonstances surprenantes, des métaphores, du symbolisme.

Peut-être était-ce pour maintenir du réalisme au film, mais il y a une poignée d'erreurs factuelles, comme un acteur blanc jouant le rôle d'un noir et la réduction du risque pour les gens qui sont venus sauver nos héros. Aussi, bien que je crois que les officiers dans la vraie vie ont maintenu une conversation pour tenter de conserver un peu d'espoir, je ne serais pas surpris que la vraie vie soit moins belle, que leurs paroles aient été moins façonnées comme dans ce film. Oui, les officiers en question ont collaboré à la création du film, mais raison de plus. Si on me proposait de faire un film sur un acte héroïque que j'aurais fait, il est fort probable que mon ego prenne possession de moi en éliminant une bonne partie des détails moins flatteurs et en embellissant la vérité, mais ici je ne fais que spéculer sur ce que je connais de la nature humaine.

Je suis content que le film ait été peu politique et que les théories de conspiration n'aient pas vraiment été abordées, car je suis certain que le film aurait été définitivement pourri dans ce cas. Ce ne serait qu'un mélange de spéculations qui mènent franchement à rien à ce stade ci. Est-ce que je crois la version officielle de l'histoire en toute partie? Je n'en suis définitivement pas convaincu sur certains aspects. Est-ce que je crois que le gouvernement Bush a préparé un gros complot attaquant son propre pays et faisant passer ça sur le dos d'un groupe terroriste dangereux qui revendique lui-même l'attentat? Là, ça commence à être tiré par les cheveux, peu importe à quel point vous pensez avoir des preuves (du moins, je n'en ai vu aucune qui tienne la route).

Je ne crois pas qu'il y ait des sujets intouchables, mais il y a des mauvais sujets. Vous savez ce que j'aurais fait pour améliorer le film? J'aurais eu plus d'ambition si j'avais le talent et l'argent pour le faire, deux chose que le réalisateur, Oliver Stone, avait fort probablement. Premièrement, il y aurait eu plus de personnages secondaires avec plus d'importance. Si je reprends l'exemple du film Titanic, Jack et Rose sont évidemment les deux personnages principaux, mais il y a toute une histoire avec le fiancé de Rose qui est jaloux de Jack, la mère de Rose qui est très snob et de la haute société, l'architecte, le capitaine, un groupe d'amis en troisième classe. C'est ce qui crée l'ambiance du film, mais vous direz que c'est fictif et je serai d'accord.

Je pense qu'il est insultant pour les familles des victimes de se faire parler de deux héros qu'ils ne connaissent pas, mais ce n'est pas pour ça que j'aurais fait le film différemment, plutôt parce que ça aurait été plus intéressant. Imaginez la situation, premièrement introduction de certains personnages s'occupant de faire leur besogne quotidienne au boulot, on apprend rapidement à les connaître (peut-être que le film pourrait survoler un jour ou deux de la vie des personnages principaux, nous montrer leur famille). Aussi, nous montrer des amis qui travaillent au même bureau ou même des amoureux, puis un avion frappe de plein fouet l'édifice. C'est la panique, l'électricité finit par couper alors qu'ils cherchent à évacuer l'immeuble. Il y a du feu, des débris qui tombent, mais ils gardent espoir en explorant les lieux à la recherche désespérée d'une sortie (l'une des deux tours a mis presque deux heures à s'écrouler après tout), puis finalement l'immeuble s'écroule.

Puisque nous parlons de plusieurs personnages, certains s'en sont réchappés, ils sont traumatisés. D'autres veulent aider, on se concentre aussi sur des gens coincés à l'intérieur se mourant. Je ne sais pas s'il serait possible de faire ça avec autant de réalisme, étant donné que nous n'aurions pas la version des faits des victimes, mais je cherche rarement le réalisme au cinéma, y compris les drames vécus.

Aussi, un peu plus difficile à réaliser, mais avec plus d'ambition le film aurait pu s'appeler September 11th et porter sur l'ensemble des événements du jour. Je vois mal comment il aurait pu éviter d'être un peu politique, surtout quand vient le temps de montrer le Pentagone, mais il aurait pu juste montrer comment réagissent les officiels dans cette situation alors qu'ils sont touchés. Le film aurait pu commencer avec les gens dans les avions, puis l'acte terroriste et continuer de là. Je vois clairement comment le film aurait pu être pire ainsi, mais aussi comment il aurait pu être plus captivant.

Sans m'y attendre, étant donné que j'ai passé plusieurs paragraphes à parler principalement du manque d'action, je pense que j'ai trouvé mon vrai problème avec le film. J'aime un drame, mais il me faut un peu plus d'action ou de choses qui se passent que deux gars qui se racontent leur vie. C'est comme une longue introduction de personnages pour qui je n'ai pas développé d'attachement. Je pense que le patriotisme (bien que je ne vive pas aux États-Unis) ou le fait qu'ils sont des héros était supposé être suffisant ou le drame en tant que tel, mais je suis peut-être sans cœur? (Notez que je déteste cette expression, les émotions et notre personnalité étant toutes dans notre cerveau.)

Pour me racheter, je vais terminer avec ceci. Le film dit à plusieurs points que c'est horrible ce qui vient de se passer, inhumain, et cela me dérangeait. Pourquoi? De un, parce que j'ai toujours l'impression qu'il s'agit de racisme quand je vois quelque chose comme ça dans un film américain, c'est un peu irrationnel de ma part et je ne pense pas que c'était vraiment du racisme qu'il y avait ici. Moi-même, je n'ai rien contre le monde Arabe ni contre les pratiquants réguliers de l'Islam, c'est-à-dire rien de pire que toutes les religions qui sont ridicules à mes yeux.

Je pense que c'est vraiment le manque d'authenticité que j'ai perçu au moment ou j'ai réalisé que le réalisateur du film était forcément comme moi sur une chose. Jamais je ne saurai ce que ça fait que d'apprendre que la vie d'un être cher s'est terminée avant son temps, un jour comme un autre dans un monde que l'on veut croire civilisé, parce que quelques personnes qui n'auraient vraiment jamais dû exister ont décidé que la vie de vos proches innocents ne valait pas plus à leurs yeux que leurs motifs personnels et qu'une promesse vide. Je ne dirai pas que je comprends quel genre d'émotion l'attaque a pu créer, même 9 ans plus tard. Je souhaite au moins rester honnête là-dessus, car il vaut mieux savoir que l'on est ignorant que d'être un ignorant qui prétend savoir.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.