mardi 30 mars 2010

George Carlin

Portrait de George CarlinOn a déjà parlé de Jean-François Mercier, un humoriste québécois extrêmement vulgaire et drôle, mais qui a quelque chose à dire, un message intelligent. Il n'y a pas de comparaison exacte dans leurs styles, mais la même chose pouvait être dite de George Carlin, un américain (donc en anglais seulement), sauf peut-être qu'il ne dit pas vraiment des choses vulgaires en général, plutôt il emploie des mots vulgaires (petite différence). Carlin est cependant venu bien avant avec sa carrière débutant dans les années 60, certains diront plus sérieusement dans les années 70. Sur une liste de Comedy Central des meilleurs stand-ups comiques de tous les temps, Carlin se trouvait en deuxième place, après Richard Pryor.

Quand vient le temps de combiner humour et critique sociale controversée, Carlin est un génie. Oh c'est vrai, comme toute bonne chose a une fin et que ce moment arrive toujours inévitablement, changez la phrase au temps passé. Carlin est décédé d'un arrêt cardiaque le 22 juin 2008 à l'âge de 71 ans, alors qu'il était toujours dans le domaine de la comédie. Dommage, mais au moins il a atteint un âge avancé (il se moquait du fait qu'il était vieux dans son dernier spectacle) et il peut se vanter d'avoir laissé un véritable héritage derrière lui. Même son matériel vieux de plus 40 ans est en majeure partie toujours solide en 2010.

J'assume que pour plusieurs d'entre nous, Carlin est ce vieil homme en haut à gauche qu'on a peut-être vu dans certains films si on n'est pas familier avec sa routine de stand-up. Il avait aussi des shows à la télévision dans le temps, mais je ne les ai jamais vus.

Il n'a vraiment pas l'air de grand-chose, un autre vieux on pourrait dire. Un peu plus sale et en mauvais état, il ressemblerait à l'itinérant au coin de la rue qui vous quête un peu d'argent.

En fait, son apparence peu soignée (pour la télévision) était d'ailleurs la première chose controversée qu'il ait faite à l'époque. C'est-à-dire que les autres personnalités connues à la télévision dans les années 70 avaient les cheveux bien placés et des habits conformes. Après avoir passé un bout comme ça dans les années 60 en faisant des imitations et des sketches qui ne représentaient pas vraiment ce qu'il voulait faire, il a complètement changé de style en 70. Il s'est laissé pousser les cheveux, ainsi qu'une barbe et il a commencé à s'habiller comme à tous les jours.

Cela représentait son style à lui, son personnage étant lui-même en tant que performeur. Généralement parlant, il dit exactement ce qu'il pense, ce à quoi il a réfléchit, même si c'est dans un numéro écrit à l'avance avec une petite tournure comique.

En fait, Carlin est surtout connu par une majorité pour avoir enregistré un monologue en 1972 sur les 7 mots qu'il ne faut pas dire à la télévision américaine. 7 mots qui ne peuvent être dits sous aucun contexte.
  1. Shit
  2. Piss
  3. Fuck
  4. Cunt
  5. Cocksucker
  6. Motherfucker
  7. Tits
C'est probablement l'une des choses que j'apprécie le plus de Carlin. Je ne parle pas seulement du fait qu'il ne renonce pas à dire quelque chose de controversé ou qui va contre la censure, mais sa capacité à analyser les mots, le langage et nos comportements face à eux. Il le dit lui-même que ce n'est pas un problème de ne pas dire ces mots si on a du contenu, mais que ces mots peuvent rendre plus fort vos expressions. Alors non, ne pensez pas qu'il ne fait que dire ça sur scène pendant une heure pour amuser les imbéciles (je n'aimerais pas ça), ce qu'il dit est profond et s'adonne à contenir les mots shit, piss, fuck, cunt, cocksucker, motherfucker et tits. Il faut avoir une bonne compréhension du langage anglais pour comprendre parfaitement le génie du numéro suivant (si vous pensez avoir le goût d'écouter les spectacles au complet au lieu de ces clips, ce que je suggère, ils se retrouvent plus bas).



Vous voyez, je disais que son humour ne vieillissait pas. Je ne crois pas que j'aurais pu trouver ce numéro plus drôle dans les années 70 qu'aujourd'hui en 2010. Ce spectacle a été fait plus tard, alors qu'il tentait de remanier sa liste.

Il était un peu plus énergique à l'époque que dans son dernier spectacle (évidemment), mais quelque chose qui n'a jamais changé sont ses intonations. Il passe parfois à une voix plus aigues pour imiter certaines personnes, mais c'est assez rare, par contre il passe souvent à une voix grave quand il parle de quelque chose qui est supposé être sérieux, par exemple.

Quand je dis «supposé être sérieux», c'est ce que je veux dire, car pour Carlin il n'y a rien de sacré (pour moi non plus d'ailleurs). Déjà cette liste de mots qu'il mentionnait faisait partie de sa pensée que rien n'a de pouvoir magique, rien ne devrait être censuré et c'est même une abomination que de censurer sans raison, ceci est mon avis (j'ai d'ailleurs beaucoup d'opinions que je partage avec celles de monsieur Carlin il semble). Il n'hésitait donc pas à parler en mal des dirigeants de son pays et de leurs actions, même si je dois le féliciter, car jamais cela n'a été le point central de ses spectacles, tout comme les relations de couple. Voici un de ses numéros les plus politiques qui démontrent vraiment son talent de penseur et de critique de la société. En gros, si quelqu'un d'autre dirait ce qu'il dit, ce ne serait même pas un show de comédie. La clé est dans l'interprétation. Il y a aussi honnêtement des moments où Carlin ne fait tout simplement pas de l'humour, mais il dit carrément son opinion, en général lorsqu'il parle de politique d'ailleurs.



Comme tout stand-up, il a aussi quelques numéros qui ne suivent aucun thème particulier, mais ce sont souvent des observations comiques sur notre société ou notre façon de nous comporter en tant qu'humains. Des choses vraies auxquelles on ne pense pas généralement. C'est brillant.



Une autre chose qu'il aimait critiquer dans pas mal tous ses spectacles et de façon souvent intensive était la religion. George Carlin était un athée (catholique de naissance) qui faisait des spectacles avec des numéros sans aucun respect pour la croyance en Dieu, à une époque où la religion était plus forte, dans un pays qui est encore aujourd'hui majoritairement chrétien avec ses politiciens qui mènent carrément des guerres saintes. Ci-dessous, un extrait concret de sa critique sur la religion et probablement le plus populaire. Si jamais vous voyez quelqu'un qui dit "I believe in Joe Pesci", vous comprendrez maintenant d'où ca vient. Joe Pesci, acteur américain, était un proche ami de Carlin.



Jamais eu peur de la controverse celui-là, jusqu'à se faire arrêter (comme ça a été le cas avec la liste des 7 mots ci-dessus, mais il a été acquitté pour liberté d'expression). Il admet aussi prendre un joint de temps en temps, juste pour le fun comme on dit, parce que le cannabis est loin d'être la drogue extrême dont on entend parler.

George Carlin était vraiment un génie de l'humour, un humour intelligent présenté par quelqu'un comme un autre. J'ai l'impression que c'est le genre de gars facile à parler, facile de maintenir une discussion intéressante avec lui. Si vous recherchez un humoriste qui partage certains points avec Carlin, mais qui est beaucoup plus fâché et qui semble un peu moins scripté, il y a aussi Bill Hicks, qui a malheureusement connu une très courte carrière (décédé à 32 ans).

La dernière chose que je puisse faire je crois, c'est vous montrer les vidéos de ses différents spectacles de stand-up enregistrés pour HBO à travers les années, sous leur forme complète (vive l'Internet). Il y en a 14 et ils contiennent presque tous une intro de quelques minutes, à peu près 5 minutes en moyenne. Ne vous laissez pas avoir par les années, je répète que tous ses spectacles survivent presque sans aucun problème le test du temps. Aussi, il y a des éléments uniques à chaque année, des choses que j'aime provenant de chaque différent spectacle et en toute honnêteté, je ne pense même pas que son tout dernier est le meilleur (sans dire qu'il n'est pas bon), quoique la plupart de son meilleur matériel vient de quand il était plus vieux, parce que d'une part son style s'est développé et c'est aussi un peu plus à jour. Cependant, même si Carlin est l'un des vieillards les plus drôles, son stock des années 70 était très bon et encore assez à jour.

Donc, j'adore ses spectacles des années 70, notez qu'ils partagent une section complète à la fin qui est pareille à quelques mots près. Je pense qu'ils sont vraiment bons, mais pas ses meilleurs. L'un de ses meilleurs selon moi est You Are All Diseased (1999). Notez aussi que George Carlin: 40 Years of Comedy contient un petit bout frais de spectacle par George Carlin après quoi il est reçu directement en entrevue, mais c'est avant tout une rétrospective de sa carrière.

Si vous êtes habitué au format des humoristes québécois par exemple, il y a souvent des petits sketches et différents personnages ou au moins des thèmes clairement divisés en quelques sections. Les spectacles enregistrés de George Carlin sont des performances d'environ une heure chaque où il parle tout le long et saute d'un thème à l'autre durant une longue discussion smooth (encore une fois, ne pas prendre ce que je viens de dire pour autre chose, il utilise plusieurs intonations et tout, ce n'est pas smooth tout le long). Bonne écoute!

(En passant, très drôle l'avertissement vers la fin de son premier spectacle enregistré "THE FINAL SEGMENT OF MR. CARLIN'S PERFORMANCE CONTAINS ESPECIALLY CONTROVERSIAL LANGUAGE, PLEASE CONSIDER WHETHER YOU WISH TO CONTINUE VIEWING." Surtout quand on sait que Carlin dénonce exactement ce genre de censure.)

On Location with George Carlin




Cliquez ici pour voir George Carlin: Again!


Carlin at Carnegie



Carlin on Campus



Playin' with Your Head



What Am I Doing in New Jersey?




Cliquez ici pour voir Doin' It Again


Jammin' in New York




Cliquez ici pour voir Back in Town


George Carlin: 40 Years of Comedy



You Are All Diseased




Cliquez ici pour voir Complaints and Grievances


Cliquez ici pour voir Life Is Worth Losing


It's Bad for Ya

2 comments :

Cyrille a dit...

hello. découvrant sur le tard et par hasard ce personnage hors du commun, je partage vos points de vue.
Matériel indémodable comme certains films ou certaines séries. Il faut par contre ce défaire d'un certain nombre de préjugés bien français. En effet, la critique de Dieu et autre religion est aisée, voire obligatoire, pour être IN par chez nous. Il faut autant de courage pour être athée aux US que pour être catho revendiqué en France. Ce qui est valable pour beaucoup de chose. Revoir notamment son setch sur la peine de mort "Capital pénalty". Encore courageux aux US, limite surfait en France.
keep going, je reviendrai

Cyrille a dit...

hello. découvrant sur le tard et par hasard ce personnage hors du commun, je partage vos points de vue.
Matériel indémodable comme certains films ou certaines séries. Il faut par contre ce défaire d'un certain nombre de préjugés bien français. En effet, la critique de Dieu et autre religion est aisée, voire obligatoire, pour être IN par chez nous. Il faut autant de courage pour être athée aux US que pour être catho revendiqué en France. Ce qui est valable pour beaucoup de chose. Revoir notamment son setch sur la peine de mort "Capital pénalty". Encore courageux aux US, limite surfait en France.
keep going, je reviendrai

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.