samedi 6 mars 2010

Castlevania II: Simon's Quest

Devant de la boîte de Castlevania II: Simon's QuestCastlevania II, parce que toute série a besoin d'un mouton noir. Imaginez la surprise lorsque vous veniez de finir Castlevania, un platformer/action d'horreur étendu sur quelques niveaux, attendant impatiemment la suite, pour finalement tomber sur Castlevania II, un platformer avec des éléments de RPG, centré sur une quête dans laquelle il faut trouver des objets et des secrets (vraiment cryptiques à déchiffrer comme quête). C'est un peu comme le cas avec Zelda II et Super Mario Bros. 2, les deux jeux étaient différents de leurs origines (dans le cas de Mario, c'était normal puisque c'était basé sur un jeu japonais n'ayant aucun lien), mais la différence fondamentale est qu'ils étaient jouables et plaisants.

Je ne veux pas dire que Castlevania II est la pire chose qui soit arrivée (comment pourrais-je alors que le treizième film basé sur Pokémon sort au mois de juillet), j'ai honnêtement du plaisir en y jouant, car je suis un joueur de RPGs, j'aime me promener dans des villages et avoir l'impression que je participe à une grande aventure. Le problème, c'est que j'aime ce genre d'aventure vraiment à un niveau irrationnel et je suis quand même sur la ligne entre aimer/détester avec ce jeu (la plupart détesteront donc probablement). En y jouant, on peut sentir que les intentions étaient bonnes, mais on a aussi l'impression qu'ils n'ont pas eu le temps de perfectionner leurs idées. Ils semblent avoir été pressés de finir le jeu. Ce qui est inquiétant, c'est qu'ils ont eu le temps de mettre des détails énervants dedans (ce qui vient contredire ce que je venais de dire qu'ils ont été pressés).


Premièrement, le cover de la boîte est excellent, il contient une bonne représentation de ce que devrait être Castlevania. (Bien sûr, de nos jours les covers sont encore plus attirants pour l'œil, mais c'est une boîte de NES quand même.) Ne riez pas, il faut mentionner tout ce qu'il y a de positif. Deuxièmement, l'histoire est juste une excuse pour faire une suite, mais là-dessus, c'est un jeu de NES, on ne s'attend pas vraiment à mieux la plupart du temps. C'est donc un point neutre et comme on sait, pas de nouvelle, bonne nouvelle.

Néanmoins, je vais vous expliquer rapidement le contexte. 7 ans auparavant, Simon Belmont, descendant d'une lignée de chasseurs de vampires, a tué Dracula (le célèbre vampire) et la malédiction qu'il imposait sur les terres de Transylvanie. Durant la bataille épique, il a été blessé au dos. Cette blessure contient une malédiction qui causera sa mort sous peu (et on dirait que la malédiction de Dracula n'a pas vraiment été anéantie puisqu'il y a des monstres un peu partout). Une solution existe : le corps de Dracula a été divisé en 5 parties au fin fond de divers manoirs. Si Simon les réunit pour faire ramener Dracula à la vie dans son château maintenant en ruine, il pourra à nouveau l'affronter et l'anéantir pour annuler cette malédiction.

Alors si je comprends bien, ça a pris 7 ans avant que la malédiction l'affecte, de plus sa blessure au dos ne s'est jamais guérie ou quoi? Ça importe peu, parce que si je comprends bien, la blessure n'est pas ce qui le tuerait, mais la malédiction qu'elle contient. De toute façon, il n'a jamais l'air particulièrement plus blessé qu'avant durant le jeu. Pour éliminer Dracula de la face de la planète, il n'aurait qu'à incinérer ses parties sans le ramener à la vie, sans avoir à l'affronter. En plus, la bataille contre Dracula est complètement ridicule, si vous voulez il ne bougera pas d'un poil avant d'être mort et tous les boss sont ridicules, on n'a pas l'impression qu'ils ont été bien programmés (voilà pourquoi je disais qu'ils ont peut-être manqué de temps).

Il y a seulement 3 boss dans tout le jeu et vous pouvez trouver ou acheter des armes secondaires qui font arrêter les monstres pendant un instant lorsqu'ils sont atteints, y compris les boss. Vous n'avez qu'à lancer vos armes secondaires à répétition jusqu'à temps qu'ils meurent, c'est vraiment aussi mal codé que ça. Il n'y a pas de musique spéciale pour les 2 boss à part de Dracula, pas de moment où le protagoniste s'arrête en entrant dans la pièce ni de dialogue de leur part. Si vous tuez un boss et que vous quittez la pièce, lorsque vous revenez il est encore là comme si de rien n'était. De plus, vous pouvez tout simplement passer tout droit sans les affronter. L'un des 2 boss doit être affronté éventuellement, car il possède un objet nécessaire pour franchir le pont menant aux ruines de Castlevania, mais ce que je veux dire en gros, c'est qu'il n'y a pas de différence fondamentale entre un boss et n'importe quoi d'autre.

Le manuel vous dit que vous devez trouvez les 5 parties de Dracula et cet objet spécial qu'un des boss a, mais pas où ils sont. Vous comprenez assez rapidement que les 5 parties sont dans chaque manoir aussitôt que vous en finissez un, mais les indices dans le jeu sont impossibles à suivre (il ne faut pas oublier qu'il y a des manoirs cachés, et je veux dire CACHÉS). Les gens disent tout simplement n'importe quoi dans le jeu. Quelqu'un parle de la Death Star (arme ultime de l'empereur dans Star Wars: Episode IV), un autre parle d'un canard dans le cimetière et je peux vous assurer qu'il n'y a aucun canard dans le jeu. Le jeu a probablement été mal traduit, des sources disent que les villageois ont été faits volontairement pour vous mentir. En tout cas si c'est ça, quel move brillant dans un jeu qui contient déjà autant de secrets.

Vous en voulez des exemples de secrets? Pour se rendre à un manoir, il faut avoir un cristal de la bonne couleur, se rendre à un endroit où il n'y a qu'un lac insurmontable, se pencher pendant 5 secondes environ, puis l'écran baisse automatiquement. Oh, c'est vrai, il faut aussi préalablement avoir sélectionné le cristal dans le menu. Un autre endroit contient le même principe, sauf qu'au lieu d'un lac, vous atteignez la limite du monde il semble. Il y a un mur, vous devez vous pencher en sélectionnant le bon cristal, attendre quelques secondes, puis une tornade vient vous chercher. Pour vous rendre au château de Dracula, il faut avoir une partie de son corps, une griffe, la sélectionner, trouver une autre limite du jeu où il y a un mur haut et un pont derrière, frapper le haut de ce mur pour que les briques se cassent et passer sur le pont.

Les meilleurs indices vous indiquant ces choses sont quelqu'un quelque part vous disant qu'il faut vous pencher à un endroit dans le jeu. Il ne vous dit pas qu'il vous faut un cristal ou quoi que ce soit et le nom qu'on vous donne pour cet endroit n'est pas clairement indiqué dans le jeu, ce n'est pas comme s'il y avait un nom au haut de l'écran ou quelque part dans le menu pour vous dire où vous êtes. Le manuel même ne vous indique pas que font les cristaux rouge, blanc, bleu. Il faut acheter le premier à un prix assez élevé pour obtenir les autres, mais si ça se trouve, n'ayant pas l'argent nécessaire au début du jeu, vous ferez votre chemin sans y repenser.

Si on enlève le fait que c'est trop cryptique, assumons que nous aurions la moindre idée de ce que nous faisons, ce serait un jeu possiblement assez satisfaisant. Le reste est amusant comme un jeu doit l'être, vous vous promenez à gauche ou à droite à travers le monde de Castlevania II. Vous affrontez des ennemis en dehors des villages et après en avoir affronté un certain nombre, vous obtenez plus d'énergie. Il n'y a pas une grande variation d'ennemis, mais ce serait une aventure intéressante tout de même si vous auriez une piste à suivre et que vous aboutiriez à quelque chose.

Aussi, les ennemis laissent derrière eux des cœurs qui sont votre monnaie dans ce jeu (non, pas pour les armes secondaires comme d'habitude dans Castlevania, vous pouvez les lancer à l'infini dans ce jeu). Vous allez dans les villages pour acheter de nouvelles armes et quelques objets dont les cristaux. Dommage qu'il n'y ait pas de potions.

Comme si ce n'était pas assez que le jeu est cryptique et mal programmé, il y a des choses intentionnellement programmées pour vous faire chier.

Les ennemis ne laissent pas souvent tomber de l'énergie, alors vous devez aller dans des églises pour vous guérir. Les villages ne sont pas toujours à votre portée, surtout si vous êtes dans un manoir. Vous ne pouvez pas avoir de potion ou de truc dans le genre sur vous pour vous guérir. De plus, le jeu comporte une transition entre le jour et la nuit à toutes les 3 minutes, vraiment. Les seuls moments où le temps dans le jeu ne s'écoule pas sont lorsque vous êtes dans une maison, dans le menu ou dans les manoirs. Lors de ces transitions il y a exactement 10 secondes d'attente. Les monstres donnent plus de monnaie la nuit, mais ils deviennent plus forts et vous ne pouvez pas aller vous guérir dans les églises, car les villages sont complètement fermés la nuit. Vous pouvez entrer dans les villages, mais il n'y a que des monstres. Les monstres dans ce jeu, comme il était standard dans une majorité des jeux 8 bits, réapparaissent si vous bougez un peu de la zone où ils étaient apparus et que vous revenez.

Tout ceci est bien problématique, car vous n'êtes pas libre de progresser comme vous le voulez ou de vous guérir à tout moment, pourtant il y a 3 fins possibles dépendant de votre temps et du nombre de fois que vous êtes morts. Si vous prenez tous les objets dans le jeu, incluant les armes, je peux vous assurer que vous finirez très très serré pour la fin parfaite. De toute façon, aucune de ces fins ne sont satisfaisantes, mais encore là, je pourrais vivre avec un jeu de NES ayant une mauvaise fin, ce n'est pas le problème. Il faut aussi avoir sur soi 50 pièces de cœur pour pouvoir passer à travers chaque manoir. Ne perdez pas toutes vos vies (3) où vous perdez tout votre argent.

Au bout d'un certain temps, genre au deuxième manoir, le jeu devient répétitif. Tous les environnements se ressemblent, il faut toujours faire exactement la même affaire encore plus que si le jeu était tout simplement comme le premier Castlevania. Oui dans celui-là vous tuez toujours des ennemis à travers un niveau en naviguant à travers les obstacles et plateformes, affrontez un boss, puis passez au prochain niveau, mais les scènes sont différentes et il y a une grande quantité d'ennemis qui agissent différemment. Ici, tout se ressemble, les ennemis sont souvent les mêmes, comme je l'ai dit, il n'y a pratiquement pas de boss, c'est un downgrade de tous les côtés.

Les graphiques sont médiocres et peu variés. J'ai toujours l'impression qu'il n'y a que de 3 à 5 couleurs à l'écran. Certains jeux de NES démontrent des personnages plus détaillés et beaucoup plus colorés et ne m'arrivez pas avec l'excuse qu'un jeu d'horreur se doit d'être peu coloré. Super Castlevania IV sur SNES (je l'avoue, une console plus puissante) est coloré à mon goût dans des tons sombres et ça fonctionne très bien. Pour qu'un manoir semble différent d'un autre, on dirait qu'ils ne comptent que sur changer la palette de couleurs et faire qu'il faut que Simon monte une série d'escaliers dans un, qu'il saute d'une brique à l'autre dans un autre (laissez-moi vous dire que les sauts ne sont pas la force du jeu non plus).

Il y a peu de musique, car comme je l'ai dit même les boss en général ne comportent même pas de musique à proprement parler. Cependant, je me dois de dire que la musique qu'il y a est excellente, spécialement Bloody Tears que vous entendez dans les environnements extérieurs durant la journée. Cette piste a été constamment réutilisée et remixée dans des jeux subséquents de la série et elle est une favorite des fans. La musique qu'il y a dans le jeu est entraînante, elle serait d'ailleurs bien pour un jeu qui aurait un peu plus d'action, qui serait bien réalisé, pas celui-ci.

Le dernier "niveau" ne comporte même pas d'obstacles, sauf de devoir lancer de l'eau bénite sur les murs et sur le sol (il fallait faire la même chose dans d'autres niveaux, pour savoir où étaient les faux planchers histoire de ne pas passer à travers.)

Comme le Nerd le disait dans sa critique du jeu (la première qu'il ait faite), vous pouvez tout simplement vous promenez dans un village, sautez au lieu de prendre un escalier pour aller plus vite, puis tombez dans un tout petit emplacement d'eau pour finalement mourir. Bullshit! Si vous voulez voir sa critique, en anglais seulement, cliquez ici (notez que son style était assez différent à l'époque).

Je pense que c'est la première fois que je dis ça pour un jeu, mais voici ma conclusion. Si vous avez le temps et que vous aimez les jeux de ce genre, jouez-y une fois, peu importe qu'il ait des défauts, puis n'y jouez plus jamais (de toute façon, il n'y a pas un grand facteur de rejouabilité). C'est comme un jeu que j'aime malgré moi, mais ce n'est pas dire que j'en suis un fan, loin de là. Si vous voulez l'un des meilleurs Castlevania, essayez la formule classique de Super Castlevania IV ou si vous voulez un Castlevania nouveau genre avec des éléments de RPG, mais bien fait, essayez Symphony of the Night et les autres dans sa lignée, par exemple.


Jeux Castlevania
Série principale (les articles)
Castlevania II: Simon's QuestCastlevania: Symphony of the Night (PS1)

Remakes (les articles)
Super Castlevania IV

hors-série (les articles)
Castlevania: Dracula X

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.