dimanche 3 janvier 2010

Infinite Crisis et Final Crisis

Devant du roman graphique Infinite Crisis (numéro 1)Identity Crisis était formidable. Il mettait de l’avant le côté humain des super-héros et les relations qu’ils ont entre eux. Il avait une histoire claire et précise, une bonne intrigue. Mais surtout, il avait des personnages attachants. Avant de lire Infinite Crisis et Final Crisis, mes attentes étaient élevées. C’est comme si ces "suites" devaient obligatoirement être meilleures, plus spectaculaires, encore plus surprenantes. J’avais tout faux.

Les crossovers sont rarement une bonne idée. Les crossovers se produisant dans une même série (exemple : Batman, Detective Comics, Robin, Nightwing, etc.) sont acceptables puisqu’ils se passent dans le même univers. Mais lorsque vous essayez de fusionner des dizaines de séries dans une mini série de 7 numéros, c’est automatiquement un désastre.

D’abord l’histoire. Dans les deux cas, nous n’avons aucune idée de ce qui se passe tout au long de la série. Ces deux mini séries sont faites exclusivement pour les lecteurs carrément maniaques de comic books. Il faut avoir lu tous les comics de toutes les séries DC depuis les vingt dernières années pour être capable de comprendre le moindre dialogue, apparition, réaction. La grosse histoire qui tient le tout en place n’est révélée que par petits bouts, noyée dans un océan de minuscules petits événements insignifiants et sans réel but.

Devant du roman graphique Final Crisis (numéro 1)Vous allez me répondre : «C’est facile, ce n’est pas à toi, ni au public général que s’adresse ces séries, mais aux lecteurs fanatiques de l’univers DC.». À cela, je réponds non. Je suis un fan de la série Batman. J’essaie de lire tous les volumes jusqu’à aujourd’hui, jusqu’à ce que je sois à jour. Malheureusement, Infinite Crisis et Final Crisis font partie de la continuité de l’univers Batman et sont très importants. Donc, en tant que fan de Batman, je n’ai d’autre choix que de les lire. Résultat, Batman (tout comme tous les personnages présents dans les 2 mini séries) n’est presque pas présent. Lorsqu’on le voit, les événements chocs semblent absurdes dans la masse de morts, les changements de camp et multivers. À quoi bon faire un immense crossover s'il déçoit les fans de Batman, Green Lantern, Wonder Woman, Flash, Superman, Green Arrow, etc.. L’apparition de tous ces personnages n’est que du "fan service" qui n’est pas du tout satisfaisant.

Parlant des personnages... Autant que Identity Crisis nous fît intéresser en des personnages que l’on ne connaissait pas, ces nouveaux Crisis nous font détester des personnages que l'on connaît. Superman est un vrai imbécile. Il est extrêmement égoïste, il ne pense qu’à lui même si le reste du monde est sur le point de disparaître. Les "Green Lanterns" sont des soldats sans cervelle qui ne font qu’obéir à des protocoles... Wonder Woman est naïve et laisse son pouvoir prendre le dessus sur son jugement... Rien n’est fait comme il le faut. C’est comme si ces crossovers introduisaient de grosses erreurs que les séries mensuelles prendront des mois ou même des années à corriger...

Et pourquoi tous ces morts? Des dizaines de héros se font tuer de sang froid comme si de rien n’était. La page suivante on est déjà passé à autre chose.

Infinite Crisis reste acceptable. À part le fait qu’il m’a transmis une haine envers Superman, l’histoire est quand même accrocheuse et la fin est quand même épique. L’idée générale est vraiment bonne, seulement mal exécutée. D’après moi, ils auraient dû limiter le nombre de personnages et se concentrer sur les plus importants ou alors étendre la série sur plus de numéros, en approfondissant chaque scène.

C’est vraiment dans Final Crisis que la lecture devient quasiment intolérable. Chaque case amène une multitude de questions : «Qui est-ce? Pourquoi agit-il de la sorte? Que se passe-t-il? Qu'en est-il de cet événement qui s'est produit il y a de cela plusieurs numéros?». Le chaos total. Le plus bel exemple est la description du premier et deuxième numéro sur Wikipédia... C’est insensé.

Cliquez ici pour révéler des informations importantes à propos de l'histoire (vous êtes averti!)
"Final Crisis opens with a series of scenes depicting events across the DC Universe. Metron of the New Gods is shown at the dawn of human civilization giving Anthro the gift of fire, proclaiming, "Here is knowledge.". In the present day, detective Dan Turpin discovers a dying Orion. The Guardians of the Universe inform the Green Lantern Corps that a god has been murdered. The superhuman community soon becomes involved. Meanwhile, the villain Libra has begun recruiting a supervillain army, killing the Martian Manhunter in a display of power. While investigating the area where Orion's death occurred, Green Lantern John Stewart is attacked and nearly killed by an unknown assailant using a Green Lantern power ring. Hal Jordan is soon framed for the attack.

The superhuman community slowly becomes aware of a plot by the New Gods of Apokolips to conquer and enslave humanity. After discovering that John Stewart's attacker was in fact an Alpha Lantern named Kraken, Batman is abducted. Superman is forced to leave Earth in an attempt to save the life of Lois Lane. Mary Marvel, whose body is possessed by Desaad, infects Wonder Woman with morticoccus, the "god bacterium" designed to strip Earth's heroes of their powers. Also in the second issue, Barry Allen, the second Flash, returns from the dead, and attempts to prevent Orion's murder.The Evil Gods' forces deliver the final blow to humanity when they release the Anti-Life Equation on modern means of digital communication, from TV and radio to the Internet, turning nearly half of humanity into mindless slaves of Darkseid."


Bon Dieu DC, arrêtez les crossovers s’il vous plait... Batman était une série fantastique avant ces événements! Ne me dites pas qu’un autre crossover est déjà en publication! Blackest Night? AAaahhh!


DC Crisis (les articles)
Identity CrisisInfinite CrisisFinal Crisis

2 comments :

Anonyme a dit...

Tu as détesté Final Crisis, car beaucoup de choses t'échappaient. Je peux le comprendre, Grant Morrisson a le don de tous compliquer, mais si tu te limite aux 7 numéros de final crisis alors c'est sur t'es largué. Perso je trouve le travail de Morrisson sur la refonte de Batman plutôt sympa.

Solo the CyberpunK a dit...

C'est clair, j'ai lu tous les Batman que Grant Morisson a fait dernièrement, et je n'ai jamais été déçu: il y a toujours PLEIN de surprise. (Mes préféré: Batman & Son et R.I.P, qui étaient exceptionnels).

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.