mardi 15 décembre 2009

Jesus Camp

Affiche de Jesus CampPremière chose que j'ai à dire, c'est qu'au départ ce n'était qu'une critique du documentaire, mais ça a tourné en opinion personnelle au fur et à mesure que j'écrivais l'article, réalisant que je n'avais pas grand-chose à dire sur le documentaire en tant que tel, mais plutôt plusieurs réactions face à son contenu, alors faites attention si vous êtes particulièrement sensible au sujet de la religion.

Jesus Camp est un petit documentaire bien étrange. Pour commencer, ce n’est pas un documentaire de la même façon que la première chose qui devrait vous venir en tête lorsque je dis ce mot, c’est-à-dire normalement une œuvre représentant des faits commentés par diverses personnes de points de vue différents ou du moins fortement commentés par le réalisateur tout au long de la présentation (comme Michael Moore en général). Jesus Camp retient uniquement l’essence même d’un documentaire qui est dans ce cas-ci la présentation de la réalité telle qu’elle est, sans ou avec très peu de distractions (ces distractions se retrouvent dans des blocs concentrés). La réalité qui y est présentée est celle d’un camp pour les jeunes dans lequel ils reçoivent des conférences à propos du christianisme tel qu’interprété par le mouvement de Pentecôte et dans lequel ils participent à des activités liées au mouvement en question.

D’un œil extérieur, le mouvement peut être perçu comme un extrême religieux, mais comme toujours la religion est malheureusement un sujet délicat. Peu importe votre position, croyant ou pas, je vous suggère l’écoute de Jesus Camp pour y apprécier la représentation du mouvement (si vous en faites partie j'imagine), sinon pour vous informer de leurs pratiques, croyances, etc., directement à la source histoire de connaître ce à quoi vous avez affaire dans le cas du mouvement de la Pentecôte. Contrairement au documentaire, cet article présentera un peu plus des opinions ou réactions personnelles face à des choses vues lors du visionnement, alors si vous êtes particulièrement sensible au sujet de la religion ou du Dieu chrétien (quoique je ne critique que le mouvement extrémiste de Pentecôte, pas les chrétiens en général) je vous suggère de ne pas lire le reste de l'article (bien que je ne dise rien de trop irrespectueux autant que je le sache), mais au moins suivez mon conseil et écoutez le documentaire.

Vous ayant dit ce dont traitait le documentaire (qui est plus applicable aux États-Unis, mais qui représente quand même un phénomène existant ailleurs et comme nous le savons, ce qui se passe aux États-Unis a des répercussions sur le monde entier), je ne peux plus vous en parler tant que ça autre qu’il représente une conférence donnée par la ministère pastorale Becky Fischer envers ses adeptes, des adultes et enfants de tous âges (il semble y avoir des enfants de moins de 6 ans dans la foule, des adolescents, etc.), ainsi que les jours passés au camp. Les seules distractions du documentaire, c’est-à-dire les moments qui entrecoupent différents passages des événements du camp et plus tard de deux conférences supplémentaires, sont des segments d’une émission de radio dans laquelle le christianisme est critiqué lorsqu’il tente de contrôler la politique.

Je peux vous parler du mouvement de Pentecôte tel que vu dans ce film maintenant. C’est une branche du christianisme qui est extrêmement liée émotionnellement avec la pratique religieuse en tant que telle plus qu'avec la simple croyance. Ils croient à l’influence du saint esprit dans chacun de leurs actes et à la vérité absolue de chaque chose inscrite dans la Bible, de façon beaucoup plus ou entièrement littérale plutôt qu’interprétée, en allant jusqu’à dire qu’il n’y a aucune erreur ou contradiction à l'intérieur de ce livre "sacré". Si l'on croit que la Bible est vraie, eh bien plusieurs actions doivent être faites de ses adeptes à tout prix, y compris la conversion dès le plus jeune âge, quelque chose à quoi Becky Fischer tient par-dessus tout (elle dit que passé l'enfance, nos croyances religieuses ne peuvent changer, même si plusieurs personnes incluant moi-même peuvent prouver le contraire.)

Le mouvement met beaucoup d’emphase sur le fait que les humains sont des êtres misérables qui commettent tous des péchés et que Jésus s’est sacrifié pour eux, donc qu’ils lui doivent reconnaissance absolue, dévouement entier. C'est le genre de chrétiens extrémistes qui croient que nous méritons tous l'enfer, peu importe nos gestes, à partir du moment où Jésus n'est pas notre sauveur. Le genre de chrétiens qui croit que l'on ne mérite pas de vivre en partant, mais que Jésus a décidé de nous accorder un pardon. Tous les chrétiens croient à Jésus en tant que sauveur de l'humanité, c'est un peu leur terrain d'entente et le fondement de cette religion, mais c'est à partir de là que les choses changent. Il y a des chrétiens raisonnables, mais pour le mouvement de Pentecôte, de dire que les humains sont répugnants semble devenir une obsession ou leur emphase principale, après peut-être "parler an langues", je reviendrai là-dessus.

À un moment qui m’a semblé extrêmement malicieux de la part de madame Fischer, elle a dit savoir ce que les enfants faisaient en secret, les péchés et les gros mots qu’ils disaient, elle a réussi à tous les faire pleurer et les faire se sentir extrêmement coupables. Ça c'est de l'amour chrétien! Enlever aux enfants, alors qu'ils vivent leurs premières années innocentes, la joie de vivre et l'exploration requise qui leur permettra de comprendre comment grandir normalement en société. Cette femme qui leur rappelle leurs péchés est la même femme qui, à un autre moment, parlait des péchés capitaux incluant la gourmandise (oui, elle est obèse) sans démontrer le moindre remord ou sentiment de culpabilité. C'est quoi, elle se prend pour une sainte?

Bien sûr, mon point de vue est celui d'un athée depuis plusieurs années, alors je ne vois rien de la même façon que ce mouvement, je ne crois même pas aux péchés ou à n'importe quelle de leurs pratiques, mais j'ai tout de même mon système moral qui fonctionne en société. Je suis certain qu'il y a des chrétiens plus rationnels qui ne sont pas d'accord avec madame Fischer ou le mouvement de Pentecôte en général dans son obsession.

L’une des choses qui nous paraît le plus étrange, encore une fois d’un point de vue extérieur, est le fait que tous les croyants dévoués du mouvement semblaient être capables de "parler en langues". J’avais entendu parler du phénomène et j’avais même déjà vu l’événement dans un film de fiction, mais c’était la première fois que je le voyais pour "vrai". La glossolalie (terme plus exact), d’un point de vue extérieur, semble être un langage inintelligible comme si moi-même je me mettrais à dire n’importe quelle syllabe au hasard. Il semble y avoir quelques mots qui reviennent pour tous les gens capables de "parler" cette "langue" à travers le monde (on dit que c’est le saint esprit qui parle à travers les pratiquants), mais on a aussi démontré que des gens pouvaient apprendre à la parler après la simple écoute d’un extrait audio de 60 secondes, ce qui pourrait suggérer que c’est tout simplement un processus appris ou imité de quelqu’un d’autre.

Encore une fois, l'argument pourrait revenir de la part des religieux comme quoi la vitesse d'apprentissage vient du fait que le saint esprit est en chacun de nous, mais c'est aussi facile que de dire que les fossiles ont été mis là par Satan par après pour expliquer leur absence de mention dans la Bible (oui, il y en a qui suggèrent ça). Du point de vue du mouvement de Pentecôte et des autres chrétiens qui croient à cet acte, il y a quelques passages dans la Bible qui semblent supporter l’existence de cette "langue étrangère" ou soi-disant "langue des anges" pratiquée par les adeptes du Christ. En gros, la Bible est le livre des multiples choix, si vous voulez y trouver une justification pour l'un de vos gestes, vous n’avez qu’à chercher pour la trouver éventuellement.

Peut-être que pour la dernière partie, on pourrait dire que je me suis juste moqué de l’une de leurs croyances qui n’importe pas vraiment, qui ne m’affecte en rien et c’est vrai. Je dois dire que j’ai le droit de critiquer cette croyance, mais je ne peux pas les empêcher de la pratiquer, plutôt je ne souhaite pas empêcher personne de pratiquer sa croyance. Seulement, je crois que toute croyance a le potentiel d’être exploitée pour faire le mal, comme les fidèles musulmans qui ont foncé dans les tours jumelles. Ils étaient croyants autant que nous le sachions et en tant qu’athée moi-même, je ne me verrais pas de justification possible pour faire un tel acte (pour m’en empêcher, il y aurait le fait que je crois avoir cette vie uniquement à vivre, alors je ne souhaite pas la terminer avant son temps inutilement. En passant, ce n’est pas non plus la seule restriction que j’ai, je ne suis pas vraiment pour le fait de faire du tort ou prendre la vie à quelqu'un à la base, encore moins des milliers de gens, mon comportement pouvant au moins partiellement être expliqué par le phénomène d’évolution sociale.)

Je ne souhaite pas dire qu’un musulman est un terroriste en partant et je ne suis pas contre le fait qu’il puisse y exister des terroristes de toutes sortes de religions ou idéologies (en fait, j'en suis certain, comme il peut y exister des terroristes athées qui oppriment des gens ou entreprises pour leur propre bénéfice, définition assez simple de terroriste), mais je veux dire que toute religion contient des idées qui peuvent justifier et mener à ça éventuellement, il suffit d'être rationnel quand à ce que l'on fait et ce que l'on ne fait pas. Si je suis une mauvaise personne, c’est mal parti, mais si je suis une mauvaise personne qui a en plus une croyance en un Dieu qui m’aime et que je perçois quelqu’un comme agissant au contraire de mon Dieu, j’ai une vraiment bonne raison dans ma tête d’aller empêcher cette personne de continuer à faire du tort à ma croyance.

Où je veux en venir ultimement avec cette partie sur le danger de la religion (ou autres idéologies), c’est en lien direct avec le mouvement de Pentecôte représenté dans le film. Si ses adeptes croient en la vérité de chaque ligne de la Bible, il n’est vraiment pas difficile d’y trouver une excuse pour considérer les "infidèles" comme des êtres humains de seconde classe, pas plus difficile qu’en lisant le Coran. Regardez cette ligne provenant de l'Ancien Testament (Jésus n'arrive que dans le Nouveau Testament pour les chrétiens, mais rappelons qu'il a déclaré ne pas vouloir annuler l'Ancien Testament, mais bien renforcer ses lois, cette ligne est donc même valide pour les chrétiens) :
Exode 22:20 «Celui qui offre des sacrifices à d'autres dieux qu'à l'Éternel seul sera voué à l'extermination.»
Cette simple ligne dit que toute autre croyance religieuse mérite la mort à la base. L'Éternel seul fait bien sûr référence au Dieu judéo-chrétien qui est possiblement le même que celui de l'Islam dépendant des sources. Il y a plusieurs passages aussi qui indiquent que Dieu est fâché tout simplement quand quelqu'un ne croit pas en lui, donc cela inclut l'absence de croyances religieuses comme les athées. Quand Dieu est fâché dans la Bible, ce n'est pas une blague!

Maintenant, je vous ai dit que Becky Fischer croyait à l'endoctrinement des enfants le plus tôt possible, mais ceci est partiellement fait pour remettre l'Amérique dans le droit chemin qui est apparemment la croyance au Dieu chrétien, puis pour créer une armée de Dieu dans la mesure éventuelle où une guerre sera nécessaire (en fait, ils en sont certains selon toutes leurs prophéties). L’une des enfants interviewés dit ce ne sera pas une guerre physique dans le même sens qu’on l’entend, mais tout de suite après elle parle des soldats (les vrais qui participent à des guerres physiques) et comment ils ne sont pas effrayés de mourir s'ils croient en Dieu. L’autre enfant à ses côtés vient confirmer mes craintes en parlant d’être formé pour l’armée de Dieu qui exécutera la volonté de Dieu (interprétez cela comme étant des mauvaises nouvelles si l'on se fie à leur interprétation de la Bible). C'est surtout inquiétant de voir des enfants parler comme ça, comme si c'était parfaitement normal, sans la moindre crainte de la mort. C'est comparable aux nouvelles nous disant que des enfants musulmans se pratiquent avec des armes de guerre.

Plus tôt dans le documentaire, une mère qui enseigne à son fils à la maison lui posa une question ayant rapport avec un chrétien et un athée. Si quelque chose n’était pas en faveur du chrétien, le garçon se sentait mal, mais il ne ressentait rien pour l'athée, parce que celui-ci ne croyait pas en Dieu. Si je me souviens bien, sa mère prenait ça pour renforcer ou prouver l’existence de Dieu ou du saint esprit, peu importe. Voyez-vous, ce n'est pas une attitude que je vois utile pour améliorer notre société celle que le garçon entreprend par l'encouragement de sa mère (qui l'a sans doute retiré de l'école publique pour le garder "pur" ou ignorant en mes propres mots).

Alors ce documentaire nous fait découvrir qu’il y a un mouvement extrémiste parmi les chrétiens, semblant très dangereux, au moins aussi dangereux que l'opinion biaisée que les médias nous offrent par rapport aux autres religions, mais beaucoup plus subtil. Je n’ai rien à redire sur la pratique religieuse de quelqu’un si c’est un truc personnel ou même partagé dans une Église. Cependant, la religion n’a rien à voir avec des matières politiques, la guerre et la conversion d’autres gens. En fait oui selon les livres "sacrés", mais si vous êtes un chrétien et que le seul passage que vous retenez de la Bible est aimez vous les uns les autres, eh bien vous êtes arrivé à la même conclusion philosophique que moi sans la Bible (je n’aimerai tout de même pas quelqu’un qui ne me rend pas la pareille, mais sans le tuer), donc rien à redire là-dessus. C’est vraiment juste au moment où la religion est forcée ou imposée sur le reste du monde, quand elle devient matière public (comme aux États-Unis où ils assument que tous les résidents sont croyants avec la fameuse phrase sur leurs billets de banque) que j’ai un problème.

Une phrase entendue lors du documentaire, un chrétien disait que ça ne servait à rien de s'occuper de la planète, de corriger le mal dans le monde, les problèmes environnementaux, etc., parce que la vie est éphémère et que nous allons au paradis pour vivre la vie éternelle par la suite (ou l'enfer j'imagine). De toute façon, Jésus est supposé faire un retour et tout corriger en un tour de main, alors pourquoi s'occuper de l'état actuel des choses? Vous voyez, c'est là que la religion devient un peut trop publique à mes goûts, il ne faudrait surtout pas que nos dirigeants partagent cette opinion, car s'il s'avère que rien de tout ça est vrai, nous sommes en train de ruiner la seule vie que nous avons et la seule planète où nous pouvons actuellement habiter.

Visionnez Jesus Camp et comme je l’ai dit vous pouvez être de leur camp à 100%, dans quel cas il y a des chances que l’on ne s’entende pas très bien (je ne veux pas dire si vous êtes religieux ou chrétien en passant, mais seulement si vous approuvez chaque chose d'extrémiste qui peut être vu dans le documentaire). Si c’est votre cas, vous êtes probablement très frustré à ce point dans l’article de tous mes dires, mais si vous êtes en désaccord avec leurs politiques après avoir visionné le film, dans ce cas-là vous êtes comme moi (peu importe que vous soyez athée, chrétien, musulman, bouddhiste, spirituel, etc.) et vous êtes autant frustré, mais contre cette Becky Fischer (si je devais croire en Satan, elle serait une bonne candidate), contre les parents qui ont imposé ce lavage de cerveau ultime à leurs enfants.

Une fois cela fait, ce sera en effet très difficile de changer leur point de vue en tant qu'adultes et j'assume qu'ils enseigneront la même chose à leurs enfants dans un cycle sans fin menant à la réalisation de leurs prophéties, pas parce qu'elles devaient arriver à tout prix, mais parce qu'ils les ont forcées.

Le camp en question est maintenant fermé suite à des appels et menaces de toutes sortes reçus après la parution du documentaire. J'aurais aimé que ce ne soit pas des menaces qui forcent sa fermeture, mais je dois quand même dire bon débarras, au revoir Becky Fischer!

3 comments :

Tinky a dit...

Quand la pratique d'une religion ou d'une politique devient dogmatique et fait appel à l'émotionnel plutôt qu'au rationnel, on aboutit à ces choses épouvantables que sont le terrorisme, le fanatisme et le nazisme ou le stalinisme.
On dirait que les gens qui adhèrent à ces pratiques politiques ou religieuses extrêmes oublient qu'elles ont un cerveau et se déchargent de ce dernier sur leurs supérieurs hiérarchiques dans le mouvement. C'est effrayant.
Or, si on est croyant, Dieu a donné à l'homme le libre-arbitre, et c'est à soi-même de se faire une opinion, sanas passer par des dogmes tordus.
Si on n'est pas croyant, on a un cerveau, et parfaitement le droit de s'en servir aussi.
A toutes choses l'excès nuit, et c'est vrai que ces gens de Jésus Camp sont effrayants. Le documentaire est aussi passé en France, et ça a vraiment fait peur !
Ça nous a fait penser à ces mouvements sectaires dangereux contre lesquels nous avons plusieurs lois et heureusement des moyens d'agir, ici. D'ailleurs, Pentecôtistes et autres Témoins de Jéhovah sont très mal vus et regardés avec méfiance, tout comme les juifs hassibim et louvavitchs ou les musulmans salafistes ou l'église de scientologie. Ils sont tous dans le collimateur des services de renseignements et surveillés comme le lait sur le feu.
Plusieurs ont déjà été interdits, et ils tentent par tous les moyens de revenir, mais heureusement, les gens ici ne sont pas dupes et ces mouvements demeurent, heureusement, marginaux.
De toute façon, à toutes cheoses l'excès nuit.
Amicalement,
Tinky, que la foi aveugle et l'abrutissement effraient au-delà de tout.

DarkEvil a dit...

Bien content de savoir qu'en France ces mouvements demeurent marginaux. Par expérience personnelle, je dirais qu'au Canada et au Québec aussi il n'y a pas vraiment de sectes avec beaucoup de pouvoir, quoique je ne sache pas si nous avons des lois strictes sur le sujet.
Le mouvement dont on a le plus entendu parlé ici était celui des Raëliens, mais à part abrutir ses membres et se couvrir de ridicule, ce n'est pas un réel grand danger, du moins je pense.
À la base, croyants ou pas, nous sommes tous des êtres humains dotés d'une merveilleuse capacité de réfléxion accrue, je suis content de voir un commentaire qui reconnaît son importance.
Il ne devrait jamais y avoir d'incompatibilité entre la pratique religieuse et la capacité d'utiliser son cerveau pour poser les bons choix, c'est d'ailleurs ce que font la majorité des adeptes d'une religion ou d'une autre qui ne deviennent pas fanatiques.
La scientologie me semble particulièrement dangereuse, liée avec des pratiques illégales et le lavage de cerveau, c'est clairement une arnaque pour faire de l'argent sur le dos de ses membres à mes yeux. Les gens en sortent apparemment rarement sans séquelles.

Anonyme a dit...

Billet plein de sagesse et de recule, bravo.

Particulièrement d'accord avec ce passage : "Enlever aux enfants, alors qu'ils vivent leurs premières années innocentes, la joie de vivre et l'exploration requise qui leur permettra de comprendre comment grandir normalement en société."

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.