vendredi 11 décembre 2009

The Bloody Beetroots - Romborama

Devant de la pochette de Romborama

Pourquoi j’aime la musique électronique?

Parce qu’un seul album peut contenir une immense variété de styles.

Romborama de The Bloody Beetroots.

C’est personnellement mon album favori cette année. En plus, j’avais beaucoup d’attente pour ce premier album, ayant depuis un certain temps collectionné tous les MP3s possibles de The Bloody Beetroots qui traînaient sur le Web. J’avais déjà 22 chansons originales et 49 remixes! En quoi l’album pouvait-il m’impressionner?

20 chansons, toutes au-dessus d’une minute trente secondes, pas d’interlude. Un total de 1H20. La capacité maximum d’un CD.



Avant de voir la liste de chansons sur l’album, je m’attendais à une simple compilation des meilleures chansons parmi celles que je possédais déjà. Non, seulement deux parmi le lot se retrouvent sur l’album, si on ne compte pas Warp et Cornelius qui sont des singles tirés de cet album. Donc une immense quantité de matériel original.

Ensuite, lorsque j’ai vu la liste des chansons, j’ai eu peur. J’ai vu plusieurs fois le mot "featuring". 12 fois! Je craignais que ces chansons perdent l’authenticité de The Bloody Beetroots. C’est entièrement l’inverse, car les collaborations sur l’album ont donné naissance à des résultats uniques et inoubliables.



La pochette de l'album a été dessinée par Tanino Liberatore (de son vrai nom Gaetano Liberatore), un artiste de bande dessinée italien au style de dessin photoréaliste toujours un peu choquant, comme l'est celui-ci... Bob Rifo sur la cuvette et une fille évanouie dans le coin de cette salle de bain malpropre (au verso). D'ailleurs, sur le journal que tient "Sir Cornelius", on peut voir RanXerox, le héros cyberpunk qui est le grand succès de Liberatore. Avec une telle pochette, on voit tout de suite que The Bloody Beetroots ne sont pas du genre à suivre les normes, tout comme le sous-entend le A encerclé de Romborama, symbole de l'anarchie...

Regardons quelques-une des chansons de l’album.

01 - Romborama (feat. All Leather)

Une introduction assez brutale qui donne le ton de l'album. Rappelons que l'un des buts de Bob Rifo est d'amener la culture punk rock dans la musique électronique. Romborama en est un exemple.



02 - Have Mercy On Us (feat. Cécile)

Avec une chorale qui chante un hymne quasi religieux, c'est une mélodie qui nous amène vraiment dans une autre atmosphère. À la fois calme et rythmée, c'est une de mes chansons préférées de l'album, puisqu'elle se démarque avec un style bien particulier.



03 - Storm

Dramatique et sombre. J'aime beaucoup, pour les mêmes raisons que la précédente.



04 - Awesome (feat. The Cool Kids)

Je l'ai déjà dit, je n'aime pas le hip hop. En plus, avec un clip comme celui-ci, il est évident que c'est la seule chanson sur l'album que je n'aime vraiment pas. L'idée du "bad ass" qui recrute des gens au début du clip, c'est bon. Mais quand ça dégénère, on ne peut pas dire qu'on respecte quelqu'un qui agit de la sorte... Stress de Justice était provocateur, mais au moins, il n'affichait pas un membre du groupe en train d'être violent!



Ensuite, la version italienne... !



05 - Cornelius

La chanson est tout simplement épique. Elle valait bien un EP à elle toute seule. Contrairement à Awesome, Cornelius montre The Bloody Beetroots comme des héros. De véritables bêtes de scène, des rock stars. Une ode à Sir Bob Cornelius Rifo, "The Man".




08 - 2nd Streets Have No Name (feat. Beta Bow)

Plutôt pop, celle ci est encore une fois la preuve de la diversité présente sur cet album.



09 - Butter

La chanson n'a rien d'extraordinaire, même qu'elle est un peu banale. Le clip officiel est quand même bon.



10 - Warp 1.9 (feat. Steve Aoki)

Un classique de cette année. J'ai tellement fait jouer cette chanson sur mon iPod que le fichier doit être usé! Hardcore à fond, on ne peut pas rester de glace en entendant une telle dose d'énergie! Aussi étonnant que ça puisse paraître, le remix sur l'album Christmas Vendetta... Spares of Romborama est encore plus violent! (Vous en entendez un extrait dans la deuxième vidéo de la page.)



13 - Yeyo (feat. Rawman)

Totalement insupportable. J’adore. C’est le son violent et trash qui me les a fait découvrir à la puissance 10. Les voix aiguës à la Chipmunks sont une de leurs marques de commerce.



14 - Little Stars (feat. Vicarious Bliss)

QUOI?!? Une chanson de Noël sur mon CD de musique électronique? Un rêve qui se réalise! La chanson est une conversation entre un enfant et un clochard saoul... ! Génial! C'est une de mes chansons préférées sur l'album, pour son audace, son originalité, sa mélodie orchestrale, son côté comique et l'émotion qu'elle dégage.



16 - Make Me Blank (feat. J. Davey)

La première fois que j'ai entendu cette chanson, je m'attendais à tout moment à entendre une chanteuse nous faire un refrain haut et fort. Eh non et c'est justement ce qui est bien. C'est exactement le genre de fond d'une chanson pop d'aujourd'hui, mais sans les paroles stupides! C'est un bel exemple qui nous rappelle que derrière chaque chanson pop se cache souvent un musicien derrière son synthétiseur dans l'ombre de la chanteuse...



19 - I Love The Bloody Beetroots

Effectivement. À la fin de l'album, on ne peut que constater le génie de ces deux DJ italiens qui ne cessent de nous surprendre avec du matériel original, vraiment... Enfin... Original.



Romborama s’élève pour moi parmi les classiques et incontournable comme Homework de Daft Punk ou Cross de Justice. Un album parfait, sans failles, inépuisable, à posséder absolument. The Bloody Beetroots sont bien partis pour devenir des légendes de la musique électronique.


Albums par The Bloody Beetroots (les articles)
RomboRomboramaChristmas Vendetta... Spares of RomboramaDomino (Spares of Romborama) (Pt. 2)New NoiseRifokiDeath Crew 77 Live

2 comments :

Tinky a dit...

Bonjour !
Ah ben oui, ça dépote, comme on dit ici ! C'est superbe ! Du pur bonheur, même si, comme toi, j'ai quelques réserves quant au titre "Awesome" ! A part ça, du pur bonheur, en effet ! Je vais voir si je trouve ça, c'est trop excellent ! Merci pour cette découverte !
Je crois que je vais faire un lien vers cet article, histoire de faire découvrir Bloody Beetroots à plein d'autres gens, moi !
Encore merci, et bises, j'ai passé un bon moment de plus plaisir auditif parfait !!!
Bises,
Tinky :-D

Tinky a dit...

Rhôôôôô !
Blogger et AddThis ne doivent pas aimer la musique électronique de ce style ! Je n'arrive pas à créer un lien, palsambleu ! Bon, ben puisque c'est comme ça, on va le faire à l'ancienne !
A bientôt !
Tinky, totalement enthousiaste !

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.