lundi 21 décembre 2009

Avatar

Affiche de Avatar

Avec toute la publicité, le "hype" autour de Avatar, les attentes sont extrêmement hautes. Avant d'entrer dans la salle, j'étais très sceptique. En attendant dans l'interminable file d'attente pour entrer 45 minutes avant le début de la projection, je me disais qu'au moins la publicité avait fonctionnée...

L'histoire : Jake Sully est un ancien de la marine. Son frère avait été sélectionné pour une mission très spéciale : le projet "Avatar". Malheureusement, le frère en question est mort à la guerre. L'avatar avait été construit selon ses gènes; le seul candidat disponible pour le remplacer est donc Jake Sully. La mission : l'armée américaine a besoin d'un minerai en dessous d'un arbre gigantesque sur une planète lointaine, Pandora. Mais cet arbre est habité par les Na'vi, des extraterrestres pour qui la nature est très importante. Jake Sully doit donc convaincre les Na'vi d'évacuer l'endroit. Pour ce faire, il utilise un avatar, un Na'vi organique créé en laboratoire dans lequel il transfère sa conscience à l'aide d'une machine (?), devenant lui même un extraterrestre. Désolé pour la description boiteuse. Voici la bande-annonce qui contient BEAUCOUP d'indices sur les événements du film, soyez averti!


Le film est vraiment bien écrit. Je pourrais dire que le scénario est mince et qu'il n'y a pas vraiment de surprises, mais ce n'est pas nécessaire. On regarde le film et on est absorbé automatiquement dans cet univers fantastique. Pas seulement dû à la 3D. On est aussi impressionné de voir la faune et la flore de cette planète étrange. On finit par s'attacher à cet environnement. Quand les Américains arrivent avec leurs hélicoptères, missiles, bombes et "MechWarriors", on se dit : «N'est-ce pas un film des États-Unis?»

Par contre, Avatar n’est pas aussi original qu'il le prétend. Le principe d'un humain qui contrôle une créature à partir d'un fauteuil m'avait séduit dans Surrogates (cette année même!), mais dans Avatar, j'ai de la difficulté à avaler le fait que peu importe où il se branche, sa "conscience" se transporte à l'avatar. C'est sûr, ça fait partie de la magie du film, mais certains éléments demeurent obscures : qu'est devenu la terre? Y'a-t-il d'autres planètes habitées? Quelle est la propriété spéciale du minerai que les Américains convoitent à part qu'il est "précieux"? On se sent un peu coincé dans les barrières du film. Ça me fait penser à Star Wars: Episode IV - A New Hope quand Luke, au début du film, regarde le ciel et songe à toutes les aventures qu'il est en train de rater.. Oh oui Luke, tu n'as pas idée.

Pour ce qui est de l'histoire en temps que tel, des êtres "civilisés" qui tentent d'éliminer des êtres "sauvages" pour de simples raisons économiques, on a déjà vu ça, même dans la vraie vie. Ça s'appelle "la découverte de l'Amérique". Une femme et un homme de clans différents qui tombent amoureux malgré leur différence, on a déjà vu ça, souvent. Et les deux ensemble? Ça s'appelle Pocahontas.

Mais est-ce que ça enlève le mérite au film? Pas du tout. C'est magnifique, c'est touchant, c'est prenant et surtout : mémorable. Le film comporte aussi un fort message que l'on ne dira jamais assez : la nature est importante, protégez-la! Le film image ces propos, ce qui nous frappe encore plus : les Na'vi ont des genres de tentacules au bout de leurs tresses (?) qui les lient directement avec les plantes ou les animaux de leur planète. On ne peut pas être plus en communion que cela avec la nature!

Côté technologie et innovation, malgré tout ce que vous entendrez, je peux vous le résumer simplement : capture de mouvement. Ce qui fait que l'on croit aux personnages, c'est que la capture de mouvement est parfaite, pour une fois. Les mouvements ressemblent vraiment à ceux d'un humain (euh, extraterrestre?) Tout le reste, c'est de l'animation par ordinateur, des effets spéciaux traditionnels d'Hollywood. Le film est magnifique, les personnages sont presque photo-réalistes, mais ne vous attendez pas à un changement révolutionnaire. C'est extrêmement beau, il faut le reconnaître.

J'ai trouvé la fin parfaite, mais pour rester parfaite, elle doit demeurer intacte. Il ne doit pas y avoir de suites. Avatar doit rester un film légendaire. Écoutez ceci : James Cameron avait pensé à l'idée du film en 1994, il y a 15 ans! C'est impossible qu'une suite soit aussi développée en seulement quelques années de préparation!

Pour ce qui est de la 3D, j'avais justement été voir Up, en 3D, au cinéma, et c'était exactement la même chose. Évidement, si vous allez le voir au cinéma, n'aller pas le voir autrement qu'en 3D tant qu'à faire, mais ce n'est pas cet élément qui fait la réussite du film. C'est LE FILM en temps que tel, son tout (scénario, visuel, acteurs, ambiance, musique) qui vous fera demander si ce n'est pas, en effet, le meilleur film que vous ayez vu au cours de cette décennie. Il sera au moins dans votre top 5, assurément.

Malgré les commentaires négatifs que j'ai pu dire, Avatar est un film presque parfait. Presque, puisque les défauts dont je vous ai fait part (ils ne demeurent qu'une opinion) sont les seuls que j'ai pu trouver. Sans eux, l'article n'aurait eu qu'une seule phrase : Courez au cinéma le plus près de chez vous!

3 comments :

Michaël Groulx a dit...

Selon moi, l'inovation technologique que ce film apporte est beaucoup plus que la capture de mouvements. D'abord, ce n'est pas qu'une simple capture de mouvement, mais plutot une capture presque parfaite d'expression faciles/émotions/mouvements, ce qui est exceptionelle et qui selon moi n'a jamais été fait à ce jour aussi bien que Avatar le fait(principalement les expressions faciles). Également, l'univers 3D créé dans Avatar ne peut être comparé avec aucun autre film 3D jusqu'à maintenant selon moi. Certe, certains films 3D sont capable d'atteindre cette qualité de 3D, mais selon moi Avatar comporte un niveau de détails et de complexité 3D que peu de film sont capable d'atteindre et le réussit pratiquement pour la totalité du film. Il faut eimplement regardé les environnements de la Pandora pour le remarquer.

Tinky a dit...

J'irai probablement jeudi, ou vendredi, comme cadeau de Noël, tiens... Mais la 3D ne m'apportera rien, je suis borgne et je n'ai jamais eu le relief. Donc je le verrai dans une salle classique, mais rien que la beauté des animations et des dessins, et l'intérêt de l'histoire font passer la 3D derrière, même si c'est là le principal argument de vente. Les gens qui le voient en France sont aussi enthousiastes que vous, et j'avoue que je n'ai jamais été déçue par les films de James Cameron ou Katherin Bigelow, son ex-femme. Le seul défaut que j'ai trouvé dans ses films était le générique de fin chanté (?) par Céline Dion, mais je n'ai jamais aimé la voix de Céline, même si par ailleurs, elle a du mérite et du talent, dans Titanic. C'est là le seul reproche que j'ai trouvé à faire aux films de M. Cameron.
Je sens que je vais aller me régaler, moi.
Merci pour cette critique positive - une de plus !- qu'il m'ait été donnée de lire !
Ah oui, la plus grande innovation est l'expressivité des visages des personnages en capture d'image. Jusque là, on n'était pas arrivé à ce degré de finesse. Tant mieux, ça fait oublier que c'est du cinéma et des effets spéciaux ainsi que de l'infographie ! Ça redevient la magie des films de jadis ! Youpi !
Bises d'outre-Atlantique,
Tinky :-D

DarkEvil a dit...

J'ai finalement vu Avatar et je dois dire que James Cameron est un génie, mais pas pour les bonnes raisons, je m'explique. Le film n'est pas extraordinaire, loin de là, je dirais qu'il est tout simplement bon si on fait la moyenne. Si je le voulais, je serais capable d'écrire un article aussi long que le présent sinon plus, précisant chaque point qui est illogique, faible, stupide, etc., à propos du film. Le film est BEAUCOUP trop long. Le scénario est peu développé et typique, les personnages sont peu développés et typiques, plein de films ont fait ce qu'il a fait bien avant sa sortie. J'irais même jusqu'à dire que je trouve les autres œuvres de Cameron beaucoup plus puissantes. Avatar ne répond pas non plus aux attentes tellement elles étaient grandes (créer des attentes énormes pour quelque chose, c'est souvent mauvais pour les critiques, étrangement pas dans ce cas-ci pour la majorité de ce que j'ai lu, mais c'est tout de même une excellente astuce de marketing). La 3D n'est pas encore aussi réaliste que la "réalité", mais je dois dire que c'est un aspect positif que ce film a apporté, car la capture de mouvement est tout simplement étonnante et les émotions semblent réelles. C'est seulement une question de texture j'imagine qui fait que la 3D est encore distinguable de la "réalité". Finalement, pour moi la première heure du film n'est tout simplement pas intéressante, la deuxième heure s'améliore pour en faire un bon film (pas excellent) et les dernières trente minutes sont tout simplement grandioses, fantastiques, bref insérez tout adjectif positif qui équivaut à "la meilleure chose".
C'est cette dernière scène purement d'action qui devrait passer à l'histoire selon moi tellement elle était captivante. Donc c'est beaucoup plus un film d'action qu'un film de science-fiction (point négatif, il n'y a pas d'action avant ces dernières trente minutes, le seul point qui valait vraiment la peine dans le film pour moi), c'est même plus près d'un film de fantaisie que de science-fiction, mais il ne contient pas assez d'éléments fantaisistes pour en être appelé un. Donc quand je disais que James Cameron était tout de même un génie, je voulais pointer le fait que j'ai des tonnes de raisons de ne pas apprécier le film (et je ne dirai jamais que c'est un must non plus, mais quand même), pourtant je me suis tellement amusé en l'écoutant. Merci à ces trente minutes divines! En passant, n'allez pas écouter le film pour y chercher un message profond, vous n'en obtiendrez pas. Les 15 années de développement n'ont probablement pas été accordées au scénario.

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.