lundi 23 novembre 2009

The Uninvited

Affiche de The UninvitedLorsque je dis aux gens que je ne désire pratiquement plus aller au cinéma, je me fais souvent demander pourquoi. Une de mes principales raisons est le manque d’originalité des films sur nos écrans en ce moment. Certes, il y en a de qualité, je ne veux pas dire qu’ils n’existent plus, mais plus souvent qu’autrement, le déroulement est prévisible, banal et parfois pénible. Le film que je viens tout juste de visionner en est un parfait exemple. Voici donc ma critique de The Uninvited.

The Uninvited raconte l’histoire d’une jeune adolescente, Anna Rydell, qui retourne au foyer familial à la suite d’un séjour dans un hôpital psychiatrique, occasionnée par des troubles psychologiques après la mort tragique de sa mère. Cependant, Anna devra s’accoutumer avec la nouvelle petite amie de son père, ancienne infirmière de la mère de famille.

La première chose que j’espérais ne pas voir dans ce thriller est l’apparition de morts du style japonais rampants sur le sol que nous pouvons maintenant voir dans chaque nouveau thriller d’horreur américain. Devinez quoi, le film non seulement utilise cette méthode d’épouvante, mais il l’utilise bizarrement. Contrairement aux autres films comme The Ring ou The Grudge, la bête rampante, ici étant la mère d’Anna, n’est pas dangereuse, au contraire, elle donne plutôt des indications à Anna pour déterminer la cause réelle de l’accident. Je trouve l’idée intéressante, mais plutôt mal interprétée. Le spectre de sa mère n’apparait que plus ou moins 3 fois dans le film, et plus le film avance, moins sa présence fait du sens. Lorsque la fin arrive, celle-ci devient complètement inutile.

Deuxièmement, quoique la prémisse soit intéressante, plus le déroulement du film avance, plus celle-ci porte à confusion. Nous ne somme pas certain pourquoi certaines choses se passent et quel est le rôle de chaque personnage.

Ce qui m’amène donc à mon dernier et plus important point négatif. La fin du film. La fin d’un film est ce qui décide si votre visionnement en valait la peine très souvent. Je dois avouer que l’ensemble du film, quoique pas très bon, n’était pas pénible à visionner (peut-être à cause de la présence d’Elizabeth Banks dans le rôle de la méchante belle-mère). Cependant, lorsque le dénouement est révélé, non seulement nous sommes déçus, mais pas très surpris. La fin n’a aucun sens et est irréaliste. Nous nous rendons compte que l’ensemble du film n’avait aucun autre but que de nous faire arriver à cette fin et que celle-ci présente ce qu’elle désire.

Finalement, le seul point positif que j’ai pu trouver au film est la prestation de la jeune actrice Emily Browning dans le rôle d’Anna. Malgré le manque de possibilité qu’offre ce personnage, elle présente une prestation qui semble juste à point pour ce personnage. Également, la prestation d’Elizabeth Banks n’est pas mauvaise. Nous voyons qu’elle doit jouer de manière à ce qu’on la déteste, ce qu’elle réussit un peu trop, selon moi. Elle semble tellement détestable dans ces actions qu’il devient rapidement facile de prévoir qu’elle sera l’ennemie dans le film. J’aurais plutôt opté pour une prestation qui amène l’auditoire à se poser la question sur les intentions du personnage. Ceci aurait, selon moi, apporté une bien meilleure dimension à la fin du film.

J’ai tenté par tous les moyens de ne pas révéler le dénouement principal à l’intrigue du film afin de ne pas nuire au visionnement de ceux qui voudraient voir le film. Donc, pour bien comprendre mon amertume, il vous faudra le voir par vous-même, quoi que je vous le déconseille, à moins d’avoir réellement rien d’autre de mieux à faire.

2 comments :

DarkEvil a dit...

C'est vrai qu'il y a rarement un film qui vaut vraiment la peine au cinéma ces temps-ci. Même quand ils ont l'air bons, ils sont déçevants ou prévisibles plus souvent qu'autre chose. Sans oublier les films américains typiques tous basés sur le même modèle pour la comédie, la romance, l'intrigue, etc.. Pour ce qui est de The Uninvited, ne me répond pas pour me dire si j'ai raison ou tort histoire de ne rien révéler aux gens qui pourraient lire les commentaire, mais voici ma prédiction sur la fin : d'une manière ou d'un autre, c'est la fille qui est le problème, elle est folle, elle s'est imaginé tout un scénario pour cacher la vérité, peut-être même qu'elle a tué sa mère? Je ne sais pas si j'ai raison, c'est juste que les thrillers depuis quelques années, quand le personnage principal est légèrement étrange, c'est généralement ça. Je ne donnerai pas d'exemples pour gâcher ces films, mais j'en ai.

Quent. a dit...

Quand vous ecrivez une critique ne marquez pas "nous" mais "je", et oui je suis trés loin de votre avis ! En lisant et relisant votre article je commence à croire que vous n'avez absolument rien compris au film ou regardé passivement. Personnellement je suis resté dans le "delire" d'Anna qui était en réalité toujours mentalement malade ! En fin de compte, tout le film se passe dans la tête d'une adolescente ayant sombré complêtement dans la folie. Les faits d'avoir tué sa mêre et sa soeur l'ont rendue folle d'où le passage à l'asile psychiatrique... Cette folie l'a convaincue que c'etait sa belle-mêre qui avait tué sa mêre, que sa soeur était vivante... d'où le comportement malsain de la compagne du pêre dés le debut (ce que vous reprochez comme mal recherché alors que ça avait un but précis...), ce comportement était aussi imaginé par la fillette alors qu'il n'avait rien de malfaisant. On comprend aussi qu'a la base Anna voulait decendre son pêre et sa belle-mêre en voyant leur adultère mais par erreur, c'est sa soeur et sa mêre qui brulent... De plus, on se rend compte que sa voisine de chambre à l'hopital a aussi vécu la même chose avec sa famille qu'Anna suspectait dans les péripéties d'avoir été tuée par sa belle-mêre. La situation finale est totalement inattendue et pourtant bien compatible, ce qui est du grand art ! Bien que pour certains ce genre de fin est décevant, pour moi elle me permet d'y repenser et de travailler mon raisonnement sur le film. Je suis pleinement satisfait et je le conseillerai à tout grand amateur de cinéma ! En conclusion, je vous pris d'accepter mon opinion que votre critique n'est qu'une ebauche sans reflexion préalable sur le film, vous avez, en effet, été porté à confusion sur certains termes du film et rédigé un article basé sur des choses, donc, fausses.

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.