vendredi 6 novembre 2009

My Bloody Valentine 3D

Affiche de My Bloody Valentine 3DJe dois avouer être un grand admirateur de films d’horreur, mais plus particulièrement lorsqu’on parle du genre slasher. Vous savez, le genre où un maniaque à la tronçonneuse vous poursuit pendant de longues minutes sans jamais se fatiguer ou bien un fou portant un masque de hockey vous regarde sous la douche prêt à tout moment à sortir sa machette pour vous faire regretter d’être né. Cependant, depuis quelques années, ce genre est de plus en plus en voie d’extinction, ce que je trouve malheureux.

La semaine dernière, j’ai eu la chance de visionner le remake de My Bloody Valentine, film créé dans les années 80 qui connu quand même un certain degré de popularité à l'époque, mais rien de comparable à Friday the 13th ou Halloween qui ont connu un succès monstre. Pas besoin de vous dire que mes attentes étaient assez basses, surtout que je n’avais pas réellement aimé l’original (même que je me suis endormi en plein milieu) et que le dernier Friday the 13th de Michael Bay m’a pratiquement enlevé le goût de retourner au cinéma tant j’ai été déçu. Cependant, je dois avouer avoir été surpris. J’irais même jusqu'à dire que c’est ce que le nouveau Friday the 13th aurait dû être.

D’abord, je ne vous parlerai pas de l’équipe d’acteurs formant ce film, car aucune, et jeux veux vraiment dire aucune performance n’est intéressante. J’irais même jusqu'à dire que plusieurs passages semblent avoir été joués par des acteurs improvisés sur le moment pour un film de type projet scolaire. Vraiment déçu de ce côté. Heureusement, le film se rattrape avec son histoire.

My Bloody Valentine 3D raconte l’histoire d’un jeune homme prénommé Tom qui retourne au village Harmony afin d’y vendre la mine de son père maintenant décédé, même mine ayant été le lieu, 10 ans plus tôt, du massacre de 22 adolescents par l’ex-mineur Harry Warden, qui sortait tout juste d’un long coma causé par un accident dans cette même mine. Certains événements laissent penser qu’Harry Warden serait de retour, mais comment serait-ce possible?

Voilà où My Bloody Valentine 3D devient intéressant. Le scénario met en scène plusieurs personnages et une histoire nous forçant à nous questionner à savoir qui est le tueur. Est-ce réellement le retour d’Harry ou quelqu’un d’autre voulant faire revivre sa légende. Pendant la totalité du film, nous sommes en interrogation, ce qui apporte une toute autre dimension au film. Également, le point le plus important de ces films, les meurtres, et My Bloody Valentine 3D livre la marchandise à merveille. Le film en compte plus ou moins 6, mais chacun d’eux sont exécutés à la perfection, tous avec un style nous rappelant les classiques du même genre. Rien de trop exagéré ou de trop simple, le tout dans des situations où l'on croit même que la victime peut s’en sortir, ce qui est très intéressant.

Côté technique, le film semble avoir été filmé de manière numérique (sûrement pour les nombreux effets 3D dont je ne parlerai pas, car ils n’apportent pas grand-chose au film, seulement un petit bonus pour ceux qui apprécient cette technologie), une approche que je trouve intéressante, mais j’aurais quand même davantage apprécié un bon vieux film sur bande magnétique pour lui donner un effet des années 80 comme son original. Également, dès le début du film, certains pourront percevoir l’utilisation bizarre des angles de caméra. Une technique que je n’ai vraiment pas appréciée, mais j'apprécie l’effort d’avoir tenté quelque chose de différent. Pour ce qui est de la bande sonore, elle livre la marchandise, mais elle est loin d’être mémorables comme celles de Friday the 13th et Halloween, par exemple.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.