samedi 31 octobre 2009

Braindead

Affiche de Braindead

OK, l’affiche est un peu nulle et elle n’est rien comparée au film, mais si elle vous semble légèrement comique, c’est qu’elle vous met sur la bonne voie, car Braindead (aussi nommé ainsi en France ou Dead Alive dans certaines régions anglaises) est légitimement le film d’horreur gore le plus drôle que j’ai vue. D’ailleurs, c’est aussi l’un des films avec le plus de contenu gore que j’ai vu de ma vie aussi. Là où des films gores deviennent parfois souvent ridiculement drôles sans le vouloir, Braindead est fait exactement avec cette intention et ça paraît. Étant donné que la première moitié du film est relativement calme, mais quand même faite de façon comédique style slapstick, j’ai presque l’impression que c’est une comédie piégée dans un film d’horreur, mais pas du genre effrayant, plutôt dégoûtant. Quel mélange intéressant!

En gros, ce que le réalisateur a fait, c’est un film consacré à divertir ses spectateurs du début à la fin, un film qui est fait honnêtement pour plaire aux gens qui le regardent et ce n’est pas à tous les jours que l’on peut dire ça d’un film. Ils n’en font plus des films d’horreur comme ça (ce n’est tellement pas politiquement correct), si je dois l’appeler un film d’horreur. Cependant, ne vous trompez pas sur une chose, ce n’est pas un film à oscars avec des performances phénoménales de ses acteurs, ni du grand art cinématographique, c’est un film à petit budget (environ 3 millions de dollars) qui n’essaie pas du tout d’être prétentieux ou de se prendre au sérieux et c’est ce qui fait son charme. En passant, le réalisateur est Peter Jackson, le même gars qui est responsable pour des grandes productions n’ayant aucune ressemblance avec Braindead, comme la trilogie The Lord of the Rings et le remake de King Kong en 2005.

C’est principalement un film de zombies, mais je ne veux pas vous entendre dire : «Encore un film de zombies?», car peu importe la quantité de films de ce genre que vous pourriez avoir vus, ce n’est pas Braindead. Dans ce film, un hybride singe/rat est responsable de l’épidémie. Puisqu’un tel hybride n’existe pas, ce que nous avons dans le film est un effet très "cheap", mais à quoi vous attendiez-vous? C'est au moins comique, ça a son genre, et je vous assure que le reste des effets sont beaucoup mieux faits ou ils se donnent volontairement dans le ridicule (comme le bébé dans le trailer plus bas dans l'article).

Dans la première scène du film, cette créature est transférée au zoo de Wellington en Nouvelle-Zélande (ville natale de Peter Jackson). Le personnage principal, Lionel Cosgrove, vit avec sa mère âgée et dominante sur tous les aspects de sa vie, même sa vie intime. La mère est un personnage que vous détesterez profondément, mais c’est exactement le but. Même chose pour l’oncle de Lionel qui désire à tout prix obtenir la maison de la mère de Lionel, mais comme vous savez dans ces films, c’est toujours très gratifiant de voir les salauds obtenir ce qu’ils méritent!

De retour à l’histoire, pendant que la mère de Lionel l’espionne durant son rendez-vous au zoo avec sa copine, elle se fait mordre violemment par la créature, ce qui la met très rapidement dans un état critique. Lionel s’occupe tendrement de sa mère et ce, après même qu’elle devienne un zombie. Il est de nature maladroite, gêné voir presqu’idiot, alors c’est hilarant de le voir dealer avec la situation de sa mère qui est visiblement transformée et la visite qu’elle devait recevoir. Certains trouveront peut-être le début du film un peu lent, car ils s'attendaient à autre chose, mais de continuer l'écoute sera extrêmement gratifiant.

La mère de Lionel finit par s’échapper et transformer d’autres gens en zombies, après quoi Lionel, ne sachant vraiment pas quoi faire, décide de les héberger dans son sous-sol. Les choses empirent, il n’arrive pas à les contenir, puis de plus en plus de zombies sont formés de plus en plus rapidement. Sa copine aussi se retrouve en danger à un moment et les deux devront se battre pour survivre.

Au rendez-vous, un prêtre qui pratique les arts martiaux ("I kick ass for the lord!"), des rapports sexuels entre zombies, la naissance d’un zombie, BEAUCOUP de sang alors que Lionel tente d’éliminer TOUS les zombies avec plein de gadgets dans sa maison, allant même jusqu’à la tondeuse quand il en a assez (le personnage n’est plus exactement le gars renfermé qu’il était au début). Maintenant, regardez ce trailer qui tente au moins d'être original, sans parfaitement pouvoir représenter tout ce qui est bon dans le film (et je trouve peut-être qu'il ruine certaines scènes, mais c'est moi).


Ce qui est le plus drôle, c’est vraiment qu’avant la seconde partie du film où la quantité de gore est vraiment over the top, Lionel tente de garder la situation secrète jusqu’à la toute dernière minute, même si c’est fait de façon très maladroite.

Le film a beau être réalisé sur un budget de 3 millions de dollars, je pense que Peter Jackson savait ce qui était possible de faire avec ce montant, car les effets fonctionnent, surtout que même s’il y a des moments ridicules, cela fait partie de l’intention du film. Quand on voit les entrailles de quelqu’un on y croit dans l’imaginaire du film, il ne devrait donc pas y avoir d’obstacles visuels lorsque vous le regardez, car ce n'est pas cheap. Eh bien, oui il y a un obstacle visuel, c'est que malgré le petit budget, c'est vraiment dégueux tout le sang et le gore à l'écran! Pour moi, c'est un classique bien réalisé parmi les films bas de gamme.

Écouter ce film tout seul, c’est déjà bon, mais je dois vous suggérer de l’écouter en groupe. Ce sera d’autant plus comique de voir les réactions des autres qui peuvent différer autant que l’humain peut avoir d’émotions. Il y aura beaucoup de rires mélangés avec de la répugnance, qui sait peut-être que quelqu’un ira jusqu’à vider son estomac, ce sera peut-être même vous! C’est le seul avertissement que je puisse vous donner, si vous n’êtes pas fait solide, abandonnez tout de suite l’idée de voir ce film, sinon amusez-vous bien!

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.