samedi 19 septembre 2009

Scribblenauts

Devant de la boîte de ScribblenautsJe suis totalement abasourdi. J’ai joué à Scribblenauts et le jeu m’a totalement renversé. Je savais entièrement de quoi il consistait depuis longtemps, mais les possibilités du jeu sont incroyables et elles fonctionnent vraiment!

Scribblenauts est ultra simple. Il s’agit de challenges que l’on résout en faisant apparaître des objets. Il y a deux types de défi. Les casse-têtes, où on nous donne un objectif. Exemple : attrapez le papillon. Les défis-action quant à eux fonctionnent toujours sur le même principe : allez chercher l’étoile, qui est souvent difficile à atteindre.

Pour faire apparaître les objets, vous n’avez qu’à les écrire, et voilà! Mais il n’y a pas qu’une dizaine d’objets, ni une centaine! 22 800 objets sont disponibles! 22 800!!! Les seules limitations : ça ne doit pas être quelque chose avec un droit d'auteur ou quelque chose de vulgaire. Ça doit aussi être un objet physique composé de matière (quoique «vent» soit dans les mots que l’on peut écrire). Tout ce qui vous vient à l’esprit, écrivez-le et vous verrez le résultat.


Ce sont dans les 22 800 objets où réside la magie du jeu, puisque d’un simple casse-tête peut naître une infinité de solutions. Justement, la première fois qu'on en fait un, on le réussit et c’est réglé, mais la deuxième fois qu’on l’essaie, il passe en mode avancé. On doit alors résoudre le casse-tête 3 fois de suite, sans utiliser les mêmes mots.

Exemple : allez chercher l’étoile en haut de l’arbre. Comment y arriver?
Capture d'écran de Scribblenauts
  • «Hache», «Scie», «Bûcheron», l’arbre est coupé et l’étoile tombe.
  • «Castor», «Pique-bois», «Termite», l’arbre casse, l’étoile tombe.
  • «Échelle», «Ascenseur», «Jetpack», vous montez chercher l’étoile.
  • «Lance-flamme», «Dragon», l’arbre brûle, l’étoile tombe.
  • «Bottes antigravité», «Tornade», vous êtes propulsé vers l’étoile.
  • «Grappin», vous attrapez l’étoile et la tirez vers vous.
Vous voyez? Les possibilités sont infinies! Celui-ci est très facile. Mais plus loin dans le jeu, vous devez vraiment vous creuser les méninges pour avoir de nouvelles idées.

Sur Internet, on peut trouver la liste des 22 000 mots (ceux anglais) disponibles dans le jeu. (Je vous conseille de ne pas la lire, pour ne pas vous gâcher les surprises). Écoutez-ça... "Keyboard cat", "Neuroendocrinologist", "Wirehaired Pointing Griffon", "Special Atomic Demolition Munition", "Occupational Hypnotherapist", "Man-Portable Air-Defense Systems", "All Your Base Are Belong To Us", etc..

Vous ne pouvez même pas vous imaginer tous ces mots! La seule limite aux casse-têtes, c’est vraiment votre imagination. Vous pouvez aussi essayer le jeu dans une sélection de langues pour travailler votre vocabulaire.

L'ingéniosité du jeu me surprend à chaque fois que j'y joue. Je devais atteindre une étoile placée dans un endroit clos. J'ai écrit téléporteur. Ils y ont pensé! C'est pratiquement comme tricher, alors il apparaît, mais un événement comique se produit... On peut écrire clone, mais qu'est-ce qui vous dit que votre clone voudra exécuter votre boulot? D'autres faits intéressants : les objets électroniques ne fonctionnent plus une fois dans l'eau, la loi du plus fort s'applique aux animaux et créatures (Dieu contre Satan!), certains terrains sont indestructibles et surtout, aucun problème n'est impossible!

La Nintendo DS est, pour une des rares fois, la seule console sur laquelle le jeu pouvait vraiment être appréciable. L'écran tactile sert à faire bouger les objets et déplacer le personnage, ce qui est très intuitif. Pour écrire aussi, deux modes sont disponibles : clavier tactile ou reconnaissance de caractères écrits lettre par lettre à la Brain Age. Je préfère la première méthode : plus simple et rapide.

Le seul commentaire négatif que je peux me permettre de faire, c'est le mouvement du personnage. Se déplacer en marchant et sauter est sans problème, c'est lorsque l'on utilise le «Jetpack», par exemple, ou d'autres objets peu communs, qu'il devient difficile de déclencher la seconde action, dans le cas présent, activer le «Jetpack». On doit appuyer plusieurs fois sans grand succès... C'est un détail anodin qui peut être pardonné facilement.

Je le recommande fortement, seulement 35$, des heures de plaisir et de réflexion. En plus, vous pouvez jouer en ligne et même créer vos propres niveaux! Une petite révolution dans le domaine de l'interactivité.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.