jeudi 3 septembre 2009

Prison Break

Photo promotionnelle de l'ensemble des acteurs réguliers de la première saison de Prison Break
Prison Break est une série américaine conçue par Paul Scheuring mettant en vedette Wentworth Miller dans le rôle de Michael Scofield, un ingénieur en architecture avec un QI dépassant largement la moyenne, et Dominic Purcell dans le rôle de Lincoln Burrows, le frère beaucoup moins doué de Michael; il attend son exécution pour avoir été reconnu coupable du meurtre du frère de la vice-présidente des États-Unis. La série à succès a débuté en 2005 et s’est complétée en 2009 à sa quatrième saison, ce qui est beaucoup considérant que la série a faillit ne jamais exister (le réseau ne voyait pas comment une idée de départ entièrement basée sur une évasion de prison allait durer assez longtemps). Mais tandis qu'elle existe, je vous en parle et je vous parle aussi du jeu basé sur la première saison dans cet article.

Prison Break, c’est avant tout l’histoire de ces deux frères qui se font entièrement confiance, tellement confiance que Michael ne croit pas du tout son frère capable d’avoir commis ce meurtre, même si celui-ci n’est pas toujours le gars le plus net, il ne croit juste pas son frère capable de tuer sans remords. Lincoln nie d’ailleurs toujours le crime dont il a été reconnu coupable, alors il n’en faut pas plus pour Michael pour décider de monter un plan de génie basé sur ses connaissances de la prison et de son architecture dans le but de faire sortir son frère de prison et l'amener en sécurité loin de là. Le début de ce plan? Michael doit se faire lui-même incarcéré dans la même prison que son frère dont les jours sont comptés, ce qui veut dire qu'il doit lui aussi s'en sortir et qu'il doit le faire rapidement.

L'essentiel de l'histoire de Prison Break vient d'être résumé, du moins pour la première saison. Il reste quand même une question importante qui sera abordée par moments dans cette saison et qui découlera sur d'autres chemins pour les saisons suivantes : si l'on doit croire en l'innocence de Lincoln, qu'est-il vraiment arrivé au frère de la vice-présidente dont le cadavre a bel et bien été identifié?

Se joindront au groupe plusieurs personnages secondaires qui viennent soi à leur aide ou qui les ralentissent, car aussi improbable que cela puisse paraître, Michael avait pris en compte dans son plan qu'il nécessitait l'aide de certains détenus bien spéciaux. C'est la partie un peu moins réaliste de la série qui devient souvent "over the top" à cause de petits éléments comme ça.

Parmi les personnages secondaires, il y a Fernando Sucre, un prisonnier dans la même cellule que Michael. Il est incarcéré pour vol à main armée dans un dépanneur (clairement sans avoir eu l’intention d’utiliser l’arme au fur et à mesure que l’on connaît le personnage). Rien n’excuse le geste, mais vous apprendrez plus tard pourquoi il l’a commis. Tout comme les deux frères, il veut sortir de prison pour pouvoir se marier avec l’amour de sa vie. Il y a aussi John Abruzzi, quelqu'un d'importance dans la mafia qui est essentiel au plan de Michael pour avoir accès à certaines ressources. Sara Tancredi, une infirmière qui vient aux soins de Michael qui se fait faussement passer pour un diabétique, car accéder à l'infirmerie est essentiel à son plan. Ce personnage cache plusieurs secrets qui le rendent intéressant, malheureusement l'actrice semble avoir de la misère à afficher l'éventail des émotions nécessaires à un personnage de cette complexité, du moins c'est ce que j'ai trouvé. Brad Bellick est le personnage classique du gardien de prison malhonnête, mais la performance de l'acteur est quand même intéressante et il devient encore plus intéressant de suivre l'évolution du personnage dans les autres saisons. Le directeur de la prison s'attache rapidement à Michael et fait partie du plan, bizarrement. Il est vraiment imbécile de faire autant confiance à un détenu génie incarcéré récemment sous des circonstances étranges dans la même prison que son frère qui attend sa mort, mais bon... Paul Kellerman est un agent secret qui, avec l'aide de son ami aussi en service, s'assure que l'exécution de Lincoln ait bel et bien lieu. Il joue le rôle typique du méchant dans une position de pouvoir qui suit les ordres de quelqu'un de plus haut placé que lui-même, ce qui ne m'a pas trop intéressé, je dois avouer, et il ne vous réserve aucune surprise dans cette saison. L'avocate et amie des personnages principaux, Veronica Donovan, sera leur aide extérieur à travers la saison pour trouver des preuves de l'innocence de Lincoln, puis elle sera elle-même aidée de Nick Savrinn, un avocat qui travaille spécifiquement pour ce genre de cas auquel Lincoln est confronté. Benjamin Miles Franklin dit C-Note est un personnage de la communauté noire de la prison (car les groupes raciaux ne se fréquentent pas normalement dans la prison où ils sont incarcérés) qui se mêlera au groupe. Je ne peux vous révéler ses secrets, mais il en a des intéressants qui font de lui un personnage qui n'est pas préfabriqué.

Tous les acteurs délivrent des performances solides ou presque, parfois exagérées, mais ce sont peut-être les personnages qui sont faits ainsi (mention spéciale à Dominic Purcell qui est excellent pour faire passer les émotions à travers lesquelles il passe sous la condition de son personnage). J'ai conservé le personnage dont je m'apprête à vous parler en dernier, car c'est mon préféré avec la performance la plus intrigante parmi tous les acteurs selon moi. C'est Theodore Bagwell dit T-Bag. Contrairement aux autres détenus qui se joignent au groupe de l’évasion, T-Bag n’a pas juste commis un crime mineur ou pour des "bonnes raisons". C’est un pédophile, meurtrier, raciste et haït de tous les prisonniers qui ne sont pas sous sa protection. Il est ouvertement bisexuel avec une attirance particulière envers les jeunes hommes qui sont normalement ceux qui se retrouvent sous sa protection, car il est d’une grande influence dans son milieu. Ce n’est donc pas un personnage que l’on est supposé aimer, même que les deux frères ne l'apprécient pas du tout, ils doivent l’accepter dans le groupe de l’évasion malgré eux (T-Bag est manipulateur et menteur aussi). C’est un personnage que l’on a honnêtement du plaisir à détester et c’est probablement son grand charisme qui le rend ainsi avec la performance unique de l'acteur qui l'interprète (Robert Knepper) qui a honnêtement réussi à me faire oublier que ce n'était qu'un rôle (il introduit même ses propres manies au personnage, sa façon de parler, de se comporter, exceptionnel).

Étrangement, c'est Michael qui m'a peut-être le plus dérangé, car il semble s’accoutumer trop vite à la vie de prisonnier pour un gars qui n’a jamais commis de crime. Disons que ce côté est apparent par sa haine complète face à la violence, mais il a l'air dur comme les autres prisonniers. Son frère est quand même beaucoup mieux joué selon moi, car on peut noter des subtilités dans son jeu quand il passe de la colère, au désespoir et à la tristesse (surtout quand l’heure approche ou quand son fils lui rend visite, lui-même enragé contre son père et la situation à laquelle il l’a confronté) avec les quelques moments d'espoir et de réjouissance.

S'il y a une chose que la série fait bien par-dessus tout, c'est conserver notre attention en nous faisant nous demander constamment s'ils ne se feront pas prendre, si Lincoln va réussir à éviter sa condamnation. En l'écoutant, vous ressentirez probablement le stress qu'ils vivent à tout moment, car ils risquent de se faire piéger dans un plan qui ne peut tenir compte de toutes les éventualités humaines de la situation, déjà qu'il en tient trop compte pour être réaliste.

Maintenant, s'il y a une chose que la série fait mal, c'est de ne jamais aller dans des territoires inattendus. Vous avez une idée en tête de comment la première saison va finir et c'est exactement ce qui arrive. Après, si vous avez une idée en tête de comment la deuxième saison va finir après quelques épisodes, eh bien vous avez probablement la bonne et ainsi de suite. Le gros amusement n'est donc pas trouvé dans la surprise à la fin, mais dans l'aventure au milieu aussi remplie d'action au fur et à mesure que les saisons progressent.

Le deuxième défaut principal est que peut-être que les réseaux avaient raison de ne pas croire en la durée d'une idée comme Prison Break. Après deux saisons, ce qui se passe dans la troisième ressemble à une répétition de ce qui a été déjà vu, mais en plus exagéré, et la dernière saison devient ridicule tellement les choses deviennent grosses avec plein de conspirations partout et les personnages perdent de leur charme, même T-Bag. La deuxième saison était quand même environ aussi bonne que la première en présentant des nouvelles idées intéressantes.

En bout de ligne, c'est une bonne série à écouter un jour ou l'autre, mais ce n'est pas une priorité absolue.

Ci-dessous, je vous décrirai un peu plus en profondeur ce que je pense des trois dernières saisons, mais sans vous gâcher les punchs. Cependant, simplement en vous décrivant l’histoire générale qui motive une saison, vous allez sans aucun doute savoir ce qui s’est passé en finale de saison pour celle qui la précède, alors n’allez pas voir le texte d'une saison plus avancée que celles que vous avez écoutées.

Cliquez ici pour révéler des informations sur la direction générale de la deuxième saison (vous êtes averti!)
Photo promotionnelle de l'ensemble des acteurs réguliers de la deuxième saison de Prison Break
La deuxième saison poursuit là où la première se terminait, alors que la majorité du groupe avait arrivé à sortir du terrain de la prison et que la police était en train de les pourchasser de près. Si nous apprenions que Lincoln n’était pas l’assassin dans la première saison, puisque la victime du meurtre est encore bel et bien en vie, mais pourquoi avoir monté un tel coup? Vous en apprendrez plus sur le mystérieux groupe très influent dans le milieu politique et un nouveau personnage fort intéressant sera introduit, Alexander Mahone, un agent du FBI qui doit retrouver les évadés éparpillés en utilisant surtout sa compréhension exagérée (mais intéressante, un peu comme un Sherlock Holmes) de Michael pour pouvoir spécifiquement le traquer lui et son frère. Il cache quelque chose de louche cet agent, je ne vous dis pas quoi, mais c'est un autre personnage qui n'est pas préfabriqué.


Cliquez ici pour révéler des informations sur la direction générale de la troisième saison (vous êtes averti!)
Photo promotionnelle de l'ensemble des acteurs réguliers de la troisième saison de Prison Break
La troisième saison est aussi celle où les choses commencent à se dégrader selon moi. À la fin de la deuxième saison, nous savons que Michael se retrouve à nouveau incarcéré dans une prison alors que tout semblait aller pour le mieux pour nos personnages. De plus, c'est une prison située au Panamá et la loi à l'intérieur est celle des prisonniers, car il n'y a aucun garde pour surveiller ce qui s'y passe, seulement à l'extérieur pour les éviter de s'échapper. Michael doit donc trouver une manière de se sortir de ce pétrin et aussi de faire sortir quelqu'un à qui l'étrange organisation qui les poursuit veut "parler". C'est juste une répétition de la première saison en terrain inconnu, plus brutal et sans plan. Ce n'est pas entièrement mauvais et il y a des nouveaux personnages introduits qui ne sont pas si pires, mais la majorité de ceux que l'on connaissait reviennent aussi de façon ridicule. Comment peut-on croire au fait que T-Bag se fasse incarcéré environ au même moment dans la même prison? Le développement de la situation est quand même intéressant à regarder, mais il y a peu d'avancements dans une saison dont le but revient à : il faut s'échapper de la prison.


Cliquez ici pour révéler des informations sur la direction générale de la quatrième et dernière saison (vous êtes averti!)
Photo promotionnelle de l'ensemble des acteurs réguliers de la quatrième et dernière saison de Prison Break
On sent vraiment que les choses ont été étirées trop longtemps. Michael a bien sûr trouvé une façon de faire sortir lui et ses "amis" (comme T-Bag) de la prison encore une fois. Cette saison devrait s'appeler "À la recherche de Scylla", une clé à toutes nos réponses sur les intentions de l'organisation dangereuse qui poursuit les frères depuis le début. Les choses prennent une telle ampleur qu'elles en deviennent absurdes. Tellement de théories et de revirements de situation arrivent qu'on en perd le fil de la situation. On ne sent plus le même danger qu'à la deuxième saison, c'est-à-dire celui que les personnages se fassent prendre, et ce même s'ils se promènent assez souvent en liberté à nouveau. Les nouveaux personnages introduits dans cette saison ne m'ont pas touché du tout, ils étaient vides et n'avaient qu'un but, empêcher les frères d'atteindre le leur. Le général est trop "evil" juste pour le fait de l'être et il est trop sérieux, bien que je ne pensais pas que ce soit possible un jour de dire ça. Tous les personnages avaient été explorés de fond en comble et ils n'avaient plus rien à offrir. En fait, j'ai écouté cette saison jusqu'au bout parce que je n'avais plus le choix rendu si loin dans la série, surtout que c'était annoncé comme étant la dernière saison, alors pourquoi abandonner rendu si près du but? La finale était prévisible, mais touchante ce qui était bien dans une saison qui m'avait complètement perdu. Ça reste la pire, même si c'est celle avec le plus d'action, et si la série avait commencé comme ça, je ne l'aurais probablement pas écoutée jusqu'au bout.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.