samedi 22 août 2009

Raiders of the Lost Ark: Original Motion Picture Soundtrack – The Raiders March



Une trame sonore peut soutenir, ou même renforcer la puissance de ce que l'on voit. Elle peut aussi nous laisser complètement froid. Voici une pièce bien composée et bien utilisée dans cette trame sonore.
Raiders of the Lost Ark: Original Motion Picture Soundtrack
The Raiders March
Devant de la pochette de Raiders of the Lost Ark: Original Motion Picture Soundtrack
Raiders of the Lost Ark est le premier film de la célèbre série de films d'aventure mettant en vedette le personnage d'Indiana Jones. Comme certains le savent de nos jours, le film est un hommage aux serials, de courts films à petit budget des années 30 et 40, dans lesquels l'aventure et la recherche des trésors était fréquente et où l'action était souvent "over the top". Regardez simplement le synopsis du film et vous saurez de quoi je parle : «En 1936, l'aventurier Indiana Jones est mandaté par les services secrets pour retrouver le Médaillon de Râ, en possession de son ancienne conquête Marion Ravenwood, désormais tenancière d'un bar au Népal. Cet artefact égyptien serait un premier pas sur le chemin de l'Arche d'alliance, où Moïse conserva les Dix Commandements et qui se trouve à Tanis. Malheureusement, cette relique est aussi convoitée par les nazis car elle contiendrait le pouvoir de mener une armée à la victoire.»

Malgré son statut de classique connu de tous ou presque, il fallait bien que je parle de ce film et de son thème principal tout aussi légendaire composé par le toujours excellent John Williams (Star Wars, Jurassic Park, Jaws). Si vous n'avez pas vu le film, n'attendez plus, car il représente Harrison Ford à son meilleur et bien franchement, on ne fait plus de films comme ça, pas seulement en termes de qualité (il s'inspire de films "bas de gamme", mais avec un budget beaucoup plus élevé et une excellente réalisation), mais je parle surtout de son genre, son style.

Le thème récurrent à la série fait exactement ce qu'il doit faire et même plus, s'il a un défaut (et ce n'en est pas nécessairement un) c'est qu'on reconnaît immédiatement que c'est une composition de John Williams et c'est un peu le cas de tous les films pour lesquels il compose, je dois avouer (cela veut seulement dire qu'il a un style propre à lui dans le fond). Il est vraiment possible de ressentir l'énergie, l'aventure, l'excitation (trois mots qui s'apprêtent aussi bien au porno, étrangement, je blague), bref l'aspect grandiose de la série, en écoutant ce thème orchestral qui reproduit même le côté "over the top" du film et des serials dont il est inspiré.

C'est donc un succès et l'un des seuls thèmes de film dont je me rappellerais même après 20 ans (accompagné d'ailleurs de plusieurs compositions du grand John Williams), ce qui fait un contraste énorme avec la majorité des films dont la musique est oubliée aussitôt qu'elle a fini de jouer.

2 comments :

Tinky a dit...

Il y a une autre musique de film sublime, celle de basil Pouledoris pour Conan le Barbare avec Schwarzenegger, un film de John Milius tout à fait sympa et excellent, où le Cimmérien est magnifiquement campé, mais où l'action est portée là aussi par une musique reconnaissable entre toutes et franchement excellente. Mais les musiques de John Williams sont en effet magnifiques, de vraies symphonies, et il est à noter aussi que celles de gens comme Vladimir Cosma, Maurice Jarre ou Danny Elfman sont d'une grande qualité, et si elles soutiennent, en premier lieu l'action d'un film donné, elles peuvent, écoutées indépendamment, comme des sgmphonies, inspirer des écrivains, ce qui est le cas pour Bernard Werber, entre autres, ou mon amie Mimi et moi quand nous nous amusons à écrire la saga de SF sur laquelle nous trimons depuis des lustres et qui n'est toujours pas éditée, mais dont je parle dans mon blog.
La musique transporte, elle souligne, elle fait vivre, à tel point qu'il m'arrive de rêver en musique ! et que parfois, dans la vie quotidienne, je m'étonne de ne point en entendre pour souligner telle ou telle saynette ! Idiot, non ? Mais cela montre bien l'importance que peut avoir la musique sur la puissance d'une oeuvre et sur la vie. Merci, Messieurs les compositeurs et musiciens de bandes sonores !
Et merci à toi, DarkEvil, de souligner l'importance de ces éléments de notre culture moderne.
Bises à vous autres, et à bientôt !
Tinky :-)

DarkEvil a dit...

Nous avions déjà fait une expérience dans un de cours de français où le professeur faisait jouer de la musique et il fallait s'en inspirer pour écrire une courte histoire. J'ai été surpris de voir qu'un de mes amis dans la même classe avait écrit quelque chose d'un peu différent de moi, mais quand même sous le même thème, et il n'y avait pourtant aucune parole en accompagnement. La musique a un véritable pouvoir en dehors de sa simple écoute, elle évoque des émotions, des images, elle est symbolique. Je n'ai jamais vu le film de Conan même si je veux le voir depuis un moment, il est sur ma liste en tout cas. Je ne connais pas de nom Vladimir Cosma et Maurice Jarre, mais j'ai vu des films dont la trame sonore était composée par le second et je reconnais son talent. Danny Elfman lui je le connais très bien, un autre compositeur avec un style que je reconnais facilement, il a composé tellement de thèmes de films et de séries classiques comme The Simpsons, sans oublier son travail avec les films de Tim Burton.

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.