jeudi 9 juillet 2009

Comment découvrir de nouveaux artistes (a.k.a. comment j'ai découvert Jean Moustache)

Je suis toujours à la recherche de nouveaux artistes en musique électronique. Je découvre en moyenne 1 artiste par semaine assez intéressant pour que j’écoute son entière musicographie.

Quand je demande aux gens «quel genre de musique écoutez-vous» et qu’ils me répondent «j’écoute ce qui passe à la radio», je me fâche. Écouter seulement ce qui passe à la radio, c’est se laisser avoir par le système de marketing qui vous force à apprécier les chansons que les compagnies de disques ont payées le plus cher possible pour qu’elles se retrouvent au sommet des palmarès. Vous pouvez aimer un groupe dont les chansons passent à la radio, je n’ai pas de problème avec cela. Ce qui me frustre, c’est de voir les gens SE LIMITER à la radio. Avec la vente de musique en ligne comme sur le iTunes Store, il n’y a aucune raison de vous limiter. Découvrez des artistes un peu moins connus en cherchant plus loin que la promotion des gros médias.

C’est pourquoi j’écris ce petit guide, pour vous aider à découvrir vos propres goûts, vos propres artistes, que vous apprécierez probablement plus que ce que l’on vous force dans les oreilles à la radio. Je tiens à préciser que tout ceci reste une opinion personnelle et que ce n’est pas une obligation que de suivre le même parcours que moi, seulement une façon différente de voir les choses.

Achat de fichiers MP3

L’industrie de la musique a beaucoup évolué au cours des dernières années. Les méthodes de ventes aussi. Me servant principalement de mon lecteur MP3 et de mon ordinateur pour écouter de la musique, le disque compact n’est pas obligatoire. Un fichier MP3 fait aussi bien l’affaire et est de qualité équivalente s'il provient d'une bonne source. Il a aussi l’avantage de vous laisser le choix d’acheter seulement les pistes que vous voulez (et, si on prend l’exemple du iTunes Store), pour 1 dollar chacune, ce qui se trouve à être moins cher que le disque. Je crois aussi (ça reste à confirmer) que le fait qu’il n’y a pas d’intermédiaire (maison de disques, compagnie de distribution, magasin et coût matériel) rapporte plus à l’artiste que le disque compact.

Une grande sélection est aussi offerte. Des EP sont aussi disponibles : vous pouvez donc acheter les singles autrement disponibles en vinyles, médias peu utilisés par le grand public.

Last.fm

Last.fm est l'une des meilleures façons de découvrir de la nouvelle musique. Vous téléchargez le petit logiciel ou vous allez directement sur le site. Vous entrez le nom d’un artiste et vous démarrez la radio. Des chansons d’artistes similaires joueront, par rapport aux tags mis par les utilisateurs. Magique. Ce qui est bien avec Last.fm, c’est que si vous créez votre profil d’artiste et que vous envoyez des chansons que vous avez vous-même faites, il se peut que quelqu’un entende votre musique via la radio du site.

Labels

Lorsque vous aimez le style d’un artiste, regardez le label sous lequel il a été signé. Il est fort probable que vous trouviez d’autres artistes du même genre. Voici quelques exemples de labels électroniques :

Ed Banger Records
Breakbot - Busy P - DJ Mehdi - DSL - Feadz - Justice – Krazy Baldhead – Mickey Moonlight - Mr. FlashMr. Oizo - SebastiAn – So Me – Uffie – Vicarious Bliss

Institubes
Bobmo – Crystal – Curses! – Das Glow – David Rubato – Jean Nipon – Midnight Juggernauts – Para OneSurkin

Boysnoize Records
Boys Noize - CLP – D.I.M. – Les Petits Pilous – Shadow Dancer

Kitsuné Music
Autokratz – Cazals – Crystal Castles – Digitalism – Fischerspooner – Fox n'Wolf - Heartsrevolution – Klaxons – Metronomy - Rex the Dog - The Teenagers – VHS or Beta – The Whip

Dim Mak Records
The Bloody Beetroots – Felix Cartal - MSTRKRFT – Shinichi Osawa - Steve Aoki

Bang Gang Records
Bag Raiders – Hey Today! - Lost Valentinos – Shazam! - ZZZ

Record Makers
KavinskySébastien Tellier

Vous remarquez quelque chose? Si vous êtes fidèle lecteur de notre blog, vous avez peut-être reconnu plusieurs des artistes mentionés ci-dessus grâce à leurs disques qui ont été le sujet de divers articles. Lorsque plusieurs de ces artistes se retrouvent sous le même label, c’est que je les ai découverts de cette façon.

MySpace

Le meilleur moyen de se tenir au courant des activités d’un label particulier est sur MySpace. Mais il y a plus. Les amis des artistes sont souvent d’autres artistes. Exemple : si vous regardez la page de Daft Punk, regardons qui sont dans leurs amis. Busy P, leur ancien manager qui est aussi le fondateur de Ed Banger Records mentionné plus haut. Ensuite, il y a Sébastien Tellier, dont un membre de Daft Punk (Guy-Manuel) a contribué à l'un de ses albums. Il y a aussi Kavinsky et SebastiAn, les deux DJ qui faisaient la première partie de leur live tour Alive 2007. Après ceci, une poignée d’artistes, Phoenix, Cazals, Play Paul, Midnight Juggernauts (qui nous mène au label Institubes), DJ Falcon, Ratatat. Enfin, il y a le label Kitsuné Music, encore mentionné plus haut. Vous réalisez qu’en quelques clics, on a tout un tas de nouveaux artistes à portée de main?

Le meilleur, c’est que sur la page de chaque artiste, il y a toujours quelques chansons complètes à écouter gratuitement. Vous pouvez ainsi voir dans quel style donne l’artiste.

Les blogs musicaux

Un peu comme ici, avec notre série d'articles «Pourquoi j'aime la musique électronique», mais certains blogs ne font que ça. Ils ont des articles sur des chansons particulières ou des singles disponibles. C'est surtout bien lorsqu'un article accompagne la chanson, qui vous dit pourquoi elle vaut la peine, c'est encore mieux lorsqu'on peut écouter la musique en tant que tel ou un extrait. Des exemples : Discodust, Buzz En Direkt ou un site comme Phunkster. (Bien que Phunkster me fasse c**** avec leurs singles #1 selon les votes et leur Very Very Hot qui ne sort que dans 3 mois, comment savoir si c'est vraiment bon?...)

Remixes

Quand vous aimez un artiste et le remix qu’il a produit, cherchez la version originale. Un musicien n'en fait un que pour les chansons qu’il aime.

Phoenix – Long Distance Call – Remix de Sébastien Tellier
Sébastien TellierRoche – Remix de Kavinsky
KavinskyTestarossa Autodrive – Remix de Mr. Oizo (Autodrive T42)
Mr. OizoNazis – Remix de Justice
Justice – Phantom Pt. II – Remix de Boys Noize
Boys Noize – Shine Shine – Remix de Chewy Chocolate Cookies
Chewy Chocolate Cookies – Profondo Rosso – Remix de Mixhell
Mixhell – Boom da! – Remix des Petits Pilous
Les Petits PilousJolie Fille – Remix de The Bloody Beetroots
The Bloody BeetrootsRombo – Feat. Congorock
Congorock – Runark – Remix de Joker of the Scene
Joker of the Scene – Acid Bagg – Remix de Brodinski
Brodinski – Bad Runner – Remix de Crookers
Ainsi de suite...

Les sites de torrents ou trackers privés

Je sais, télécharger de la musique sans payer, c’est illégal (plus ou moins dangereux dépendant de où vous habitez, bien sûr), mais voyons cela autrement. Vous pouvez vous en servir pour découvrir de nouveaux artistes en téléchargeant plein de EP différents. Vous les mettez sur votre lecteur MP3 ou sur votre ordinateur. Vous les écoutez. En téléchargeant massivement de nouvelles pistes, vous vous retrouverez avec un tas de styles différents et certains artistes vous feront bonne impression. Vous trouverez ce que VOUS aimez, dépendant de la façon dont vous fonctionnez. Pour comprendre mon idée, voici :

Comment j’écoute de la musique

Règle 1 : Ne jamais écouter un album en entier avant de l’avoir "fini" (voir plus bas).
Règle 2 : Écoutez la première chanson de l’album seulement pour commencer.
Règle 3 : Écoutez une chanson qu’une seule fois par jour.
Règle 4 : Quand vous connaissez assez la chanson à votre goût, vous pouvez passer à la deuxième.
Règle 5 : Avant de poser un verdict, écoutez la chanson au moins 3 fois.

Obligez-vous à payer pour les albums que vous avez aimés. Personnellement, j’achète tous les albums que je finis. Par "finir", je vous décrirais ma méthode de la même façon qu’un jeu vidéo.

Chaque chanson est un "niveau". Avoir le goût d’écouter la chanson ou la connaître par cœur, c’est avoir fini le niveau. Ensuite, on passe au deuxième niveau. C’est possible d’être "bloqué" à une chanson, c'est-à-dire avoir de la difficulté à l’apprécier. Dans ce cas, passer tout de suite à l’autre serait tricher : obligez-vous à l’écouter et demandez-vous ce que vous n’aimez pas de cette chanson. À ce moment, vous aurez appris quelque chose sur la composition musicale ou sinon, vous n’avez pas "compris" la chanson, ou plutôt l’émotion ou l'ambiance qu’elle essaie de dégager. Si vous n'aimez pas assez la chanson pour continuer, vous pouvez la passer, mais c’est qu’en fait, vous n’aimez pas le style de l’artiste. Vous pouvez alors écouter une autre chanson de l’album.

Écouter tout l’album d’un trait serait un speedrun (en comparant avec l'univers du jeu vidéo) : vous n’avez pas le temps d’apprécier chaque chanson. Les gens qui le font se plaignent souvent que toutes les chansons de l’album se ressemblent, ce qu’on appelle le style de l’artiste. Moi, de la façon que j’écoute la musique, je ne me tanne pas du trademark d’un artiste que j'aime. Écouter tout l’album serait une surdose. Je ne le fais que lorsque j’ai fini l’album, donc une rétrospective.

Pourquoi je me complique la vie?

C’est simple. Pour apprécier chaque chanson. Je me simule une radio, (une chanson à la fois, où les artistes diffèrent d’une piste à l’autre), pour ne pas me lasser, tout en étant entouré de nouveautés. En écoutant les chansons profondément, ça m’aide beaucoup lorsque je fais des mixs, parce que je les connais de fond en comble : la vitesse du beat, les différents instruments utilisés, l’intro (comment elles débutent), le break (où c’est le moment de mixer avec une autre chanson), le "outro" (comment elles finissent). Si j’écoutais un album en entier du premier coup, je ne me souviendrais que de quelques chansons marquantes, mais je risquerais d’oublier la moitié des autres pistes, comme l'effet de la radio standard, qui ne se concentre que sur les singles. En m’empêchant d’écouter une chanson plusieurs fois par jour, je m’empêche de l’épuiser et de m’en défaire quelques jours plus tard.

Conclusion

Évidemment, tout ceci n’est qu’une opinion. Je ne vous dis pas de faire exactement comme moi, mais vous pourrez incorporer quelques-unes de mes méthodes que vous jugerez efficaces à vos propres habitudes.

Pour ce qui est du reste, s’il vous plaît, encore une fois, allez plus loin que ce que vous proposent les radios commerciales. Certains artistes ont de la difficulté à percer à cause de ce manque de visibilité. Les talents se cachent surtout dans les groupes méconnus qui tentent de révolutionner la musique, risquant de se faire étiqueter. C’est vrai pour tous les genres musicaux.

2 comments :

Michael Groulx a dit...

Personellement, voici ce que je fais lorsque je découvre un nouvel artiste ou un nouvel album d'un artiste que je connaissais déjà.
- J'écoute l'album en entier(ou presque) d'un seul coup afin de déterminer mon degré de satisfaction sur l'album en entier, mais principalement, pour chaque piste.
- Je garde en mémoire les chansons que j'ai détesté(pas indécis).
- Si j'ai eu une certaine satisfaction, je ré-écoute l'album en entier à nouveau(habituellement un ou deux jours plus tards) afin de voir à qu'elle point j'aime l'arsite ou l'album car c'est à la deuxième écoute que j'accroche habituellement le plus. Je ré-écoute attentivement les piste que je n'avais pas aimés afin de leur donner une dernière chance de me prouver leur existance ou d'être supprimées à jamais(ou seulement d'être skippé).
- Je vais même à donner une note sur 10 sur l'album afin de voir si j'achète ou non.

Tilias a dit...

Perso quand je décrouvrir un nouvel artiste je fais sur youtube et j'écoute tout ce que je trouve à son sujet. y'a un site qui est pas mal pour ça c'est validi.net ou y'a des albums qui y sont présentés avec justement des liens vers youtube pour écouter 2, 3 single de l'album

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.