lundi 18 mai 2009

Girls

Devant du roman graphique Girls: Volume 1 - ConceptionGirls entre dans un genre à part. Il combine le fantastique, l’horreur et la romance sans négliger aucune facette de l’histoire.

Dans un coin perdu en pleine campagne, les habitants de Pennystown, un petit village américain, mènent une vie on ne peut plus tranquille. Ethan Daniels est un jeune homme réservé qui n'a jamais eu beaucoup de chance avec la gent féminine. Sa rencontre dramatique avec une étrange et belle jeune fille, muette et entièrement nue, va soudainement bouleverser le cours de sa vie... et celle de tous les habitants de son petit village. La femme qui est d’abord présentée comme une beauté fatale devient rapidement une menace.

Ce n’est pas de voir les gens mourir les uns après les autres comme dans les films d’horreur habituels. Girls est plutôt l’histoire des gens qui vivent un événement traumatisant, comment ils réagissent et changent en société en état de crise. On les voit vraiment évoluer tout au long de l’histoire et c’est ça l’attrait principal de cette série. Tout est très bien écrit : ils savent comment garder notre attention. Tout est bien illustré : plus beau que la plupart des autres romans graphiques. Il y a aussi une bonne dose de "gore", soyez bien avertis.

Ce qui est bien, c’est que Girls est une série limitée tout comme The Sword. Tout va donc directement au point et il n’y a jamais de longueur. À la fin de chaque numéro, un punch vous attend, ce qui vous en fera demander plus.

Photo de Girls: The Complete CollectionVous pouvez vous le procurer en 4 volumes de 6 numéros chacun ou alors la collection complète à couverture rigide. Personnellement, je préfère les volumes séparés : se transportent facilement, pas chers (15 dollars pour un volume), on peut facilement lire un volume d’un coup. Tandis que la version Deluxe, contrairement à Absolute Sandman par exemple, n’a pas d’améliorations visuelles, sauf pour sa grandeur. Ce n’est pas non plus un volume que vous allez lire et relire comme la collection Sin City ou Absolute Watchmen. Les petits paperbacks font donc parfaitement le travail. Avec le 40 dollars de différence, vous pourriez même vous acheter les deux premiers volumes de The Sword!

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.