samedi 16 mai 2009

Final Fantasy X (Original Sountrack) – Zanarkand

Une trame sonore peut soutenir, ou même renforcer la puissance de ce que l'on voit. Elle peut aussi nous laisser complètement froid. Voici une pièce bien composée et bien utilisée dans cette trame sonore.
Final Fantasy X (Original Soundtrack)
Zanarkand
Devant de la pochette de Final Fantasy X (Original Soundtrack)
Final Fantasy X est le dixième jeu dans la série principale de Final Fantasy et le premier jeu de la série à sortir sur PlayStation 2. De toute la série, celui-ci contient l'histoire la plus émotionnelle, déprimante et triste (ce n'est pas nécessairement un point négatif, c'est tout simplement un fait), en misant beaucoup sur les thèmes de l'amour et de la mort. Peut-être est-ce la première présence de voix dans un FF qui amplifie ces émotions (j'en doute puisqu'elles ne sont pas tous excellentes... Yuna), ou peut-être est-ce sa trame sonore (composée pour la première fois dans la série par plusieurs personnes au lieu de simplement Nobuo Uematsu)?

Zanarkand est non seulement le nom de la ville d'où provient le personnage principal, mais c'est aussi le nom de la première composition musicale (celle-ci composée entièrement par Nobuo Uematsu pour un autre but que FFX, mais il a trouvé qu'elle s'y prêtait bien et l'a utilisée pour le jeu en fin de compte) que l'on entend en commençant le jeu, après seulement quelques secondes. On peut même dire qu'on a le potentiel de l'écouter 2 fois de suite sans le vouloir puisque la pièce rejoue dans l'intro du jeu en commençant une partie, une intro assez identique à celle vue avant de commencer une partie si aucun bouton n'est appuyé. Puis le jeu est un flashback, alors quand on arrive tard dans le jeu au moment où l'intro se situe, la musique rejoue en nous remontrant quelque chose de semblable. Ça semble pire que c'est, car voir la scène deux fois de suite par erreur et une autre fois vers la fin dans un jeu relativement long et chargé d'autres événements, c'est pardonnable. De plus, avec son rendu visuel, les comportements brefs, mais significatifs des personnages, et cette musique de fond entièrement sur piano (assez rare pour un jeu vidéo), le jeu met en place son atmosphère dès le début.

Vous regardez la scène d'intro et vous comprenez tout de suite que l'histoire du jeu n'est pas une partie de plaisir. En y jouant, on se rend compte que la moindre joie est très éphémère dans un monde comme Spira (le nom du monde de FFX).

Non, le réflexe premier quand on entend cette musique n'est pas de la mettre dans notre iPod ou même de l'écouter à répétition, mais c'est quand même une bonne composition sur piano et c'est avant tout une musique qui s'apprête extrêmement bien au feeling général de FFX, qui fait bien passer le message (je recherche ce genre de qualité pour ces articles). Le thème de la fin du jeu, après le boss final, reprend cette pièce en bonne partie, jouée avec un autre instrument que le piano et avec un arrangement musical autour de façon à créer une pièce orchestrale remplie d'émotions au bon moment pour amplifier ce qui se passe (sans dire que les événements sont les mêmes, la tristesse de la fin est presque comparable, selon moi, à celle dans un grand moment clé de FFVII que tous les fans se rappelleront, un grand moment dans l'histoire du jeu vidéo).

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.