mercredi 25 février 2009

Maniac Mansion: Day of the Tentacle

Devant de la boîte de Maniac Mansion: Day of the Tentacle

Il y a de cela 7 ou 8 ans, je me promenais dans un magasin le jour du "Boxing Day". Je me cherchais un jeu PC pas trop cher. Je suis tombé sur un bundle avec trois jeux pour 20$. L'un de ces jeux avait l'air d'être vraiment amusant, c'était Outlaws, un jeu de tir à la première personne dans le Far West avec des graphiques style cartoon. Les deux autres jeux avaient l'air bizarre, mais je me suis dit que pour ce prix, l'ensemble valait la peine. Sans le savoir, je venais d'acheter deux classiques des jeux d'aventure LucasArts : Day of the Tentacle et Sam & Max Hit the Road.

Day of the Tentacle est de loin le meilleur jeu d'aventure auquel j'ai joué. Ce jeu est la suite de Maniac Mansion et il reprend quelques personnages dont un personnage jouable, Bernard Bernoulli, le Dr. Fred Edison et les tentacules. Oui, vous avez bien lu, des tentacules. Pas un animal possédant des tentacules, mais un tentacule vivant et autonome avec des ventouses, une leur sert d'œil j'imagine, et une pour la bouche, si on peut dire... Ne cherchez pas une logique dans l'histoire de ce jeu. Ce n'est pas bon pour votre santé mentale.

Voici l'introduction du jeu, avec un peu de gameplay par la suite, qui vous donne un aperçu des menus :


Puisque je ne saurais faire mieux, voici le résumé de Wikipédia : «L'une des deux créatures du savant Fred Edison, le tentacule pourpre, boit les rejets toxiques provenant du laboratoire du docteur Fred. Armé maintenant de 2 bras, ce génie diabolique se met en tête de conquérir le monde. Le Docteur Fred tente alors d'envoyer Bernard et ses deux compagnons, Hoagie et Laverne, un jour plus tôt dans le passé afin d'empêcher Pourpre de boire les rejets toxiques.» Est-ce vraiment sérieux vous pensez? Comment ont-ils pu arriver avec une idée pareille? Ce sont des génies de l'originalité, ça c'est sûr! J'irais même jusqu'à vous demander quelle est la dernière fois que vous avez vu une histoire si différente dans un jeu? L'histoire est hilarante du début à la fin et absurde à souhait, on ne peut pas demander un scénario plus divertissant.

Capture d'écran de Maniac Mansion: Day of the TentacleL'interface est la plus pratique possible pour un jeu d'aventure (la classique de LucasArts). Elle consiste en neuf mots au bas de l'écran que l'on combine avec les objets. Comme par exemple, si je veux regarder l'horloge, je clique sur "regarder", ensuite sur l'horloge. La phrase se forme au fur et à mesure sur une ligne faite pour cela. En résumé, l'interface combine celle des jeux d'aventure textuels et celle des autres avec un curseur, les "point-and-click". Donc, nous avons autant de possibilités sans avoir à trouver le mot exact à écrire (contrairement aux jeux d'aventure textuels), et nous voyons les objets à l'écran en passant le curseur dessus, le nom s'affiche sur la ligne de texte (contrairement à des jeux comme Grim Fandango où l'on a toute la misère du monde à trouver les objets qui sont interactifs). Les objets dans notre inventaire sont directement affichés en bas, on n'est pas obligé d'aller dans un menu pour se rappeler des objets que l'on a en main (Sam & Max). C'est donc le système de contrôle parfait : il a fait ses preuves dans les premiers Monkey Island et Indiana Jones and the Fate of Atlantis, et est une version simplifiée du premier Maniac Mansion, qui possédait trop de mots (12 à 15) à mon avis.

Les puzzles ne sont ni trop faciles, ni trop durs. Ils peuvent vous faire réfléchir pendant un petit bout, mais jamais pendant des jours comme Myst. La force de Day of the Tentacle, c'est bien ses puzzles. Ils sont tellement absurdes que ça n'a aucun bon sens... Le joueur finit par déduire quelle action il doit poser, mais quand on y réfléchit deux secondes, on rit de notre logique tordu. Exemple : faire participer une momie à un concours de beauté avec l'aide d'un plat de spaghetti et d'un dentier de cheval?

Un aspect très original (qui entre dans les raisons qui font que ce jeu est un classique), c'est que les trois personnages principaux se retrouvent dans trois époques différentes et que l'ont doit les faire interagir. Si un personnage détruit un objet dans le passé, il disparaîtra dans le futur. Pour se faire, on peut envoyer des objets aux autres grâce aux machines à voyager dans le temps qui sont en fait des toilettes... On est donc dans la même maison à trois époques distinctes, passé, présent et futur. C'est rare que l'on voie un tel concept dans un jeu, le seul qui me vient à l'esprit est... Sonic CD! Et les deux sont sortis en 1993!!! Quel hasard!

Les voix des personnages sont excellentes, les acteurs les faisant sont très drôles et "crédibles". (Notez que ce ne sont pas toutes les versions qui contiennent des voix.) Je donne un point bonus au personnage de Laverne, qui a vraiment l'air d'être sous l'effet de substances illicites...

Les décors sont très "cartoon" et ils sont très beaux pour un jeu d'aventure de ce type en 1993 (c'était le premier Gabriel Knight).

Je repense à la façon dont j'ai découvert ce jeu et je trouve étonnant de voir maintenant que sur eBay, Outlaws se vend 20$, Sam & Max 25$ et Day of the Tentacle 25$ ou plus (j'ai vu une version de ce jeu avec une boîte de forme triangulaire à 300$...) Ce jour de "Boxing Day", j'ai vraiment fait l'affaire du siècle... La preuve qu'il ne faut pas avoir peur d'essayer des genres que l'on ne connaît pas, on a parfois d'agréables surprises!

Scores :

Graphiques : 100%
Il faut se dire qu'un an avant, le jeu d'aventure de LucasArts était Indiana Jones and the Fate of Atlantis qui est presque égal graphiquement à The Secret of Monkey Island (VGA)... Il y a vraiment une amélioration! Les décors sont très beaux, plein de couleurs, design des personnages super, le style est très travaillé

Sons : 100%
Le jeu sur CD-Rom contient des voix pour tous les dialogues, ce qui est très bien pour un jeu d'aventure. La musique est agréable et nous met dans la bonne ambiance, cette folie très cartoon...

Jouabilité : 100%
Le contrôle est parfait, le jeu est vraiment divertissant et plaisant à jouer

Rejouabilité : 50%
Évidemment, lorsqu'on l'a fini une fois, comme tous les jeux d'aventure, il n'y a pas de vrai rejouabilité... Sauf que Day of the Tentacle est tellement plaisant que vous rejouerez sûrement un jour

Bonus : 100%
J'adore l'interaction entre les différentes périodes de temps, c'est vraiment original et ça nous demande de réfléchir autrement

Total : 96%
La seule chose qui fait que la note n'est pas parfaite, c'est la rejouabilité, car le jeu vous durera quelques heures, mais ce sont des heures tellement agréables, est-ce vraiment un défaut?

Avec ScummVM, un émulateur du moteur des jeux LucasArts (et plus), il est possible de jouer à ces jeux sur une multitude de plates-formes (PC, DS, PSP, Wii, etc.) Il n'y a donc aucune raison de ne pas se lancer dans ce jeu absurde qui vous fera devenir un fanatique des "point-and-click".

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.