samedi 10 janvier 2009

Ghost World


Devant du roman graphique Ghost World

Affiche de Ghost World

Roman graphique

Publié par : Fantagraphics Books

Première parution : 1997

Création, dessins & encrage par : Daniel Clowes

Genres : Comédie, drame & indépendant
Film

Réalisé par : Terry Zwigoff

Produit par : Lianne Halfon, John Malkovich & Russell Smith

Date de sortie : 16 juin 2001

Durée : 111 minutes

Pays d'origine : États-Unis

Genre : Comédie dramatique indépendante

Voici votre première critique cinématographique, puis tant qu’à y être, nous allons débuter les choses en grand en présentant également la première critique de roman graphique, ce en une seule et même critique. Vous vous en doutez sûrement, cette critique présentera un film tiré d’un roman graphique. Vous pensez immédiatement à 300, V for Vendetta ou peut-être même Spider-Man (davantage une bande dessinée qu’un roman graphique), mais non, j’ai plutôt opté de vous surprendre avec un titre qui m’a surpris tout autant lorsqu'il s'adonnait à jouer un vendredi soir sur une chaîne câblée américaine. Et je vous présente Ghost World.

Roman graphique de 80 pages pensé et écrit par Daniel Clowes, long métrage de 2001 réalisé par Terry Zwigoff, Ghost World présente la vie quotidienne de deux jeunes adolescentes hors des normes sociales, les inséparables Enid et Rebecca, ayant tout juste terminé leurs études secondaires, n’ayant pas trop d’idée quant à ce que le futur leur réserve, ni sur ce qu’elles feront de leur vie. Voilà exactement ce qui fait la beauté de Ghost World. Les personnages de Enid et Rebecca sont totalement attachants, même surprenants en présentant une personnalité ouverte, mais toujours négative sur peu importe la situation ou le sujet. Toujours accompagnés de riches textes non censurés tant hilarants que réfléchis, vous ne saurez jamais quelle parole sortira de la bouche de nos deux personnages. Une excellente comparaison pourrait être faite avec le personnage de Juno d’un certain film du même nom écrit par Diablo Cody.

Capture d'écran du film Ghost World
Interprété par Thora Birch (All I Want for Christmas, Alaska, American Beauty) et Scarlett Johansson (Lost in Translation, Girl with a Pearl Earring, Scoop), vous pourrez dès les premiers instants du film ressentir une complicité remarquable entre les deux actrices à un point tel qu’il vous arrivera d’oublier le récit dans lequel elles sont présentes pour simplement porter votre attention sur ce que ces jeunes dames feront prochainement. En effet, Thora Birch fut en nomination pour un Golden Globe pour meilleure actrice et aucun besoin d’être au courant de la nouvelle pour porter ce jugement. Cependant, le jeu de Scarlett Johansson laisse à désirer quelque peu, mais seulement, et je dis bien seulement, si nous la comparons directement avec son double littéraire. Il serait aussi triste d’oublier la magnifique performance de Steve Buscemi dont le personnage est malheureusement pratiquement absent du roman graphique.

Case du roman graphique Ghost World

De son côté, le roman graphique présente un style artistique composé d’une seule couleur (turquoise) et terminé par les classiques teintes de gris. Style peu orthodoxe, très reposant pour l’œil puis tout autant divertissant comparativement au classique noir et blanc ou totalement coloré, je suis certain qu'il vous donnera un coup de fraîcheur pendant la lecture. Le style de dessin est très féminin, un peu comme les bons vieux Archie, avec cependant un degré de précision beaucoup plus important sur certains détails, mais principalement sur les effets de lumières.

Finalement, contrairement à la plupart des films tirés de romans graphiques, la plupart pouvant suggérer de lire le roman avant d’entreprendre leur visionnement, dans ce cas précis, je vous suggère fortement le contraire, c'est-à-dire de visionner le film en premier lieu. La raison est simple, le roman graphique est une série de 8 petits récits n'ayant que de liens entre les personnages et certaines situations ou lieux vus précédemment, mais aucune réelle histoire. Le film, de son côté, est une adaptation pratiquement identique au roman graphique vous présentant une histoire complète inspirée de la quasi-totalité des événements du roman graphique, tout en y ajoutant quelques scènes ou événements ne s'y retrouvant en aucun point. Peu importe le choix que vous ferez, n’ayez aucune crainte quant à ce qu’il soit correct ou incorrect, ne faites qu'apprécier ce combo artistique.

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.