mardi 7 septembre 2010

Castlevania: Dracula X

Devant de la boîte de Castlevania: Dracula XUn petit peu le mouton noir de la série Castlevania, sauf pour Castlevania II, la différence étant que Dracula X n'est pas si différent que ça de ses "camarades" et il est au moins aussi jouable que Super Castlevania IV, par exemple (pas aussi bon, mais aussi jouable). Pourquoi donc mouton noir?

Eh bien, il s'avère qu'au Japon sur la console PC Engine que nous connaissons en Amérique sous le nom de TurboGrafx-16 un jeu nommé Akumajō Dorakyura X: Chi no Rondo (kanjis), Akumajō Dorakyura X: Chi no Rondo, est sorti en 1993. Son style était relativement similaire à ce que Super Castlevania IV avait apporté, mais avec une trame sonore excellente de qualité CD et un style un peu plus animé, bien que la PC Engine soit une console moins 16 bits que la SNES.

Dracula X sur SNES était supposé être un port de ce jeu sur une console plus performante, donc tout pour le mieux! Non, étant donné que le format cartouche de la SNES est tout de même loin de pouvoir égaler un CD. La véritable raison pour laquelle le jeu n'est pas sorti ici sous sa forme originale, je ne la connais pas, mais je peux spéculer que la faible popularité de la TurboGrafx-16 y est pour quelque chose. Sinon la difficulté du jeu, car Chi no Rondo comportait des niveaux et des boss assez difficiles et parfois c'était une raison pour qu'un jeu ne sorte pas du Japon à l'époque, pour vrai.

Nous perdons donc quelque chose du côté audio, mais la SNES n'est tout de même pas si mal. Mais ensuite vient la décision étrange de ne pas en faire un port direct, mais plutôt une adaptation plus ou moins fidèle, avec un style différent et des niveaux différents. L'histoire est moins développée (elle ne l'était pas beaucoup dans l'original, mais un peu plus), mais on reconnaît les éléments principaux. Dracula est revenu avec ses fidèles serviteurs. Vous êtes Richter Belmont, descendant de Simon Belmont (le héros de la lignée de chasseurs de vampires du premier jeu), et vous devez sauver votre amour Anette qui est emprisonnée dans le château de Dracula. Vous y trouvez aussi la jeune Maria, une fillette que Dracula avait enfermée pour lui faire je ne sais quoi.

Seconde décision étrange, le jeu est ensuite sorti au Japon, mais en tant que genre de suite à Chi no Rondo (même si dans les deux jeux Richter rencontre Maria pour la première fois). Outre cette série de décisions inexplicables, je crois que Dracula X est le mouton noir parce qu'il est oublié face à son inspiration d'origine largement supérieure, cependant ce n'est pas un mauvais jeu et comme il est suffisamment différent, je ne vois pas pourquoi on n'en parlerait pas.


Sur le plan graphique, il est... délavé. C'est comme si les couleurs n'avaient pas assez de noir. Je ne parle normalement pas des graphiques en premier, mais c'est la première chose que j'ai remarqué en y jouant pour la première fois, ce n'est pas assez foncé. Mais sinon les ennemis sont variés et détaillés, mais encore là je crois que Super Castlevania IV utilise plus d'effets et d'environnements qui ont l'air fondamentalement différents que Dracula X.

Côté gameplay, vous le trouverez probablement moins bon que Super Castlevania IV, c'est ce qui affecte ce jeu, quand on le prend en comparaison avec d'autres. Il est aussi moins bien que le jeu original au Japon, car dans la version SNES Richter saute vraiment mal. On dirait qu'il est trop lourd en comparaison et il est plus difficile de le faire changer de direction pendant un saut. Je sais que physiquement c'est normal, mais dans un jeu comme celui-ci (platformer/action) on apprécierait un manque de réalisme de ce côté, déjà que l'on se bat contre Dracula et la mort. Super Castlevania IV était un peu trop libre et Chi no Rondo était plus en balance parfaite, je me demande pourquoi son système de contrôle n'a pas été copié.

Super Castlevania IV vous permettait de fouetter dans tous les sens et de tourner le fouet sur lui-même aussi, mais pas dans Dracula X ni Chi no Rondo d'ailleurs. Ce changement est comprenable par contre, car le personnage est différent et ses capacités sont différentes. Simon était un peu plus un maître du fouet et de l'agilité (dans son incarnation sur SNES), alors que Richter a des pouvoirs spéciaux, pouvant utiliser les armes secondaires pour plus que les lancer. Il peut déployer leur pleine puissance, comme lancer une quantité massive de couteaux au lieu d'en lancer un, en autant qu'il utilise plus de cœurs (les habitués de Castlevania se rappelleront que les cœurs servent à utiliser des armes secondaires, pas votre énergie).

Un autre aspect que les habitués de Super Castlevania IV aimeront est dans la capacité de Richter de sauter en plein milieu d'un escalier. Simon pouvait sauter sur un escalier, mais il était collé à celui-ci par la suite, mais Richter peut sauter à tout moment, dans Dracula X et Chi no Rondo. Pour le reste du jeu, il est assez similaire à Super Castlevania IV et Chi no Rondo, mais il est plus facile que ces deux jeux. Je dirais aussi que ses niveaux sont un peu moins originaux, quoique comparé à Super Castlevania IV il contient des embranchements différents dépendent de ce que vous dans quelques niveaux. Il est moins développé que Chi no Rondo de ce côté, mais plus que Super Castlevania IV.

La musique, bien qu'elle soit de qualité, contient quelques remixes étranges de pistes connues de la série. Je dirais sans trop de problème que Super Castlevania IV était mieux et que Chi no Rondo était largement supérieur en qualité et en style.

Vous voyez, le problème avec ce jeu, c'est qu'il y a des améliorations et des détériorations (est-ce un mot?) quand on le compare à Super Castlevania IV et Chi no Rondo est sans aucun doute supérieur. Très supérieur. Chi no Rondo est possiblement meilleur que Super Castlevania IV. Déjà s'ils avaient fait une adaptation directe, avec les mêmes niveaux, ça aurait été un jeu excellent. Il n'est que bon à son statut actuel.

Ce n'est pas un long jeu, il y a quand même un petit élément de rejouabilité étant donné les différents embranchements, 2 je crois. Ce n'est pas énorme, mais c'est là si vous voulez obtenir des fins différentes. En fait, un simple écran diffère d'une fin à l'autre et la fin principale est minable. En plus, le jeu contient 2 niveaux de moins que Super Castlevania IV, même en considérant les niveaux supplémentaires des embranchements.

C'est très hit-and-miss, mais je ne veux pas vous laisser avec l'impression que c'est un jeu affreux. Si vous aimez vraiment Castlevania, vous aimerez probablement cette entrée dans la série, mais si vous aimez vraiment Castlevania, jouez à Chi no Rondo et à celui-ci seulement si vous avez le temps. Chi no Rondo est maintenant disponible sur PSP sous le nom de Castlevania: The Dracula X Chronicles, un remake toujours en 2D, mais avec des graphiques 3D. De plus, il est possible d'y débloquer la version originale du jeu, traduite en anglais sous le nom de Castlevania: Rondo of Blood (Chi no Rondo veut littéralement dire Rondo of Blood, rondo de sang). Tant qu'à Castlevania: Dracula X, outre sa sortie originale, ce jeu tomba dans l'oubli... Mais il est aujourd'hui disponible sur Virtual Console si vous avez une Wii.

3,5 étoiles sur 5


Jeux Castlevania
Série principale (les articles)
Castlevania II: Simon's QuestCastlevania: Symphony of the Night (PS1)

Remakes (les articles)
Super Castlevania IV

hors-série (les articles)
Castlevania: Dracula X

0 comments :

Publier un commentaire

Un compliment est toujours apprécié. Si vous avez des questions, informations supplémentaires, corrections ou des commentaires à énoncer, comme votre opinion personnelle sur un sujet ou une critique à adresser, essayez d'être constructif, mais nous n'effaçons tout de même aucun commentaire, y compris négatif ou anonyme, sauf le spam.